Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/09/2015

BILAN 2014-2015

Voici venu le temps des chiffres et des temps !

 

Et oui mes chers petits enfants, c'est l'heure du bilan !

Alors on y va calmement !

 

1) CLASSEMENT DES PILOTES

 

Classement pilotes.jpg

 

11è : ROSEBUD – 0 pt

La seule participation au GP d'Inde pour le pilote de réserve des Barjots lui permet d'accéder au classement … avec aucun point marqué pour son écurie. Celle-ci lui aurait glissé des consignes afin que son coéquipier finlandais ne finisse pas fanny à Buddh … mais chut !

 

10è : SCHUMY – 16 pts

Pas de confirmation de la belle saison passée de la part du baron jaune : aucune victoire, aucun podium et comme meilleur résultat une 4è place à Sotchi. Ses 4 abandons et 2 absences pèsent lourd dans la balance. Il a prouvé par le passé qu'il pouvait faire mieux, attendons la prochaine saison pour voir s'il rebondira.

 

9è : BOURAIS – 23 pts

Son titre de 2013 semble bien loin maintenant : aucune victoire et une maigre 2è place en Inde. Petite consolation : c'est le recordman des pôles cette saison. Du coup, souvent auteur de débuts de course intéressants (New, Jersey, Monaco, Valence), il n'arrive pas à tenir sa position et abandonne le plus souvent.

 

8è : DRIBBLE – 29 pts

Bilan un poil meilleur qu'en 2014 : une victoire en Inde et deux fois 3è à Saint-Marin et Monaco. Il aurait pu sans doute faire bien mieux si son écurie avait été plus présente.

 

7è : FAN DES JO – 31 pts

Légère déception pour le Barjot cette saison : pas de victoire, une seconde place au GP du New Jersey et deux fois troisième (Russie et Espagne). S'il a manqué le GP d'Inde, il peut se consoler d'être, avec son compère d'écurie, le pilote qui abandonne le moins. Il va falloir rentabiliser la fiabilité mécanique la saison prochaine !

 

6è : BROUILLON – 32 pts

Le breton a alterné le bon (victoire à Sotchi, troisième à Buddh et à Spa, présent à tous les GPs et toujours dans les points) et le moins bon (4 abandons et 4 fois 8è, ce qui ne marque pas beaucoup de points) cette saison. Une inconsistance qui l'empêche de se rapprocher du podium de ce classement.

 

5è : CLAK – 32 pts

Devant Brouillon au nombre de victoires, Jimmy a fait une première moitié de saison plus que correcte (2 victoires à Saint-Marin et en Belgique, 4è en Inde) mais s'est complètement éteint en deuxième partie de championnat (4 abandons successifs sur les 4 derniers GPs). Avec son compatriote Bourais, c'est le pilote qui abandonne le plus souvent. Dommage, dommage …

 

4è : VITTEL – 41 pts

Belle régularité du deuxième breton qui ne carbure pas qu'à l'eau minérale ! Victorieux sur le circuit des 10 ans et deuxième à Monaco, il a toujours fini dans les points en ne faisant pas moins que 7è. Il se fait doubler in extremis par Ballinen lors de la dernière manche du championnat.

 

3è : BALLINEN – 46 pts

Le Barjot finlandais troque sa 2è place habituelle au classement pour la médaille de bronze cette saison. Il paie cher ses résultats calamiteux des deux premiers tiers du championnat (seulement 2è à Portland) mais se rattrape de fort belle façon en marquant plus de la moitié de ses points lors des 3 derniers GPs (3è à New Jersey, puis 2 victoires consécutives sur le Rocher princier et à Valence).

 

2è : ALONSI – 50 pts

Attention ! Marqueur de gros points ! Le champion 2014 s'est adjugé les 2 épreuves américaines du championnat, a fini 2è à Valence et 3è sur le circuit des 10 ans. Son palmarès n'est pas usurpé et il a bien failli signer un deuxième titre consécutif, mais c'était sans compter sur son compère Kikinen …

 

CHAMPION DES PILOTES : KIKINEN – 51 pts

On a retrouvé le fils spirituel de Kéké Roseberg ! Il ne remporte en effet aucune victoire cette saison, mais finit 4 fois deuxième (Saint-Marin, Sotchi, Spa, 10 ans) et une fois 3è à Portland. Malgré sa 9è place à Monaco, c'est un exemple de régularité pour un champion hors normes ! Félicitations à lui !

 

 

2) CLASSEMENT DES CONSTRUCTEURS

  Classement constructeurs.jpg

 

5è : EAST FORCE ONE – 45 pts

L'écurie alsacienne a été plombée par des problèmes d'assiduité (7 participations sur 9 GPs) et mécaniques (7 abandons cumulés pour les 2 pilotes jaunards) qui l'empêchent d'espérer mieux cette saison. Trois podiums  dont une victoire quand même pour se consoler. Souhaitons-leur bon vent pour la saison prochaine !

 

4è : LUCKY CARPET – 55 pts

Les verts ont redressé la barre du navire cette saison mais ont été trop souvent trahis par leur mécanique (10 abandons cumulés). Notons tout de même les 2 victoires de Clak qui redonnent un peu de baume au cœur de Dam.

 

3è : BREIZH – 73 pts

L'écurie bretonne a été très solide cette saison et ne se fait doubler par les Barjots qu'au dernier GP. Si leurs moteurs semblent être alimentés au chouchen (7 abandons quand même), Nico peut être fier de la belle régularité de ses pilotes.

 

2è : LES BARJOTS DU VOL'HAND – 77 pts

Les glandballeurs ont souvent été dans le dur cette saison et ne doivent leur médaille d'argent qu'à leurs bons résultats de fin de championnat. La mécanique barjotte reste cependant la plus sûre du paddock (seulement 4 abandons pour les 2 pilotes bleus).

 

CHAMPION DES CONSTRUCTEURS : BONNINI BOZZOLO – 101 pts

Les oranges ont littéralement piétiné la concurrence en 2015 !  Grâce aux gros points marqués par Alonsi, l'excellente régularité de Kikinen et la fiabilité de leur mécanique, l'écurie italienne a survolé le classement du début à la fin du championnat. Vilo conserve ainsi son titre … et il va falloir être sacrément costaud pour le lui reprendre !

 

 

 

3) POSITION AU DÉPART - NOMBRE DE DÉPARTS EN POSITION

Départ.jpg

 

Nb départ en position.jpg

 

 

Bourais a signé le plus grand nombre de pôles : 4 cette saison.

Le champion Kikinen est le pilote qui s'est le plus souvent élancé de la 8è position.

Lucky Carpet est la seule écurie à avoir fait démarrer ses 2 pilotes en 1è ligne … à 2 reprises (Inde et Valence) ! De plus, les verts ont signé 5 pôles cette saison.

En revanche, l'écurie championne Bonnini n'a pas fait une pôle de la saison.

 

 

4) POSITION A L’ARRIVÉE - NOMBRE D’ARRIVÉES EN POSITION

 

Arrivée.jpg

 

Nb arrivées en position.jpg

 

Trois pilotes se partagent la palme du plus grand nombre de victoires : Alonsi, Ballinen et Clak (2 chacun).

Seuls les East Force One ne comptent qu'une victoire, les autres écuries en ont 2.

D'ailleurs, les Breizh ont vu leurs 2 pilotes remporter chacun une victoire, contrairement aux autres écuries chez qui un même pilote a remporté deux fois une course (Alonsi chez les Bonnini, Clak chez les Lucky Carpet et Ballinen chez les Barjots).

Kikinen est le seul pilote à être monté le plus souvent sur le podium : 5 fois.

Du coup, les Bonnini comptabilisent 9 podiums cette saison.

Aucun doublé en revanche cette saison.

 

  

5) EVOLUTION PAR COURSE

 

Bourais nous a gratifié d'une belle cagade (parmi tant d'autres !) sur le circuit des 10 ans en partant en pôle mais finissant 10è !

Fan des JO a fait un peu moins pire à Spa où, parti en pôle, il a fini 8è …

En revanche, les pilotes Bonnini ont été des monstres d'efficacité à 2 reprises. Alonsi, parti 7è et vainqueur à Portland, puis Kikinen, parti 10è et arrivé 2è à Spa !

 

 

6) ABANDONS

 

Abandons.jpg

 

33 abandons ont été comptabilisés cette saison.

Sans surprise, l'accrochage reste la raison la plus fréquente d'abandon (45% des abandons). Aucun abandon sur blocage, qui reste quand même exceptionnel.

Si les Lucky Carpet ont abandonné le plus souvent (10 abandons, 5 pour chaque pilote vert), les Barjots bénéficient de la mécanique la plus sûre (4 abandons, 2 pour chaque glandballeur).

Kikinen n'est pas champion pour rien car il n'a abandonné que 2 fois lui aussi.

Saint-Marin et Buddh ont été des circuits tranquilles : 1 seul abandon à chaque course (moteur cassé pour Schumy et accrochage pour Alonsi, respectivement).

En revanche, comme la saison précédente, Monaco a été le GP le plus meurtrier : 7 abandons (tous les pilotes survivants sont d'ailleurs montés sur le podium).

Quatre écuries ont vu leurs 2 pilotes abandonner sur un même circuit :

 - Bonnini à Monaco,

 - Breizh à New Jersey,

 - East Force One sur le circuit des 10 ans,

 - la palme revenant, pour ne pas changer, aux Lucky Carpet : Portland, 10 ans, New Jersey, Monaco et Valence !

 

 

Et bien voilà les z'amis !

Ce qui devait être dit a été dit, ce qui ne devait pas être dit ... a été dit aussi !

 

Rendez-vous la saison prochaine pour que tout le monde essaie d'améliorer ses stats !

01/09/2015

Vilo champion toutes catégories en 2015 !

En cette chaude soirée parisienne, Vilo est doublement sacré et s'octroie ainsi ses 9è et 10è titres de Formule Dé (pilotes et constructeurs confondus) !

 

Beau palmarès pour un champion hors normes !

