Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/09/2013

BILAN 2013

Ca y est, la saison 2013 est finie !

Elle nous aura réservé son lot de surprises, nouveautés, conneries, joies, peines, coups de moule, scoumoune, ...

Voici donc les chiffres de cette saison riche en évènements :

 

CLASSEMENT PILOTES

    Points Victoires
1 Bourais 48 1 1 3 1 0 1 2 0
2 Mikhand Ballinen 47 1 2 2 0 2 0 0 1
3 Jean Handy Fan Des JO 44 1 2 0 3 0 1 0 0
4 Vittel 44 1 1 0 3 2 1 0 0
5 Kikinen 35 2 0 1 0 0 1 2 2
6 Clak 25 1 0 0 1 1 0 2 2
7 Alonsi 25 1 0 0 0 3 0 1 1
8 Dribble 20 0 0 2 1 0 1 0 0
9 Van Des Poules 19 0 1 1 0 1 0 0 1
10 Schumy 17 0 2 0 0 0 0 0 1
11 Brouillon 12 0 0 0 0 0 3 1 1
12 Kékette Rosebud 10 1 0 0 0 0 0 0 0
13 Biquette 5 0 0 0 0 0 1 1 0

 

CLASSEMENT CONSTRUCTEURS

    Points Victoires
1 Les Barjots du Vol'Hand 101 3 4 2 3 2 1 0 1
2 Lucky Carpet 78 2 1 3 2 1 2 5 2
3 Bonini Bozzolo 60 3 0 1 0 3 1 3 3
4 Breizh 56 1 1 0 3 2 4 1 1
5 East & North Racing 56 0 3 3 1 1 1 0 2

 

ABANDONS

  ITA FRA BRE BEL HOL ARG USA USA AFS
Jean Handy Fan Des JO           A      
Kékette Rosebud         A        
Mikhand Ballinen   M              
Alonsi     A TR   M M    
Kikinen A   A           A
Brouillon     A A M TR SV    
Vittel                  
Dribble     TR            
Schumy                  
Van Des Poules               SV  
Biquette                  
Bourais       M          
Clak     A M         TR

  

A = Accrochage
M = Moteur
SV = Sortie de virage
TR = Tenue de route

 

Défouloir oblige sur les commentaires !   ;-)

22/09/2013

Circuit de la Frite du Sud

 

21h30, mise en place sur le circuit de la frite du sud.

IMG_6596.JPG

 

 

 

 

Suite au tirage des dés, voici la grille :

 

1 Fan des JO

 

2 Alonsi

 

3 Kikinen

 

4 Ballinen

 

5 Schumy

 

6 Clak

 

7 Bourais

 

8 VDP

 

 

 

21h40, déjà ! , ça part…mal pour Fan des Jo, qui cale ! Schumy caresse Kikinen dans le 1er virage, et  en perd un morceau…

IMG_6602.JPG

 

 

 

 

 

Allons-y, y va tellement dans le 2e virage, qu’il voit déjà presque la du virage alors qu’il lui reste encore un arrêt. Mais c’est peut-être parce qu’il a vu fondre sur lui un peloton enragé ! Ça commence par Schumy qui s’accroche une patte, ensuite Clak, bourré, vient se frotter à VDP. Vdp accroche à son tour Bourais et FDJO : tout le virage Nashua est obstrué de débris… à croire que dans ce virage, tous les concurrents éternuent pour rendre hommage au nom du virage !

IMG_6603.JPG

 

 

 

 

  IMG_6606.JPG

 

 

 

La-benne-de-dechets-se-renverse-sur-la-route_reference.jpg

 

 

 

 

Avec tout ça, le temps passe : il est déjà 22h10, et tout le monde discute encore autour du 2e virage, on n’est pas couchés…Balinen décide de passer en tête au 3e virage.

IMG_6608.JPG

 

 

 

 

 

 

Bourrais, lui, a déjà tout consommé à la sortie du 2e virage, un coup à finir bourré avant la fin de soirée !