 

Retour en images sur cette soirée bien arrosée :

 

IMG_7862.JPG

IMG_7863.JPG

IMG_7865.JPG

IMG_7875.JPG

IMG_7880.JPG

IMG_7889.JPG

IMG_7890.JPG

IMG_7895.JPG

IMG_7896.JPG

IMG_7899.JPG

IMG_7901.JPG

IMG_7882.JPG

Vivement la saison prochaine pour encore plus de délires !

GP de Valence 2015

GP de Valence

Samedi 22 août 2015 – Paris 16è, mon cher !

 

Ce n'est pas dans la Drôme mais bien au sud du 16è arrondissement parisien que les protagonistes se retrouvent pour la dernière manche de cette saison 2014-2015 dominée outrageusement par les Bonnini Bozzolo.

IMG_7813.JPG

Seule l'écurie East Force One n'a pu faire le déplacement pour cause de micro-organismes infantiles.

Microbes.jpg

 

Pour les autres concurrents, c'est un joyeux retour aux petites voitures et lancers de dés à une date très inhabituelle pour un dernier GP (on se laisserait entendre dire par certaines mauvaises langues du paddock que pour une course d'intersaison, c'est plutôt tardif !).

Notre hôte et néanmoins concurrent au titre pilote tire le dé noir et désigne le ô combien merveilleux GP de Valence comme terrain des joutes automobiles du soir.

 

Ah ! Valence !

Valencia.jpg

 

Son climat

valencia playa 2.jpg

 

son Grand Prix

valencia GP.jpg

 

et ses spécialités locales !

valencia spécialités 1.jpg

 

 

valencia spé 7.jpg

valencia spé 5.jpg

valencia spé 4.jpg

 

Les pilotes n'ont malheureusement guère le temps d'apprécier le paysage et doivent régler leurs bolides au quart de millimètre une fois la grille de départ connue :

IMG_7824.JPG

 

1 – Bourais – Tendres

                2 – Clak – Tendres

3 – Alonsi – Tendres

                4 – Fan des JO – Durs

5 – Vittel – Tendres

                6 – Ballinen – Tendres

7 – Brouillon – Tendres

                8 – Kikinen – Tendres

 

Petit rappel des enjeux de cette course :

-          Le titre des constructeurs est d'ores et déjà acquis aux Bonnini, plus de suspense de ce côté-là,

-          En revanche (très léger) suspense pour le titre pilote puisque 3 pilotes sont titrables : Kikinen avec une confortable avance, Alonsi juste derrière et Vittel pour qui la victoire est impérative ce soir s'il veut coiffer la couronne vissée sur la tête de Vilo. Ballinen n'a plus d'espoir de titre puisque tous les pilotes marqueront au moins un point ce soir (dans un accès de paranoïa de fort bon aloi, Matthias pense d'ailleurs que Vilo a ramené quelques germes infectieux de ses vacances et les a inoculés au fils d'East Force One ou bien qu'il a soudoyé ce dernier à grands coups de zéros sur le chèque … allez savoir !)

 

20h40 : TOP DEPART !

La course est lancée sans décombres, rien à signaler de particulier, si ce n'est que les 2 Luckiki Carpette prennent un bon départ en jouant à frotti-frotta entre elles (c'est que de l'amour chez les verts !)

frotti-frotta.jpg

 

 et que le costard tout orange de Vilo le gêne un peu aux entournures pour compter les cases.

IMG_7825.JPG

 

Fan des JO, le dur de dur, a sorti les pointes : ses gommes en parpaings bétonnés accrochent sacrément bien le pavé.

mad-max-pointes.jpg

 

On assiste dans le premier virage à LA création artistique de la soirée : la formation du drapeau franco-hollandais si cher à notre Président.

Francois-Hollande.jpg

Bleu, blanc, rou… "c'est orange, bordel de merde !! Ça fait 10 ans que je me tue à vous le dire !!", nous rappelle Vilo, dans son style poétique si caractéristique !

IMG_7833.JPG

 

Dam est au taquet et attaque comme un gros dalleux, si bien que Clak s'en prend une en touchant son compère ! 

IMG_7829.JPG

Un poil derrière, dans Veles & Vents, Brouillon se fait les griffes sur Ballinen mais doit relire sa copie car la carrosserie du Barjot tient le coup.

Devant, Bourais s'envole comme une plume poussée par un gros V6 !

plume_verte.jpg

 

Derrière, ça joue fort des castagnettes :

catagnettes.jpg

 - en mode bourrin, Vittel vient caresser les côtes d'Alonsi et de son pote Brouillon,

 - Brouillon la joue tout aussi peu finement et enfonce l'arrière de Ballinen,

IMG_7830.JPG

 - la Terre entière en veut à Ballinen car Alonsi accroche le finlandais en sortant de Veles & Vents et perd un aileron dans la manoeuvre,

- pour ne pas être en reste et venger un peu son coéquipier, Fan des JO refait toute l'aile droite de Kikinen !

IMG_7832.JPG

 

Après toutes ces péripéties et au vu de l'état de la piste, les pilotes auraient aimé courir sur le tracé du Portugal pour qu'au moins le ménage soit fait !

portugal-ménage.jpg

 

Chaud comme une baraque à churros, Bourais déroule et poursuit sur sa bonne lancée. La meute de loups affamés composée de Vittel, Ballinen et Alonsi renifle de loin l'arrière-train de la Lucky.

loups.jpg

IMG_7834.JPG

 

Ballinen envoie une bonne 5è dans la ligne droite opposée mais se fait aspirer une première fois par Alonsi et une deuxième fois par Brouillon.

IMG_7835.JPG

 

Grosse bagarre pour la troisième place !

bagarre.jpg

 

Bourais marche sur l'eau dans ce premier tour car il rentre dans Grao d'une énorme 5è … le moteur tient bon !

marcher sur l'eau.jpg

Et là, la grâce bénie du dieu Chounax qui enveloppait Bourais s'évapore telle une goutte de rosée matinale sous la canicule implacable du désert de Gobi !

Car en effet, mesdames et mesdames, le festival Damianesque en trois actes démarre à cet instant !

lever de rideau.jpg

 

acte1.jpg

Bourais ayant profité de l'effet désinhibant de tout l'apéro qu'il s'était sifflé avant la course voit l'alcool lui monter à la tête et tente 4 arrêts dans Grao … qui n'en compte que 3 !

ivresse.jpeg

 

Sentant le coup de mou du leader, les chaudes Breizh rentrent dans Grao comme papa dans maman !

papa dans maman.jpg

Se sentant en veine, Ballinen pousse son moteur à fond et entre également dans Grao. Pas de casse pour le Barjot. La chattardise du finlandais continue car 3 coups de dés plus tard, il entrera dans Principal 2 comme dans du beurre !

trèfle.jpg

 

IMG_7837.JPG

Rattrapant sa grosse connerie légère boulette, Bourais entre comme un chattard dans Principal 2 … et n'a toujours pas abandonné ! A la grande surprise de Dam qui n'était plus habitué à jouer aussi longtemps pendant un grand prix !

étonnement.jpg

 

Fin du premier tour. Un point sur le classement de la course et les passages aux stands s'impose :

1 – Bourais nous fait profiter de toute la maestria de son directeur d'écurie :

acte 2.jpg

La Lucky Carpette s'arrête aux stands … pour se rendre compte qu'elle n'a que 17 points de vie ! Bourais mérite vraiment bien son nom et Dam tient une sacrée couche !

2 – Le pilote B'n'B Alonsi, d'une subtile manœuvre basée sur le snobage des stands et le passage de la 6è vitesse, repasse deuxième au nez et à la barbe du gros du peloton.

3 – Ballinen s'arrête pour recharger sa gomme tendre …

4 – Clak l'imite …

5 – Tout comme Vittel …

6 – Et Brouillon !

7 – Kikinen fait tout pareil comme Jeannot et envoie une 6è bien dosée pour entrer dans Principal 1, en n'oubliant pas de saluer ses mécanos qui s'étaient pourtant préparés à l'arrêt de l'orange pressée.

8 – Fan des JO, fidèle à sa stratégie "rien ne sert de courir, qui va piano va sano" ferme la marche  et laisse ses concurrents ricaner. Il n'a pas dit son dernier mot.

evil face.jpg

 

A ce moment de la course, Alonsi est virtuellement le champion pilote !

IMG_7822.JPG

 

Le deuxième tour est mené tambour battant par Bourais : il a visiblement métabolisé le plus gros de l'éthanol qui lui tournait la tête !

A un poil de quéquette de mouton derrière, Brouillon perd un ponton en accrochant Clak à la sortie de Veles & Vents.

mouton.jpg

 

Deux virages plus tard, ce même Clak se prend un aller-retour fatal tout d'abord en envoyant une grosse 5è que son moteur n'apprécie pas,

moteur clak.jpg

 puis en s'essuyant allègrement l'aile gauche sur Ballinen qui renvoie le pilote Lucky à ses chères études ! Premier abandon de la soirée.

accrochage clak.jpg

 

IMG_7844.JPG

 

Alonsi a la pression au bout de la semelle et plante lamentablement son entrée dans Grao, ouvrant toute la piste à Ballinen qui rentre pile-poil et à fond de 5è dans Grao ! Matthias aurait dû jouer au Loto ce soir (et appeler sa copine aussi, car autant de chance dans une même soirée, c'est suspect !) Le Barjot est deuxième à la poursuite de Bourais.

cocu.png

 

Brouillon fait son ultime rature sur Alonsi et abandonne dans Grao.

IMG_7848.JPG

 

 

A l'arrière, Fan des JO entame une remontée fantastique  dont lui seul a le secret

ascendant-fleche.jpg

 

Il commence d'abord par refaire la carrosserie de Kikinen qui se trouvait sur son chemin !

 

IMG_7847.JPG

 

Vilo cherche ensuite le bout collant des "post-it crottes de nez" qui jonchent la piste, tels les boutons d'acné constellant le visage d'un ado en pleine puberté.

acne.png

 

 

Sentant le titre lui échapper, Kikinen tente le diable mais perd son aileron arrière en se faisant harponner par Vittel.