 

Les durs c’est mieux, enfin pas tout le temps, la preuve, Bourais double à l’aspi FanDJO, resté planté à une case du virage…si seulement un petit +1 traînait par là…

IMG_6609.JPG

 

 

 

 

 

 

Les durs, c’est bien, les tendres, c’est mieux !

 

IMG_6611-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Bourrais, après toutes ces consos, finit par rentrer dans Kikinen, qui peut ainsi rentrer chez lui…

 

IMG_6614.JPG

 

 

 

 

bourre.png

 

 

 

 

 

 

Ballinen qui tire un peu court en 5e  se retrouve planté devant l’entrée du virage Wesbank. Derrière, juste après, Alonsi rentre et se prend pour Usain Bolt…

IMG_6616.JPG

 

 

 

 

IMG_6618-2.jpg

 

 

 

 

 

…mais Schumy rentre aussi. Clak sort un peu large, mais tient.

 

Regroupement en tête, FDJO sort la 6 pour rattraper du terrain, ce qu’il fait très bien, en faisant 29…ce qui lui laisse 2 cases pour faire son 2e arrêt…outch…mais il est 4!

IMG_6621.JPG

 

 

 

 

Dans la ligne droite qui suit, c’est Schumy qui joue avec l’aspi par 2 fois, prenant la tête, alors qu’il n’est qu’en 4e vitesse.

IMG_6622-2.jpg

 

 

 

 

 

 

Mais revenons à FDJO, que fait-il pour son 2e arrêt ? 7 : ahhh, ça fait 5 de trop, mais il continue, même pas mal !

 

Bataille au coude à coude entre Alonsi et Schumy, c’est Alonsi qui reprend la tête et Schumy se fait passer par Balinen, aux aguets.

IMG_6624.JPG

 

 

 

 

 

Virage suivant, Alonsi fait 18 en 5e, se plaçant farpaitement, ce qui n’est pas le cas de Balinen, qui ne passe pas. Schumy, en bon teuton, en profite sans scrupules et reprend la 2e place…

IMG_6625-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Derrière, Clak boume hue, un coup de moteur qui fume, mais ça tient là aussi, il est 5e.

 

 

IMG_6627.JPG

 

 

 

IMG_6629-2.jpg

 

 

 

 

 

 

Début, déjà ?, du 2e tour, on assiste à une bataille pour la 3e marche du podium, mais aussi et surtout pour le titre, entre Balinen, FDJO et Bourrais. FdJO passe Balinen en marchant sur les débris sans encombre, avec la sérénité d’un fakir…

fakir.jpg

 

 

 

 

 

 

Clak fait une remontée en passant 3e, mais ça lui coûte 2 tenues de route et 1 accrochage, mais, tel Rocky, il est toujours debout….

 

rocky.jpg

 

 

 

 

Ah non, c’était une tenue de route de trop, il va maintenant pouvoir se reposer sur le côté de la piste et regarder la suite du combat.

 

IMG_6634-2.jpg

 

 

 

IMG_6635-2.jpg

 

 

 

 

 

 

Schumy (ze light, ben oui, Schumy ze light) joue avec sa 1e place car ça ne rentre pas toujours dans les virages, mais, heureusement pour lui, Schumy garde l’avantage sur Alonsi.

 

Derrière, Bourrais passe en 3e en rentrant en force dans le virage : 19 en 5! Au nez et à la barbe de Balinen et FDJO.

IMG_6636-2.jpg

 

 

 

 

 

C’est alors que Schumy se plante devant l’entrée du virage, mais il est imité par Alonsi ! Balinen et Bourais suivent de loin cette bataille : à la fin du virage, Alonsi vient harponner Schumy, c’est un vrai couille à couille !