IMG_7845.JPG

 

On peut dire que la vraie course se passe à l'arrière : jouant à "j'ai pas envie de te doubler, si si, j't'assure je préfère que tu restes devant", Fan des JO reste sagement derrière Kikinen.

politesse.jpg

Ces escargots sont quand même bien contents de trouver des bouts de feuille de salade collés sur le tarmac !

escargots salade.jpg

 

Mais revenons à notre tragédie orchestrée par le maestro Bourais himself. Il est temps de conclure par l'apothéose, le coup de maître, le chef d'œuvre du cordon bleu de la piste !

maestro.jpg

 

acte 3.png

S'étant correctement placé afin d'enchaîner sur une 4è pour entrer dans Principal 2 et lui assurer quasiment la victoire, Bourais agrippe son manche, passe la cinquième et sort un superbe 19 au dé violet qui le fait sortir de sept cases !

Le spectacle qui s'ensuit est aussi magnifique que tragique. Gerbes de graviers soulevés du sol, éclats de carrosserie volant en tous sens, pneus déchiquetés propulsés en l'air : le feu d'artifesse final proposé par le pilote Lucky est éblouissant !

crash bourais 1.jpg

crash bourais 2.jpg

crash bourais 3.png

feu artifice.jpg

 

Assistant à cet éclair de génisse quelques mètres plus loin, Ballinen sent un net redressement de la situation dans son calbard, hésite une seconde à assurer le coup, se rappelle qu'il est un Barjot … et passe la 5è lui aussi pour s'assurer de franchir le premier la ligne d'arrivée !

IMG_7855.JPG

 

La course au podium est donc relancée à deux virages de l'arrivée !

Suspense.jpg

Alonsi suit le finlandais violent 3 coups derrière et sent le titre se rapprocher. Mais le groupe de poursuivants Vittel-Kikinen-Fan des JO n'a pas dit son dernier mot !

Alonsi passe quand même la ligne second et à bout de souffle à bord d'une épave orange.

epave orange.jpg

 

Revenant du diable d'allez-les-verts, Fan des JO finit sa chevauchée des vaches qui rient en grillant ses concurrents directs sur le fil et s'adjuge la médaille de bronze.

chevauchée vaches qui rient.png

Kikinen finit 4è in extremis devant Vittel et s'assure ainsi du titre mondial pour un point devant son pote décurie.

 

IMG_7864.JPG

 

CLASSEMENT DE LA COURSE

1 – Ballinen – 10 points

2 – Alonsi – 8 points

3 – Fan des JO – 6 points

4 – Kikinen – 5 points

5 – Vittel – 4 points

6 – Bourais – Ab. Sortie de virage – 3 points

7 – Brouillon – Ab. Accrochage – 2 points

8 – Clak – Ab. Accrochage – 1 point

 

IMG_7861.JPG

 

CLASSEMENT PILOTES

1 – Kikinen - 51 points

2 – Alonsi – 50 points

3 – Ballinen – 46 points

4 – Vittel - 41 points

5 – Clak - 32 points

6 – Brouillon - 32 points

7 – Fan des JO – 31 points

8 – Dribble - 29 points

9 – Bourais – 23 points

10 – Schumy – 16 points

11 – Rosebud – 0 point

 

 

CLASSEMENT CONSTRUCTEURS

1 – Bonnini Bozzolo - 101 points

2 – Barjots – 77 points

3 – Breizh – 73 points

4 – Lucky Carpet  - 55 points

5 – East Force One  - 45 points

 

 

14/08/2015

GP Monacal

 

babes_2951068.jpg

C’est à quelques kilomètres de Maflier que se tient cette penultième manche du championnat de fdé 2014/2015.

traffic-jam.jpg

Si le lieu est sympathique, la route qui y mène est une dure lutte.

Seulement 1h30 pour couvrir les 65 km qui séparent les Barjots/LCC du lieu du crime.

La moyenne de 43 km/h est tout bonnement assetaperleculparterresque et annonce sans vergogne que la soirée commence bien ma foi.

 

P1100021.JPG

L’ensemble des participants est présent dès 20h30 et permet après quelques noix de cajou, monster Munch et autre TUC, petites cahouettes et grosses olives, tartes italiennes et mets ridionnaux, fougasses transalpinse et pizzaiola, le dé choisi Monaco à 21h16.

Le grill de départ donne les brochettes suivantes :

P1100026.JPG

1-le félin allemand SCHUMINOUMINOU (D)

2-le toujours très sobre et chevelu BOURAIYEYE (T)

3-le jean foutre BALINEN (T)

4-le minéral VITTEL (T)

5-le médiocre BROUILLON (T)

6-l’attaquant DRIBBLE (T)

7-le joueur argentin FDJ (D)

8-l’enjoué ALONSI (T)

9-le violent CLACK (T)

10-le doudou marsupial finlandais KIKINEN (T)

 

enorme-ce-barbecue-motoriser.jpg

Bref, les mets ne sont pas ragoutants, mais on compte sur le talent du cuisinier pour réussir sa cuisson.

2080017263.jpg

L’équipe Breizh très attachée à son chézelle mets en place les réglages assurant un retour rapide dans s’épais natte.

Tandis que East Force One subit un tremblement de terre dans ses stands.

31844812stephanie-ouragan-jpg.jpg

C’est comme un ouragan sur Monaco.

 

P1100025.JPG

A 21h45, soit 1h15 après l’arrivée générale, l’ensemble des ongles autour du plateau décident de prendre l’air, et le départ est donné.

Les 8 premiers départs sont d’un classicisme banal. Il faut attendre CLACK et KIKI pour admirer 2 superdéparts.

SCHUM rentre en dur dans Sainte Dévote (la pauvre).

BOURAIS et BALLINEN rate la bigote malgré leur tendres.

Vittel complète le quatuor de tête.

P1100032.JPG

CLACK va taquiner FDJ et ALONSI, et s’en prend une (-1 carrosserie).

Imité par KIKINEN qui fait rien qu’à copier.

gdgd.jpg

La 2ème claque met CLACK à terre : abandon.

ALONSI qui n’a pas encore passé la ligne de départ se fait rattraper par CLACK et perd 1 carrosserie.

FDJ parvient à dépasser les 2 épaves en exécutant une magnifique queue de poisson.

Le deuxième Barjot (si, si, il n’y en a que 2) dépasse BOURAIS de la même manière. ‘sont fous ces Barjots.

Dribble rejoint le groupe de joyeux drilles.

 

P1100034.JPG

Un groupe de 6 se détache : VITTEL, SCHUM, DRIBBLE, BALLINEN, BROUILLON, BOURAIS

 

P1100037.JPG

BALINEN ne rentre pas au casino, mais il fout les jetons aux poursuivants en se plaçant de manière fort déplaisante.

BROUILLON n’en a cure et se sert du malheureux et satanique finlandais pour rentrer.

BOURAIS en profite également.

Le classement est le suivant : DRIBBLE, SCHUM, VITTEL et BOURAIS. C’est un festival East Force One and Fire.

 

P1100038.JPG

BOURAIS échange une 2ème place contre une carrosserie. Après l’abandon de CLACK, ça fait 3 carrosseries perdues en moins d’un demi tour pour les « Pas très Lucky » Carpet.

DRIBBLE se fait passer par BOURAIS à Mirabeau. SCHUM les rejoints.

VITTEL rentre en 4.

BROUILLON manque le coche en ratant Mirabeau.

 

P1100042.JPG

ALONSI rentre au casino, et dans BALLINEN (-1 carrosserie).

FDJ et KIKI ferment la marche.

P1100043.JPG

BOURAIS rentre dans les S de Loews. Son positionnement déplait aux East force one qui n’hésitent pas à exprimer leur mécontentement.

Elles parviennent toutefois à  rentrer dans les S, tout comme VITTEL.

Sans-titre-1.jpg

Les 2 BB font les voitures balais. Dommage, ça aurait pu être des oranges sans guigne.

VITTEL se frotte à SCHUMINOU qui sort ses griffes (- 1 carrosserie).

Les 2 Barjots rentrent chez LOEWS accompagnés de carambolages. Tout le monde s’en sort sain et sauf.

P1100049.JPG

ALONSI rentre le cul bordé de pastas. Toute la grille est chez Loews.

 

P1100051.JPG

SCUMI se frotte à VITTEL et s’y pique (Toute ressemblance avec une scène précédente ne serait que fortuite…)

 

P1100053.JPG

BOURAIS pose ses burnes où il peut et joue la 4… qui passe !

P1100056.JPG

Les 2 BB se gènent et se coutent 2 freins et l’abandon de KIKI qui rentre dans BALLINEN.

BOURAIS prend la tête suivi de SCHUM, VITTEL et DRIBBLE.

Le groupe de poursuivants est composé de FDJ, BALLINEN, KIKI et BROUILLON.

BOURAIS est trop court pour la chicane.

P1100057.JPG

SCHUMI LE DUR, lui, rentre.

VITTEL passe BOURAIS et DRIBBLE suit.

BROUILLON ne s’applique pas et abandonne sur tenue de route.

Le 1er, 2ème et 4ème du championnat ont abandonné.

P1100059.JPG

Il reste 7 voitures en course.

SCHUMI en tête, VITTEL, puis BOURAIS.

DRIBBLE est rattrapé par FDJ qui prend l’aspi et casse son moteur !!! 4ème abandon !

casse-voiture-belier_881218.jpeg

Il continue son agonie en roue libre (nouveau règlement 2014/2015) jusqu’au bureau de tabac.

DRIBBLE est complètement bloqué

BALLINEN dépassé par ALONSI devient le dernier (parmi les bolides en course).

SHUM sans vol, VITTEL 2ème, BOURAIS 3ème.

la-voiture-dans-la-piscine_10556_w620.jpg

FDJ rentre dans la piscine sur sa lancé. Il n’en finira jamais d’abandonner.

DRIBBLE se fait dépasser par BALLINEN qui rejoint FDJ.

 

P1100061.JPG

BOURAIS se tape une VITTEL qu’il avale de travers, abandon de la dernière LCC en course.

P1100062.JPG

La saison est calamiteuse voire miteuse pour les verts.

Pull-Marine-Premiere-juin-1984--2-.jpg

FDJ termine son agonie au fond de la piscine avec son pull marine.

SCHUM le premier prend le large sans s’arrêter aux stands.

VITTEL utilise la même hypercherie.

La BB d’ALONSI rejoint l’entrée des stands.

BALLINEN passe une 5 à Anthony Noghes, puis une 6 est rentre directement dans Sainte Dévote.

Pendant ce temps, dans les stands de Santa Cruz, ALONSI et DRIBBLE retapent leur caisses pour le second tour.

SCHUM rentre au casino, mais pas VITTEL.

BALLINEN continue en 6 et dépasse SCHUM au casino. Rien ne va plus !

Il est passé de dernier à premier en 3 coups de dés.

SCHUM premier n’abdique pas facilement, et repasse BALLINEN.

VITTEL suit, mais à distance.

SCHUM va au bout de Mirabeau et rentre dans Loews.

BALLINEN le suit, le tape, le flingue. Abandon de SCHUM qui reposerait bien ses doigts sur la face de BALLINEN.

La course commence à se décanter. BALLINEN est premier avec 2 coups de dés d’avance sur VITTEL.

Il reste 4 voitures en course : BALLINEN, VITTEL, ALONSI, DRIBBLE.

BALLINEN tremble : il roule sur un débris (-1 tenue de route).

 

devris tsunami hawai Reuters 20130524.jpg

Le principal défi du tour reste de slalomer entre les débris saupoudrés ci et là au gré des joutes automobiles orchestrées par ces fous du volant.

ALONSI rattrape VITTEL dans la Chicane grâce à une belle 5.

 

11260457_1469290850029763_1465358182_n.jpg

DRIBBLE, dernier, fait parler la poudre dans le tunnel (19 en 5ème).

Baston pour la 2ème place entre VITTEL et ALONSI. ALONSI passe VITTEL à la rascasse mais doit rétrograder en 2ème.

VITTEL passe et s’assure la 2ème place.

DRIBBLE fait une grosse 4 et sort de 5 case !  3 freins et 4 pneus plus tard, il est vivant, mais derrière ALONSI. La lutte pour la 3ème place tourne à l’avantage de DRIBBLE lorsqu’ALONSI abandonne.

 

Il y a à l’arrivée juste de quoi remplir un podium.

Magnifique victoire de BALLINEN grâce à une fort belle manoeuvre au début du 2ème tour!

1-BALLINEN

2-VITTEL

3-DRIBBLE

4-ALONSI

5-SCHUM

6-BOURAIS

7-FDJ

8-BROUILLON

9-KIKINEN

10-CLACK

 

CHAMPIONNATS

 

PILOTES

1-KIKINEN (46 pts)

2-ALONSI (42 pts)

3-VITTEL (37 pts)

4-BALLINEN (36 pts)

5-CLACK (31 pts)

6-BROUILLON (29 pts)

7-DRIBBLE (29 pts)

8-FDJO (25 pts)

9-BOURAIS (20 pts)

10-SCHUM (16 pts)

 

CONSTRUCTEURS

1-BONNINI BOZZOLO (88 pts)

2-BREIZH (67 pts)

3-BARJOTS (61 pts)

4-LCC (51 pts)

5-EF1 (45 pts)

08/06/2015

GP Niou jarre zaï 2015

24/04/15 Juvisy/malt

GP de New Jersey

miss-new-jersey2.jpg



Après des vacances bien méritées, notre hôte est en forme pour nous recevoir.

famille Damidot 2.jpg


Pour cela, il nous a ramené des spécialités du charmant pays qu'il a visité, le Japon et nous propose de nous sustenter avec de la bonne bière Belge et un dessert local : le brownie...
ainsi que quelques testiboules du japon à base de pate de riz et de haricot rouge, ouf.

testiboules.jpg


Un changement dans l'organisation de la course à eu lieu suite à une session extraordinaire de la FIA-FDé : Par manque de budget, une écurie a décidé de ne pas faire le déplacement à Juvisy dans le New Jersey, ce qui à privé tous les participants du secrétaire officiel, mais permet également à chacun d'assurer des points à l'issue de la course. Après de longs palabres, il a été décidé que le directeur de l'écurie bretonne serait le secrétaire de course (Note de l'auteur : les fous, ils ne savent pas dans quel merdier ils se sont fourrés...).

NicoR1.jpg



Il est déjà 21h30 et la grille de départ est en pleine effervescence :
1) Bourais (T)
2) Vittel (T)
3) Brouillon (T)
4) Fan DJO (D)
5) Alonsi (T)
6) Balinen (T)
7) Clak (T)
8) Kikinen (T)

NJ depart.jpg


21h45, le départ est donné.
Bourais démarre tranquille et se fait harponner dès le premier coup de dé. Il semble que lucky carpet soit passé sous une échelle un vendredi 13 en marchant sur un étron du mauvais pied alors que passait un chat noir.
Pour Fan djo, le dur de dur, c'est le super départ.

Femme Stephane Damidot.jpg


Derrière Alonsi prend tous les risques avant même le passage de la ligne de guépard en passant sur les débris de Bourais, mais ca passe.

Kiki réussi à se faux filet entre 2 cons courants pour rentrer dans le Turn1.

Brouillon, pas très propre s'essuie la carrosserie sur Alonsi et Fan des Jo dans le Turn1, et en laisse un bout.

famille Damidot 3.jpg



Toujours aussi sale Brouillon lâche une caisse, ou tout du moins un bout, dans le Turn2. kiki kant à lui se loupe à l'entrée du même virage.

Clak, sentant sa chance arriver et ne pas rester en fond de peloton, passe sur la tenue de route de Brouillon pour finir se frotter à Fan djo. Il a eu raison tout s'est bien passé.

famille Damidot.jpg



Devant vittel est en forme (il fait 12 en 4ème) et rentre dans le virage 3, mais offre ses fesses pour une aspi. Bourais n'en veut pas et ne reste penaud avec le virage devant lui qui le nargue.

On arrive dans le 3ème virage, et le tank de Brouillon, qui ne ressemble déjà plus qu'a une méhari continue de se frotter à qui veut bien se laisser faire. Et Oh! surprise, il a réussi à rester propre.


Clak rentre bien dans le virage 3, mais est contraint de laisser un morceau de carrosserie.


Dans le virage 4, pour ne pas changer Brouillon s'accroche mais ne meurt pas et 3 concurrents -- Clak, Fan djo et kikinen  -- se font refouler à l'entrée du virage, le videur ne les avait pas reconnus.

videur.jpg

 


Devant Vittel rate une marche devant l'entrée du virage 5 et se fait rattraper par Alonsi qui prendra la tête de la course le coup suivant pour un court moment.

Brouillon, en embuscade passe la 5 et rentre dans le virage 5 pour s'arrêter devant Alonsi.

Dans le virage précédent, Clak sort fort(2 cases) dans le 2ème arrêt du turn4 et kikinen accroche un adversaire et perd une carrosserie.

Dans le turn 6 kiki reprend la tête de la course, suivi par vittel puis brouillon.
Balinen, lui, prend son temps pour rentrer dans le virage4.

Matt 02.jpg



Brouillon et vittel sont en tête dans la ligne droite, suivis par Alonsi. Aucun des 3 ne veut lécher l'affaire.
A l'arrière de la course, Balinen et Clak entrent dans turn5, par contre kiki qui se fait doubler par Fan djo passent leur tour.

La tête de la course arrive dans le virage 7 à 2 arrêts, Brouillon prend l'extérieur et bloque la trajectoire obligeant son coéquipier à s'arrêter au milieu du virage. Alonsi préfère rétrograder et réussi à se placer juste derrière Brouillon.


Bourais, chaud patate fait 19 en 5ème, rentre bien dans le virage et s'arrête à la dernière case de celui-ci. Cela aurait pu être parfait s'il n'y avait eu qu'un seul arrêt à faire, aucune perte de moteur ni de frein. Le monde des bisounours n'étant pas réel, Bourais casse un bout de moteur, est obligé de freiner pour ne pas sortir du virage et devra quand même faire un second arrêt.

Ambiance.jpg


Alors que Balinen et Clak sont côte à côte dans turn 6, Kikinen et fdj rentrent tout juste dans turn 5.


C'est maintenant à Bourais de montrer son savoir faire, il rétrograde en seconde et sort de 2 cases.

Brouillon accroche son alcoolique, perd sa 3ème carrosserie et abandonne.


Balinen passe la 5ème et rentre dans le virage 7. Clak est moins chanceux et bute sur le marchepied du virage.


Alonsi fait 8 en 4 et veut tenter l'aspi sur Vittel. Les commissaires de piste le rappellent tout de suite à l'ordre en lui indiquant que Vittel est en 3ème et qu'il ne peut pas le faire. Vexé, Alonsi donne un coup de volant et fait tomber un ponton de son adversaire.

alonsi vittel.jpg



Derrière, kikinen fait 17 et rentre au milieu du virage à 2 arrêts, puis continue sur sa lancée et sort de 3 cases pour son 2ème arrêt. Clak dans son  2ème arrêt devait sortir de 2 cases, mais préfère freiner que d'user de la gomme.
Bourais et Alonsi, sont admis dans le virage 8, alors que Vittel doit passer l'épreuve du rattrapage...

Balinen rentre dans le dernier virage et accroche Bourais sans faire de casse.

Matt 01.jpg


Il est 23h20, fin du premier tour.


Les pilotes rentrent dans les stands, et se rendent compte qu'ils devront passer sur une tenue de route dans le premier virage en sortie des stands.

Fdj fait 20 en 5ème et laisse un bout de moteur, s'accroche avec Clak qui abandonne, et fait perdre un bout de carrosserie à l'agresseur.

Dam 1.jpg



La sortie des stands arrive pour la tête de la course, ce qui donne :
- Bourais, utilise une conso et une tenue de route, l'obligeant à abandonner.
- Alonsi, tenue de route Ok, accrochage Ok
- Vittel, tenue de route Ok
- Kikinen, tenue de route OK, accrochage KO et abandon.

Vilo 1.jpg

Dam 2.jpg



Dans le 2ème virage, il ne reste déjà plus que la moitié des pilotes en course répartis comme suit :
Alonsi, Vittel puis Balinen dane le virage2
Fdj dans le virage1.

La course s'accélère. Alf-Fonzi et Bali rentrent dans le turn 4 et laissent Vittel derrière.

Un peu plus loin, Balinen sort de 2 cases et use ses derniers pneus.