 

IMG_6638-2.jpg

 

 

 

 

Balinen augmente le rythme mais échoue lui aussi devant le virage, la faute à un pauvre 11 en 5e. Pareil pour Bourais… FdJO en profite pour les passer tous les 2. Devant, c’est le dernier virage qui pointe : Alonsi, en 5e, réussit à entrer, ô, Grand Dam, euh je voulais dire au grand dam de Schumy, qui ne peut pas rentrer car seulement en 4e vitesse… ça se dirige tout droit vers une victoire d’Alonsi ! FdJO, à l’attaque totale sort très fort du virage précédent et commence à menacer Schumy, qui n’en croit pas ses rétros…

 

 

IMG_6640-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Alonsi passe la ligne d’arrivée avec panache, en 6e, et en tête, il gagne !

 

 

 

IMG_6641-2.jpg

 

 

 

 

 

 

Derrière, Schumy joue sa dernière cartouche, il sort d’une case, et s’enlève son dernier frein, mais la 2e place est assurée ! FdJO tente le tout pour le tout mais fait 19 en 5e, ce qui l’envoie directement en tête à queue à la sortie du virage, en cassant un moteur et en accrochant Schumy… fin de course fumeuse, mais il réussit à repartir, laissant Schumy, vert, filer vers la 2e place …et les toilettes (il s’est un peu Schumy dessus sur ce coup là !...) FdJO peut malgré tout être fier, l’espace d’un instant, il aura dépassé Schumy…en marche arrière !

IMG_6644-2.jpg

 

 

 

IMG_6647-2.jpg

 

 

 

 

 

Derrière, Balinen réussi à rentrer dans le virage, mais pas Bourais, qui se plante devant le virage…Pour être champion, Bourais ne doit pas finir derrière FDJ, tout va donc se jouer à la relance vers la ligne d’arrivée…gros suspens...

IMG_6657-2.jpg

 

 

 

 

Balinen passe la ligne, il est 3! Derrière, Bourais gagne la course d’accélération depuis le virage, il passe la ligne 4e et devient le champion 2012-2013 !

 

IMG_6660-2.jpgIMG_6664-2.jpg

 

 

 

 

 

IMG_6649-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Comble pour FdJO, il se fait souffler la 5e place d’un souffle par VDP…

 

 

 

IMG_6670-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

1h15 du mat’, la course se termine :

 

IMG_6667-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1-      Alonsi

 

2-      Schumy

 

3-      Balinen

 

4-      Bourais

 

5-      VDP

 

6-      FDJO

 

7-      Kikinen

 

8-      Clak

 

10/06/2013

BOURAIS Champion!

Capture d’écran 2013-06-10 à 11.30.53.png

C'est enfin arrivé, Sbastien Bourais est champion du mode de formule dé.

Bravo à lui et son équipe LCC qui lui a fournit le meilleur matériel cette année.

Fandéjio pourra venir quand il veut chez LCC, il sera toujours le bienvenu.

Vivement 2014 qu'on ajoute une nouvelle étoile verte!

14/04/2013

GP USA (LE RETOUR) 2013

Welcome to DB.jpeg

 

 

Girls on DB.jpeg

 

 

Car on the beach.jpeg

 

 

DB speedway.jpeg


Pas mal comme décor pour un GP jamais couru en 8 éditions de Championne Chips !

Seuls les Bonini Bozzolo n'ont pu faire le déplacement jusqu'à Juvisy-on-the-beach, pour le reste, tout le gratin "Formule dé-esque" est là !

La vrille de Médard :

1 - Van des Poules - Tendres
2 - Clak - Durs
3 - Bourais - Durs
4 - Vittel - Tendres
5 - Ballinen - Tendres
6 - Fan des JO - Durs
7 - Brouillon - Tendres
8 - Dribble - Durs

Grille de départ.JPG

La moitié des monoplaces a opté pour des pneus durs : ça va attaquer sévère !


21H18 : DEPART !!!