Matt 03.jpg



Jeannot réussi à rentrer directement dans le virage7, mais s'arrête devant le dernier virage, il ne lui reste plus qu'une épave à conduire.

epave orange.jpg



Balinen est second et se permet 3 arrêts dans le virage7.

Alonsi rentre avec beaucoup d'avance dans le dernier virage, mais ne peut se permettre de faire le max en 3ème sous peine d'abandon, ce qui devait arriver arriva, ca passe ce qui lui permet de remporter ce grand prix éprouvant.

Alonsi.jpg



Les Barjots sont 2 et 3 dans le dernier virage, les managers de l'écurie se concertent pour décider l'ordre d'arriver de leurs pilotes.

Steph 1.jpg

 


Vittel, qui n'a rien à perdre, tente de faire un attentat strike sur les Barjots espérant faire abandonner l'un deux lors de l'accrochage. Malheureusement, une tenue de route s'est glissée sur son chemin et le fait abandonner.

NicoR2.jpg



Fin de la course à 0h30

Résultat :
1) Alonsi 10
2) Fdj 8
3) Balinen 6
4) Vittel 5 AB sur TDR
5) Kikinen 4 AB sur accrochage
6) Bourais 3 AB sur TDR
7) Clak 2 AB sur accrochage
8) Brouillon 1 AB sur accrochage

Classement Pilote :

1 Kikinen 46
2 Alonsi 37
3 Clak 31
4 Vittel 29
5 Brouillon 29
6 Balinen 26
7 Dribble 23
8 Fdj 23
9 Bourais 17
10 Schumi 12
11 Rosebud 0

Classement constructeur :

1 BB 83
2 BZH 58
3 Barjots 49
4 LC 48
5 EF1 35   

 

Vilo gros plan.jpg

23/05/2015

GP 10 ans

GP 10 ans

14 Mars 2015

 

10 ans de Formule Dé pour certains, qui pourtant ont du mal à s’imposer face à des quasi novices, ça en fait jubiler plus d’un.

Woman-Jumps-Out-Of-Cake.gif

 

Pour ce GP historique, accueilli dans un lieu mythique qui n’est autre que l’antre du coyote « Vile » Vilo, sur l’unique circuit des 10 ans.

Pour cette date exceptionnelle, un horaire exceptionnel fut mis en place et pour une fois tout le monde était presque à l’heure (un peu comme la publication de ce résumé).

20h fin de l’apéro et arrivée du gâteau d’anniversaire … ou pas.

Gateau.jpg

 

Heureusement pour compenser l’absence de gâteau, nous avons eu la visite d’une guest tard (l’apéro étant déjà fini) en la personne de Sylvio.

Les Lucky Crapettes étant venus avec l’ensemble du Fan Club se sont déchirés en qualification pour prendre la Paul Position avec Bourrais, mais trop gourmand, Clack n’a pas réussi à imiter son coéquipier. Pour lui ce fut la position du missionnaire impossible et il a pu apprécier les joies de la queue de peloton.

La grille fut la suivante :

Bourrais (T)IMG_9571.JPG

                               Vittel (T)

 

Schumy (D)

                               FanDJO (D)

 

Ballinen (D)

                               Dribble (T)

 

Brouillon (T)

                               Kikinen (T)

 

Alonsi (T)

                               Clack (T)

 

A 20h20, toutes les voitures sont prêtes à partir, les moteurs sont chauds, les pilotes aussi. On peut sentir la tension jusque dans la ficelle du string de Sylvio, qui n’est là que pour compléter les Fans Clubs des Lucky Compet’ et des Bonini Bronz’lolos.

31482-hi-hootersgirls_cake.jpg

 

Cette fois c’est parti, et Schumy fait un tour de Force one en réalisant un départ canon, mais la tête de la course arrive à le maîtriser. Cette relative maîtrise de la tête course ne fut que de courte durée, car dans la bagarre pour la première place, Bourrais, des Lucky Car Pétées, a cédé à la bière pression et n’a pas réussi à maîtriser sa voiture qui est venue s’écraser contre celle de Vittel à peine 12 minutes après le début de la course.

IMG_9587.JPG

Vittel repart en tête mais avec des débris coincés dans les prises d’air. La piste est maintenant jonchée de débris. A peine le drapeau jaune rangé que Kiki réalise une triple aspi pour passer de la 4e place à la 2e place, il se fait emboîter le pas de vice par Brouillon qui malheureusement pour lui n’a pas reçu la dernière évolution moteur et n’a pas assez de puissance pour profiter de la dernière aspi.

La valse des pièces détachées continue avec un nouvel accrochage dont Ballinen a fait les frais.

 A l’arrivée des parties rapides du circuit, l’huile se met à gicler de tous les côtés avec les moteurs de Schumy et de Ballinen. Ce dernier commence à avoir une voiture qui ressemble de plus en plus à une caisse  à savon. Ce qui donne des idées à Dribble qui fait tomber la savonnette devant Al1 qui n’apprécie pas et le plaque durement contre le muret où il finit sa course.

Schumy énervé par la nouvelle écrase violemment la pédale et cette fois le moteur tient. Ce belle opération le propulse en 2e position. Mais la joie de son écurie n’est que de courte durée car son moteur s’essouffle très vite et tout le monde en profite pour le dépasser.

Ensuite le circuit continue à subir les dégâts du mode Stock Car de certains coureurs.

stockcar.jpg

 

Et un moteur Clack, Ce qui fait peur aux pilotes et Kiki raye sa carrosserie pendant que Clack se prend à faire des free hugs et offre un morceau d’aileron.

La fin du premier tour approche et Schumy voulant assurer les points, vient harponner Balinen qui ne comprend pas ce qui lui arrive.

debris.jpg

 

 Les Barjots crient au meurtre et se précipitent vers le directeur de course pour se plaindre. Une commission devra statuer sur d’éventuelles sanctions envers ce geste antisportif.  Balinen voit ses espoirs de retrouver les podiums s’envoler.

Clack prend peur et vient pousser son moteur dans la zone rouge pour entrer dans le dernier virage (le Droopy) et ce dernier prend feu.

enfeu.jpg

 

La fumée et l’huile envahissent la piste, ce qui donne un peu d’air à Vittel qui débute en premier ce dernier tour après 2h17 de course.

Clack arrive à stopper sa voiture à l’entrée des stands pour que les commissaires de course puissent éteindre son moteur et par la même occasion, empêche Kiki de rentrer aux stands (ce qui permet à Clack d’avoir ces mots en conférence de presse « I’m Happy »).

Vittel pensait la victoire acquise mais vient glisser sur la savonnette laissée à Al1 par Dribble au premier tour, ce qui permet de relancer la course avec un retour de Kiki.

Schumy qui n’avait pas vu que la dépanneuse venue sortir le débris qui avait pu ressembler à une voiture conduite par Balinen.

grue.jpg

 

 

Schumy vient donc finir sa course au même endroit que sa victime du tour précédent comme une « justice divine » a annoncé Balinen à la presse venue en nombre.

Les 5 derniers pilotes en course ne ralentissent pas pour autant. Kiki continue à mettre la pression à Vittel qui n’y est pas sensible et vient finir la course sans pour autant ramener sa fraise.

photo_vittel.jpg

FanDéJO lui prend tous les risques, même les plus Barjots, sans pouvoir dépasser Alonsi et accéder à son premier podium de la saison.

Seul Brouillon finit tranquillement la course en évitant les débris laissés par un grand nombre d’écuries.

debris2.jpg

 

Cette course va donner du travail aux mécaniciens pour remettre en état toutes ces épaves pour la prochaine course.

 

IMG_9660.JPG

Classement de la course :

1er Vittel

2e Kikinen

3e Alonsi

4e Fan des JO

5e Brouillon

6e Schumy (DNF – 2e Tour)

7e Clack (DNF – 1er Tour)

8e Balinen (DNF – 1er Tour)

9e Dribble (DNF – 1er Tour)

10e Bourrais (DNF – 1er Tour)

 

Classement Pilotes :

1er Kikinen è 42 pts

2e Clack è 29 pts

3e Brouillon è 28 pts

4e Alonsi è 27 pts

5e Vittel è 24 pts

6e Dribble è 23 pts

7e Balinen è 20 pts

8e FDJO è 15 pts

9e Bourrais è 14 pts

10e Schumy è 12 pts

11e Rosebud è 0 pts

 

Classement constructeur :

1er Bonini Bozzolo è 69 pts

2e Breizh è 52 pts

3e Lucky CarPette è 43 pts

4e East Force One è 35 pts

5e Barjots è 35 pts

 

Remerciements

 

Un remerciement spécial au photographe pour tous les clichés de ce résumé…

08/03/2015

BELGIQUE 2015

Spa(this)-Mons - 6 fevrier 2015 - 20h

 

Miss Belgique 2.jpg

20h15, tout le monde est là, une fois.

Quasiment 10 ans après la première course du Championnat (Festivités à prévoir dès la prochaine course...), cela fait plaisir de se retourner et de voir les progrès accomplis sur les voitures. Un rapide coup d'œil sur les stands permet de jauger du niveau général :

Les Bonnini Bozzolo

F1 futur OK BONNINI.jpg

 

Les Lucky Carpet

F1 futur OK LUCKY CARPET.jpg

 

Les Barjo

F1 futur OK BARJO.jpg

 

Les Breizh

F1 futur OK BREIZH.jpg

 

Les East Racing

F1 futur OK EAST.jpg

 

Illico texto, la grille est additionnée :

  1. 1- FanDJO
  2. Alonsi
  3. Brouillon
  4. Clak
  5. Vittel
  6. Bourais
  7. Schumi
  8. Ballinen
  9. Dribble
  10. Kikinen

 

grille.jpg

 

Le Pôleboy et le gars Schumi partent en pneus durs anti-stands. Ce qui est assez déshonorant pour toutes les personnes chargées de l'entretien des locaux, m'enfin passons...

seulement-2-saisons-pour-les-femmes-de-menage.jpg

 

Le coup de drapeau retentit et les bolides sont lâchés ! Alonsi, qui n'a plus bien l'habitude d'atteindre le premier virage avec sa tondeuse de compèt', se sent un peu perdu, à la recherche de ses automatismes,et loupe la corde à l'épingle de la Source.

Alonsi loupe la corde.jpg

tondeuse circuit.jpg

 

Brouillon, parti 3ème, n'en demandait pas tank ! Il prend la tête puisque FDJO en durs ne la veut pas vraiment...

tank.jpg

 

Chez LeKid Carpet, on a fait appel à du sang neuf pour cette course : Léo tire son premier coup de dé au plus haut niveau mondial. Et pour un coup d'essai, c'est un coup de maîtresse vu la profession de sa Maman : Clak prend le Lidlship dans le virage le plus terrible de toute l'année, j'ai nommé le RedBullition de l'ôcre rouge de Spaf Encorechiant !

Léo 1.jpg

Léo 2.jpg

Léo 3.jpg

leo en tête.jpg

 

Mais il se fait repasser dans la ligne droite suivante par les 2 Breizh, treizh en verve !

vieilles F1.jpg

 

Les Mollini Mozzolo sont toute molles et enchainent les faiblesses de dé, elles ne sont plus les avions de chasse qu'elles furent...

faux avions.jpg

 

Le Grand Mage Nick O'Rulley dédicace son nouvel ouvrage "La psychologie de nos amis les dés", préfacé par Garcimore. Il annonce deux fois de suite ses scores : Le premier, trop long, l'emmène looiiiin dans le virage. Le second, trop court, le stoppe juste devant. Quel prodige !

breizh 2.jpg

garcimore01.jpg

 

Fan des Dyson en profite et rentre dans le virage à l'aspi !

fandjo aspi.jpg

 

Ballinen tente de faire comme son coéquipier et, c'est un combe, bourrine dans les Combes. Il innonde la piste d'huile tellement cela le force à rétrograder...

huile.jpg

 

C'est la soupe à la grimace chez les East Racing : 9ème et 10ème ! On débouche une bonne bière du cru pour noyer son chakra comme disait Feu North Racing...

schulz biere.jpg

 

Gros clash entre Kikinen et Ballinen ! La filière Viking pète les plombs, ils perdent tous deux des moustaches...

kikinen ballinen.jpg

moustaches copie.jpg

 

Brouillon explose un moteur entre Pouhon et Stavelot et rentre bien fort dans le virage. Fou de jalousie, Clak fait bien pire encore ! Tandis que FanDJO est bien plus mesuré...

brouillon clak fandjo.jpg

 

Clak est obligé de repasser en seconde et sort quand même de 3 cases.

seconde copie.jpg

 

Tandis que Dribble explose un moteur et se demande bien si c'est bon signe toute cette fumée...

dribble moteur.jpg

 

Brouillon est à fond dans Blanchimont, il est passé en Vitesse Démesurée et franchement, ça fout les pétoches !

vitesse effrayante.jpg

 

La pénibilité devient un art de vivre dans cette course. Brouillon opte à son tour pour un placement "à la Bâtard", ainsi que l'ont déjà fait Ballinen et Alonsi avant lui avec un égal bonheur...

batard.jpg

 

 

Dans le groupe de tête, une Lucky lâche prise, c'est Bourais. Derrière, une East me les brise, c'est Schumi. Il s'insère dans Alonsi d'une façon peu commune...

alonsi schumi.jpg

 

Rendez-vous à la chicane de l'arret de bus pour admirer le Grand concours de mur par paquet de 3... Le tout, en symétrie s'il vous plait !

mur.jpg

 

FanDJO, le dromadaire du tarmac, laisse tous les blaireaux prendre une bière aux stands et s'enfuit devant !

chasseur_bourre.jpg

 

Gêné au moment de rentrer au stand, Dribble décide in extreme-miss de faire l'impasse sur les puits et rejoint Grand Jo au premier virage ! Il avoue s'apprêter à tenter un tour de Spa sans conso et en pneus tendres fusillés...

stands.jpg

 

 Alonsi termine ce tour dernier en étant parti deuxième, son style ressemble à rien, sa couronne se barre en pelote...

combi circuit.jpg

moi.jpg

 

Ballinen essaye de sortir la tête de l'eau rouge en ne passant pas non plus aux stands. Les autorités Belges ont pourtant essayé de les rendre accueillants...

sortir la tete de l'eau.jpg

niche belge.jpg

 

Devant, enorme retournement de situation pour East Racing, Dribble est premier et Schumi troisième ! Allez Louïa !

east bien.jpg

 

Complètement félé, Clak fait l'aspic dans le raidillon !!

raidillon copie.jpg

 

Histoire de montrer qui c'est qu'a la plus grosse, Kulkinen perd le contrôle de son self et s'invite dans le tiercé de tête d'un gros coup de sixième...

SuperHerosPipi orange.jpg

 

 Mais alors que les East pétaient la santé, le moteur du leader Drib part en fumée sans prévenir !!

C'est le premier abandon de la course et il est particulièrement nocif...

marlboro.jpg

schulz désabusé.jpg

 

Du coup, c'est Fan des Gigi et des Hoho qui hérite du commandement. Mais il hérite aussi de la malédiction et son moteur part en miette au même endroit ! Sa caisse est en sale état...

barjo off.jpg

stephane.jpg

 

Les deux premiers vont pouvoir finir leur duel en déambulateur...

deambulateur.jpg

 

Et c'est Kikinen qui voit la route s'ouvrir devant lui comme par mirak'.

vilo content.jpg

 

Mais c'est bien Clak qui réagit le plus promptement et (s'en) prend (plein) la tête !

repetee_gotlib.gif

 

Vittel gratifie le public d'une magnifique glissade qui lui assure un bel abandon ainsi que la dernière place du classement étant donné que les zombies Dribble et Fandjo sont un peu plus loin...

zombies nico.jpg

 

Bourais, le Mowgli de la jungle Belge, se frotte à Baloonen et entonne le célèbre "Il en faut peu pour être cassé" !

cute-teddy-bears-baloo-mowgli.jpg

 

 La bagnoli bazzoli de Kikinen est en charpie, il abandonne toute vélléité de victoire en se calant en seconde pour espérer apercevoir le crapeau à damier.

fiszman.jpg

 

Schumi se casse encore les dents devant un virage, c'était le dernier, il était temps...

schulz dents.jpg

 

Clak en met une bonne à toute la troupe en passant la ligne sans se déconcentrer, une victoire à domicile qui fera date !

damier sexy.jpg

Dam agnag.jpg

 

Brouillon complète le podium derrière Kikinen et les 3 premiers de cette course s'emparent aussi des 3 premières places du classement mondial. Même si cela pourra en étonner plus d'un.

sapristi.jpg

 

Tandis qu'Alonsi retrouve une frite de folie en passant 3 bagnoles dans la dernière chicane comme s'il n'y en avait pas eu !

alonsi frite.jpg

alonsi double.jpg

 

 

Ainsi soit-il les classements :

 

  1. CLak
  2. Kikinen
  3. Brouillon
  4. ALonsi
  5. Bourais
  6. Ballinen
  7. Schumi
  8. FanDJO (Ab, moteur)
  9. Dribble (Ab, moteur)
  10. Vittel (Ab, Tenue de route)

 

 

Championnat Pilotes :

  1. Kikinen              34
  2. Clak                  27
  3. Brouillon            24
  4. Dribble               23
  5. Alonsi                21
  6. Ballinen             19
  7. Vittel                 14
  8. Bourais              14
  9. FanDJO              10
  10. Schumi               9
  11. Rosebud             0

 

 

Championnat écurie :

  1. Bonnini Bozzolo              55
  2. Lucky Carpet Colorz        41
  3. Breizh Racing                 38
  4. East Racing                    32
  5. Barjots du vol'hand         29

 

 

Rendez-vous le 14 Mars pour fêter les 10 ans du blog !

 

14/02/2015

BUDDH 2015

Deepika_4.jpg

Tout le monde est attendu pour 20h00 chez les bretons de service.

Ce fier peuple de l'ouest étant d'un naturel voyageur, il est tout à fait normal pour eux d'accueillir le GP d'Inde (en fait, ils sont surtout heureux d'accueillir les starlettes de Bollywood aux yeux de biches).

 Mais faute de starlettes, ils doivent se contenter en début de soirée d'un demi Barjot qui en a déjà vidé quelques uns (des demis), pendant que son acolyte complètement anonyme ce soir se tirlipotte devant un match de Glandball opposant les Spagnes aux Froncés.

sport_comique_05.jpg

 Après mûres réflexions et quelques bières, c'est donc le GP de Buddh qui gagne à l'applaudimètre.

india.jpg

La course se déroulera donc en Inde. C'est dingue non?

La grille de départ est érigée sur la base des plans ultra secrets concoctés par la Fédération Francilienne de Formule dé (la fameuse FFF) soit:

 1-Buddh Rai (T)

                        2-Clack (T)

3-Dribl (T)

                        4-Chum (D)

5-Vi Taïl (T)

                        6-Ros Buddh (T)

7-Al Honsi (T)

                        8-Khi Khi (T)

9-Bruh Yon (T)

                        10-Balh In (T)

 

P1090327web.jpg

 9h04 "Gentleguinea pigs start your engine!"comme on dit à Bombay

comique-996.jpg

 L'ensemble de la grille démarre sans problème alors que Dribble fait un super départ.

animal-natation.jpg

 Chez lez Barjos, les mécanos règlent encore les bagnoles alors que le départ a été donné!

07854a60-8afb-11e1-b0a5-27a13017d311-800x532.jpg

 En 2 coups de dés seulement, Bourré rejoint le premier virage. Les Zauts bataillent à qui mieux mieux.

 Car en Bolage entre Kékette, Vittel, et Shum le Durh. Pas de victime.

 Bourais s'éloigne avec Clack assez basque. Dribble et Vittel ne laisse que démiette, c'est à dire une case pour rentrer dans le Turn 1. La Kékette ne rentre pas dans le premier virage venu. On sait se tenir chez les Barjots. Alonsi ne s'embarrasse pas de préliminaires et se frotte à Kékette en y laissant des plumes.

 

P1090338-web.jpg

 Brouillon se cogne à Shum sans se faire de bosses.

 

P1090339-web.jpg

Vittel vient mettre de l'eau dans le gaz entre Bourais et Clack, mais et choux.