Cars on DB speedway.jpeg


D'entrée de jeu, Van des Poules, non content d'être en pôle, et Fan des JO font parler la poudre : à croire qu'il faut avoir un nom de pilote à rallonge pour réussir un départ canon !
Le reste du peloton démarre plus tranquillement.

La première boulette intervient à l'entrée du 2è virage : les Lucky Carpet échangent leurs monoplaces sur la piste ! Du jamais vu depuis lors ! Dam prétexte une connerie confusion entre ses 2 pilotes. Mouais ...

Ballinen prend la meilleure case restante du 2è virage au prix d'un ponton en accrochant Vittel. Deux tours à boucler en serrant les fesses donc. A croire que le pilote finlandais des Barjots est sponsorisé par les dragées Fuca !

Léger regroupement derrière :

Léger regroupement.JPG

En mode cavalier seul, Van des Poules ose une quatrième audacieuse qui lui coûte juste 2 freins et 4 pneus. 1er tour, 3è virage : tout va bien !

Un poil de cul derrière, Vittel tripote Clak depuis un bon moment ... et Clak se laisse faire, le coquinou ! Pour l'instant, les Breizh et Lucky Carpet se reniflent le cul mutuellement : les Lucky chauffent la Breizh !

Renifle le cul.jpeg

Ce sacré 3è virage a 2 arrêts fait décidément mal : Bourais arrache 5 pneus, soit la moitié de sa caisse !

Bourais moitié de caisse.JPG


A l'attaque du dernier virage, Fan des JO envoie la saucisse ... euh, non ... la sauce en 6, pète un moteur et arrache un bout d'aileron à Brouillon.

Touchettes dans la 2è grande courbe.JPG



22H45 : DEUXIEME TOUR !!

Van des Poules recharge les batteries de sa Renault Twizy aux stands, celle-ci étant dans un état assez proche de celui du Titanic si on l'extirpait du fond des océans !

Titanic.jpeg

Il est imité par Ballinen qui en profite pour changer son train de pneus et passer ainsi en durs. Tel un prédateur fondant sur ses proies, le finlandais va attaquer au deuxième tour !

Prédateur.jpeg


A la vitesse d'un escargot neurasthénique, Bourais, 8è et bon dernier, rentre lui aussi au bercail et change ses pneus. Les tendres vont donc lui permettre d'assurer son point qu'il aurait de toute façon marqué !

Escargot.jpeg

 

Son compère Clak profite de la pause casse-croûte de ses concurrents pour filer en première position. L'écossais volant, seul au monde ... plante l'entrée du 2è virage ! Pas de panique chez les Lucky : pour Dam, c'est pas la cata, c'est juste pourri ! Ah bon, tant mieux !

Clak seul au monde ... plante.JPG


Tandis que les Breizh continuent de se faire sentir l'anu (dixit leur maître d'écurie), Van des Poules sent le fluide en lui mais celui-ci déborde, ainsi que son bolide qui fait comme Alesi : graviers !

VdP sortie de virage.JPG

 

Sortie de piste.jpeg


Pour la première fois depuis le début du 2è tour, moule a un coup de Clak ... euh, non ... l'inverse ! Ce qui n'est pas le cas des pilotes de l'écurie bretonne qui s'entre-déchirent : Vittel tape sur la tronche de Brouillon qui laisse un bout de dent cassée sur le bitume. C'est la Vittel-pression !

Auto-touchette chez les Breizh.JPG


Dribble, telle une tranche de jambon au milieu du sandwich à la rennaise, s'accroche aux Breizh !

Tranche de jambon au milieu du sandwich.JPG


A un virage de l'arrivée, les Barjots se souviennent qu'ils ont un moteur : Fan des JO pousse une grosse 6 ... mais plante juste devant le dernier virage ! En revanche, Ballinen pète un câble et passe en vitesse-lumière.