Dribble rentre de justesse tandis qu'Alonsi traverse le premier virage en y laissant 4 pneus, 1 frein.

Après 1 virage, sa caisse est une épave...

epave-roulante-d0048b.jpg

Le Turn 1 est plein! 

 

_2871700.jpg

Devant, Bourais fait une petite 5 (11) et Vittel en profite pour l'aspirer et le dépasser. Clack se permet d'en donner une à Vittel et passe 1er.

Derrière, Kimi élimine Alonsi d'un coup d'aileron dans le 3ème virage.

P1090341-web.jpg

Il l'a voulu, il l'a eu le grand coup dans son biiiip.

bus.JPG

Ballinen vient les effleurer, Kékette n'atteint pas le 2ème virage.

Schum passe par un trou de souris et pour un con (il doit jouer 3 carrosseries, sans conséquence).

P1090342-web.jpg

Clack avale goulûment la grande ligne droite d'une grande 6ème (25). Dribble le dépasse en laissant un moteur.

racing.jpg

Bourais 3ème, Vittel 4ème, Kiki 5ème, Brouillon 6ème, Ballinen 7ème et Schum 8ème.

P1090344-web.jpg

Dribble rentre d'un coup d'un seul dans le virage 4 laissant à l'abandon les restes dévastés d'un Clack découragé.

P1090345-web.jpg

Tandis que Vittel, Bourrais et Kikinen ne se lâchent plus.

P1090346-web.jpg

 Un 2ème groupe de 3 suit : Ballinen, Schum et Brouillon.

 Kékette est loin des rières.

 Dribble se promène avec Clack sur ses talons.

 Bourrais, Vittel et Kikinen restent à la porte du virage4.

 Kékette met le turbo et rejoint Brouillon et Schum en échange d'une carrosserie.

P1090350-web.jpg

 Tout se passe paisiblement jusqu'à l'intervention de Brouillon qui s'applique pour passer de 9ème à 4ème.

Le classement : Dribble, Clack, Vittel, Brouillon, Kiki et Bourais...

 

P1090354-web.jpg

 Dribble passe une hardie 5ème suivi par Claque qui claque une grosse 4 qui le fait sortie de ...4 cases.P0-38642902_1_30246_jpg_zoom1000.jpg

Kiki rentre, dépassé par Bourais dépassé par Vittel.

Brouilon tente un strike dans les quilles surnommées, mais sans succès.

A l'arrière, Kékette, Schum et Ballinen suivent.

Grosse embrouille chez LCC qui ne fait plus la différence entre ses pilotes.

 

alcoolique.jpg

A 22h45, les stands accueillent les premières épaves : Dribble, Clack, Bourais, Kiki, Brouillon, Schumi, Vittel et les 2 Barjots.

Brouillon passe Kikinen...

P1090375-web.jpg

 ...et rentre dans les stands en construisant un mur.

P1090376-web.jpg

 Kiki reste bloqué aux stands et se fait passer par Kékette et Vittel.

L'est pas content!

a-capsicum.jpg

P1090377-web.jpg

 Dribble s'envole en gobant la ligne droite des stands.

P1090386-web.jpg

Arrêt rapide pour Kékette qui passe en durs pour le 2ème tour.

Vittel et Kiki collent à Kékette.

Dribble fait un "sans faute" depuis le début du 2ème tour.

Pendant ce temps, loin, très loin derrière Clack Brouillon et Bourrais se chicanent.

Ballinen imite son compère Kékette et passe en dur.

Dribble vole (vers) la victoire suivi des 2 lCC et de Brouillon.

A l'arrière, Ballinen double Vittel, Kikinen double Schum et le taux d'alcoolémie double.

Vittel casse un moteur pour remonter.

La course est calme.

Dribble semble inarrêtable aujourd'hui: la victoire lui tend les bras.

Kékette déchainé, fait 20 en 5. Ca rentre, mais un peu fort.

P1090387-web.jpg

C'est chaud pour Kékette qui se retrouve à poil avant l'arrivée.

00h15, arrivée victorieuse de Dribble.

P1090394-web.jpg

Son appétit n'aura été assouvi que par le Tache Maaal à la crème.

full_2550_58236_TajMahalWeddingCake_1.jpg

Bourrais rentre dans le virage 7, mais pas Clack qui se fait rattraper par Brouillon.

Bourrais semble assuré de la 2ème place.

Il reste un doute pour la 3 ème entre Brouillon et Clack.

C'est finalement Brouillon qui passe devant.

P1090395-web.jpg

A l'arrière, Ballinen rate son entrée dans le virage 9. Il est largué par Vittel Schum et Kékette.

Kikinen termine sa course anonyme terrassé par son arrêt aux stands.

Vittel fait le même coup que Brouillon dans le virage 9 et termine 6ème.

 

P1090398-web.jpg

Doublé de fond de classement pour les bleus:  

P1090399-web.jpg

 

L'arrivée est la suivante :

1-Dribble

2-Bourais

3-Brouillon

4-Clack

5-Kiki

6-Vittel

7-Schum

8-Ballinen

9-Kékette

10-Alonsi

 

 Au championnat:

1-Kiki (26 pts)

2-Dribble (23 pts)

3-Brouillon (18 pts)

4-Clack (17 pts)

5-Alonsi (16 pts)

6-Ballinen (16 pts)

7-Vittel (14 pts)

8-Bourais (10 pts)

9-Fandéjio (9 pts)

10-Schum (7 pts)

11-Kékette (0 pt)

 

 Constructeurs:

1-Bonnini Bozzolo  (42 pts)

2-Breizh (32 pts)

3-East (30 pts)

4-LCC (27 pts) 

5-Barjots (25 pts)

11/01/2015

SOTCHI 2015

12/12/2014 - Nerville la foret -  GP de Sotchi

Ilona-Korstine-016.jpg

sotchi 01.jpg



Tout le monde est attendu pour 20h aux confins du royaume pour le dernier grand prix de l'année 2015.
L'hôte de ces lieux nous fait un petit tour du propriétaire en attendant l'arrivée des derniers concurrents.
Nous apprenons l'abandon de lucky carpet sur accident lors des qualifications, nous lui souhaitons un prompt rétablissement, mais le spectacle doit continuer et cette absence fera peut-etre le bonheur de quelques uns pour grapiller quelques points.

schulz.jpg

matthias 04.jpg

stephane.jpg

nico 01.jpg

vilo.jpg

chute moto.jpg



Apres tirage de dés et comptage des points du dernier grand prix, le gorille de départ à la gueule suivante :
1) Schumi en dur
2) Fan des JO en dur
3) Dribble en Tend
4) Vittel en Tend
5) Brouillon en Tend
6) Ballinen en Tend
7) Alonsi en Tend
8) Kikinen en Tend

Ce qui nous fait une première ligne en dur et le reste en tendre, ce qui promet un grand prix étonnant.

grille.jpg



L'autre tirage des dés à donné le grand prix de sotchi.

Le départ est donné à 22:14:34.134 approximativement. Tous les pilotes partent sans problèmes. Tous? non, un irreductible gaulois résiste encore et cale. Ce qui soulève la question des accrochages lors du départ. Matthias se plonge immédiatement dans la lecture des règles et trouve la solution dans les annexes du tome 2 des règles du championchips de formule dé la réponse: pas d'accrochage à graver, circulez y a rien à boire.

matthias 01.jpg



Fan de Joe à un petit coup de mou, il fait 1, 2 et 4 pour ces trois premiers coups de dé, à croire qu'il veut attendre Vittel qui a du mal a démarrer.

fandjo.jpg

albundy2.jpg


Nous sommes toujours dans la ligne droite des stands et All Bundy accroche Grouillons avant le passage de la ligne de guépard et perd une carrosserie. Des hésitations commencent à se faire sentir avant de jouer pour éviter de jouer 3 carrosseries d'un coup.

bb2.jpg


Pendant ce temps, les East Racing passent les doigts dans le nez dans le premier POVOROT

east 01.jpg



Kikinen fait une belle remontée, de 8e il passe 3e en 1 coup avant d'entrer dans le premier virage, quand à son coéquipier, il abandonne dans ce même virage sur accrochage.

bb3.jpg


Vittel ne peut éviter l'épave d'Alonsi et perd une carrosserie. Le virage commence à être bien sale et la course ne fait que commencer.

 

bb1.jpg



Les pilotes semblent anesthésiés par le froid, il ne se passe pas grand chose pendant les virages 2 et 3. Vittel rate son entrée dans le 4e virage et se fait doubler par kikinen et balinen qui attendaient derriere.

nico 02.jpg



Nous sommes maintenant à 3 virages de la fin du premier tour et les pilotes de l'equipe de l'est se tirent toujours la bourre en tete de course.

East 02.jpg

east 05.jpg



Fan des JO s'encastre dans kikinen et perd 1 point de carrosserie, suivi par Vittel qui fait strike, perd 2 carrosseries et abandonne, il devra revoir la conception de son char d'assaut.

nico 03.jpg



Dribble confiant, passe la ligne sans passer par les stands (alors qu'il est en tend), puis fait 20 en 5, arrive en bout du 1er virage et abandonne sur casse moteur.

east 06.jpg


Plus que 5 pilotes en course, et curieusement tout va plus vite, enfin presque.
Schumi s'arrete juste devant ses stands et crée un bouchon, s'il fait un arret rapide, ballinen se fait des couilles au nez.

nez-Rhinophyma-operation-chirurgicale.jpg


Et effectivement Schumi fait un arret court...

east 04.jpg



Kikinen tente une remontée folle, il passe la ligne du second tour en 6, rentre dans le virage 1 et passe de la 5e place à la seconde, mais ce n'est pas fini, il se rate lamentablement devant le virage 3 avec un 11 en 5e.

Ricky-Ricardo-Double-Facepalm-OMG-Reaction-Gif.gif


Schumi rentre dans le virage 4 en passant l'aspi sur les pompes de kikinen.
Les pilotes semblent bien réveillés et se sentent pousser des ailes, un peut trop d'ailleurs, durant le même coup schumi fait 20 en 5, sort de 5 cases du virage 6 et n'a plus de freins, Kikinen fait 19 et casse un moteur, et Ballinen fait 20 en 5, hote 6 pneus et 1 frein.

matthias 02.jpg



Le virage suivant, schumi sort de 3 et fait un tête à queue.

east 03.jpg



Brouillon alors en tête de la course avec 1 arret d'avance, rate l'entrée du virage 9.
Ballinen quand à lui, fait son 2e arret sur la dernière case d'un virage à 3 arret et déclare "C'est l'heure de mourir!".

matthias 03.jpg


Nous arrivons dans le dernier virage, Brouillon et Kikinen sont au levé de coude.

8985__soupe_aux_choux_-la-_-5-copie-1.jpg

Brouillon fait 11 en 4, risque la victoire en passant sur une tenue de route. Tout se passe bien mais il ne passe pas la ligne.

fart-in-elevator.gif

Kiki ki le sent fait 10 en 4 mais ne peut rattraper son concurrent, il finira second.

bb4.jpg



Le drapeau à gravier s'abat, il est une heure du matin.

nico gagne.jpg

arrivee.jpg



Le classement à l'arrivée :
1) Brouillon
2) Kikinen
3) Fan des JO
4) Schumi
5) Ballinen -> Abandon, 8e virage 2e tour, sortie de virage
6) Dribble -> Abandon, 1er virage 2e tour, moteur
7) Vittel -> Abandon, 8e virage 1er tour, carrosserie
8) Alonsi -> Abandon, 1er virage 1er tour, carrosserie

Classement pilotes :
1) Kikinen - 22
2) Alonsi - 16
3) Ballinen - 15
4) Dribble - 13
5) Brouillon- 12
5) Klack - 12
7) Vittel - 11
8) Fan des JO - 9
9) Schumi - 5
10) Bourais - 2

Classement écuries
1) Bonnini Bozzolo - 38
2) Barjot - 24
3) Breizh - 23
4) East Force 1 - 18
5) Lucky Carpet - 14

03/12/2014

PORTLAND 2015

14/11/2014 Portland – Oregon – USA - dans les Twins allongés !

 

 

carte.jpg

 

 

Weeeeeeeeelcome ev’ryboooooooody to this new Champion’s race !!!

Grid-girls.jpg

 

Et on ne perd pas de temps, tout de suite « la grille » :

1)      Vittel (Tendre)

2)      Bourrais (Dur)

3)      Ballinen (T)

4)      Fan des Jo (D)

5)      Clack (D)

6)      Brouillon (D)

7)      Alonsi (T)

8)      Schumi (D)

9)      Dribble (T)

10)   Kikinen (T)

 

Photo de la grille:

IMG_5826.JPG

 Et pour vous plonger dans le bain type "On board" une photo depuis la grille de départ mais vu des pilotes....

 

pitgirl.jpg

 

Sympa hein ?... ;)

 

Bon, revennons aux choses sérieuses... Incroyable, la moitié des participants chaussent des pneus durs ce qui nous promet une course pas tendre (héhé, rigolo ça non ? pas tendre les durs… hein ?! héhé… bon, passons).

 

21h33 départ de la course, tranquille pas d’incident majeur mis à part le frotti frotta d’Alonsi dès son 2nd lancé entre Clack & Brouillon. La meilleure affaire en ce début de course est remportée par Kikinen qui double 4 concurrents en 1 seul coup !

 

IMG_5830.JPG

IMG_5828.JPG

 

Mais cette folle excitation lui coute une carrosserie dans le 1er virage sur Bourrais qui venait de repeindre sa caisse !

 

IMG_5833.JPG

IMG_5823.JPG

 

Fan des Jo tel un chacal à l’affut profite de cet incident pour doubler et dans l’aspiration de Dribble se place magistralement en 7ème position.

 

Jeune_chacal-325.jpg

IMG_5838.JPG

 

3ème virage, Alonsi prend la tête de la course, derrière un nouvel accrochage survint, Brouillon voulant vérifier que le niveau d’huile de Fan des Jo était conforme au règlement soulève la monoplace de son adversaire avec son museau.

duo_en_l'air.jpg

IMG_5843.JPG

 

Vittel tel un torrent dévalant les montagnes d’Auvergne jaillit pour prendre la tête, mais y laisse un bout du bout.

IMG_5844.JPG

IMG_5819.JPG

 

Clack claque une carrosserie au 3ème virage contre Schumi !

 

IMG_5845.JPG

IMG_5848.JPG


Les 4ème et 5ème virages sont déclencheurs d’une terrible bataille dans le peloton de tête afin d’aborder « la grande ligne droite-courbe » où si t’es pas bien lancé, tu peux perdre pas mal de temps ! Clack justement malgré une petite 5ème rondement placée échoue lamentablement à l’entrée du 5ème virage, laissant libre place à Bourrais qui tente sa chance en doublant Alonsi au risque de rentrer trop fortement dans le 6ème virage !

Ballinen fait l’aspi à Schumi dans cette belle ligne droite-courbe et  lui soutire la 4ème place (enf…).

Derrière Clack tentant le tout pour le tout sort fortement du 4ème virage et y laisse gomme et poussière de freins ! Espérons que ce qui lui reste suffira pour terminer la course.

ILLUSTRATION_PNEUS.jpg

 Mais revenons dans cette ligne droite-courbe où Kiki fait l’aspi de Dribble qui venait d’aspirer Clack ! Si avec ça la piste n’est pas propre, foi de Conchita !

 

Conchita-Wurst-014.jpg

IMG_5851.JPG

 

C’est alors que rageur, Schumi déboule à toute berzingue et rentre dans le 6ème virage brulant la politesse à Kiki, Clack profite de l’aubaine et dépasse lui aussi Kiki qui pourtant était rentré de justesse !

 

IMG_5853.JPG

 

23h30 Fin du 1er tour, le point sur la situation :

Pas d’arrêt pour les 5 voitures de tête...

 

IMG_5842.JPG

Oui oui, vous avez bien entendu ! Pas d'arrêt pour les 5 voitures de tête...

 

Alonsi prend le dessus sur Bourrais, s’en suit Ballinen puis Schumi et Vittel, Kiki repasse devant le duo Clack/Dribble offrant aux spectateurs une terrible bataille pour cette 6ème place, mais un second round va se jouer dans les stands pour la deuxième partie du peloton.

Donc reprenons, Kiki venant de prendre la 6ème position rentre aux stands et repart illico presto, Dribble rentre aux stands fait un arrêt rapide mais un redémarrage lent. Fan des Jo sortant fortement du dernier virage en y laissant tous ses pneus se voit contraint de s’arrêter. Brouillon passe la ligne sans s’arrêter et reprend sa place dans la course devant Fan des Jo et Dribble, bon dernier.

 

IMG_5863.JPG

IMG_5850.JPG

 

 

Devant, Ballinen en pleine attaque rattrape Alonsi dès le 2ème virage, qui voit le 1er abandon arriver car Bou - réglisse et abandonne !

Schumi ne pouvant s’empêcher de goûter à cette sucrerie imite prédécesseur et fini dans le talus, 2ème abandon en 2 minutes !

 

IMG_5865.JPG

IMG_5872.JPG

 

Kiki voyant ce spectacle de désolation se précipite et prend la 3ème place dans le 2nd virage du 2nd tour (vous suivez ?).

Une nouvelle maxime est née à ce moment-là du jeu : « l’euphorie est moins bien que le vrai riz », souhaitons-lui longue vie au travers de nos futurs résumés…

IMG_5875.JPG

 

Les Breizh mettent en place une nouvelle stratégie du tout pour le tout en s’exclamant « là, si je meurs, je me tue » !

IMG_5879.JPG

 

Derrière Dribble put the pressure sur Fan des Jo en le collant au c.. dans le 2nd virage. L’écart entre la tête et la queue se creuse, 3 virolos les séparent !

 

IMG_5869.JPG

  

Devant Alonsi & Ballinen sont au coude à coude...

 

IMG_5878.JPG

 

 Ah làlà, Brouillon patine sur le passage de 2 zones de tenues de route et se sort violement dans le 4ème virage entrainant son abandon !

 

teteaqueue.jpg

IMG_5881.JPG

 

Alonsi prend le large et il semblerait que plus rien ne puisse l'arrêter, tandis que Clack alors 5ème arrive trop fortement dans le 5ème virage et fini en tête à queue !

avion_f1.jpg

IMG_5885.JPG


Aubaine et pain bénie pour Fan des Jo et Dribble qui se livrent une lutte acharnée pour cette 5ème place en voyant « les malheurs de Clackdy ».

IMG_5866.JPG

 

Enfin, Alonsi passe la ligne d’arrivée suivi par Ballinen, Kiki et Vittel, tandis que Fan des Jo emporté par son « œuf faux riz », rentre trop fort dans le dernier virage l’obligeant à ralentir le rythme par la suite ce qui permettra à Dribble de prendre le dessus !

 

Au final, nous avons :

1)      Alonsi

2)      Ballinen

3)      Kikinen

4)      Vittel

5)      Dribble

6)      Fan des Jo

7)      Clack – abandon Pneus

8)      Brouillon – abandon Tenue de route

9)      Bourrais – abandon Tenue de route

10)   Schumi – abandon Tenue de route

 

 

IMG_5891.JPG

 

IMG_5886.JPG

 

 

Fin de la course : 1h08

 

CLASSEMENT PILOTES :

 1)      Alonsi – 15pts

 2)      Kikinen – 14pts

 3)      Clack – 12pts

 4)      Ballinen – 11pts

 5)      Dribble – 10pts

 6)      Vittel – 9pts

 7)      Fan des Jo – 3pts

 8)      Bourrais – 2pts

 9)      Brouillon – 2pts

 10)   Schumi – 0pt

 11)   Prostate – 0pt

 12)   Senacata – 0pt

 13)   Rosbud – 0pt

  

 

CLASSEMENT ECURIES :

 1)      Bonnini Bozzolo – 29pts

 2)      Lucky Carpet – 14pts

 3)      Barjots – 14pts

 4)      Breizh – 11 pts

 5)      East Force 1 – 10pts

 6)      Benecon – 0pt

  

 

Portland, ici Portland, je rends l’antenne, à vous Cognacq-jay !

 

a-vous-cognacq-jay-bd-4464338mshwp.jpg