Vitesse lumière.jpeg

Ce qui lui laisse 5 cases pour finir un 2è arrêt et une chance sur 2 de mourir en 4è au prochain coup : on n'est pas Barjot pour rien !


Pendant ce temps, à Vera Cruz ...
Bourais se dit que quitte à finir la course avant-dernier, autant y mettre les formes : tête-à-queue au sortir de l'avant-dernier virage !

Bourais en tête-à-queue.JPG


Beaucoup plus tête-à-Clak, celui-ci franchit la ligne en vainqueur facile sous les hourras de la foule en délire. Il aura bien mérité son cocktail favori : Sex-on-the-(Daytona)-Beach !

Dam vainqueur.JPG






Podium + dragibus = podibus

Podium et dragibus.JPG




RESULTATS DES BOURSES

1 - Clak                 10 pts
2 - Fan des JO         8 pts
3 - Dribble               6 pts
4 - Vittel                  5 pts
5 - Ballinen              4 pts
6 - Brouillon             3 pts
7 - Bourais               2 pts
8 - Van des Poules    1 pt  (sortie de virage)



CLASSEMENT PILOTES

1 -   Vittel                 44 pts
2 -   Bourais             43 pts
3 -   Ballinen             41 pts
4 -   Fan des JO         41 pts
5 -   Kikinen              34 pts
6 -   Clak                  23 pts
7 -   Dribble              20 pts
8 -   Van des Poules   15 pts
9 -   Alonsi                15 pts
10 - Brouillon            12 pts
11 - Rosebud            10 pts
12 - Shumy                9 pts
13 - Biquette              5 pts



CLASSEMENT CONSTRUCTEURS

1 - Barjots                   92 pts
2 - Lucky Carpet          71 pts
3 - Breizh                    56 pts
4 - Bonini Bozzolo        49 pts
5 - East & North Racing 44 pts


Prochain GP : Monaco, chez Erwin, le vendredi 24 mai 2013.

@+ les z'amis !

18/03/2013

GP USA 2013

 NearTown Forest  -  08.03.13  -  19h30

Hottest-Wisconsin-Girls-7.jpg


Elkhart-Lake // Wisconsin // USA

Euhhh les filles, y’a pas que le foot dans la vie …

Wisconsin-sig2n.jpg

 

Bien que fortement éloigné du centre d’intérêt économique de notre chère patrie, les pilotes émérites ont réussi à trouver l’emplacement du déroulement de ce nouveau Grand Prix, malgré les difficultés récurrentes sur les routes en fin de semaine.

 

Mais bon, tout le monde est bien arrivé,… Tous ? Ah euh non… Il semble qu’il manque quelqu’un…

Mais qui ???

Un petit indice :

wallons.jpg

 Et oui, contrairement à eux, notre Belge national nous fit fausse frite ce soir !

 

Alors que certains font du covoiturage en 4 roues

ferrari-club-america-2009-elkhart-lake-concours.jpg

 

D’autres avec moitié moins de caoutchouc, bravent le froid et les intempéries

AMA-SuperBikes-19.jpg

 

Bien, attaquons le vif du sujet, 20h40 premier lancé de dédé.

IMG_4751.jpg

 

 

Et les nominés sont :

 

Ø  Fandjo

Ø  Alonsi

Ø  Kikinen

Ø  Dribble

Ø  Bourais

Ø  Brouillon

Ø  Vittel

Ø  Schumi

Ø  Ballinen

Ø  Clak

 

depart.jpg

 

Oups, je crois que je me suis trompé de photo, désolé…

 

Voilààààààà :

IMG_4760.jpg

 

Quoi ?

 

IMG_4761.jpg

 

Un problème ??

 

IMG_4757.jpg

 

Hein ? Que… Ahhh oui, petites précisions, quelques éléments, des petits détails quoi, ont été oubliés… Bah, faut savoir être ouvert d’esprit, plein d’imagination, on est des créatifs oui ou merde ?!

 

Bon, passons...

 

Fin de ligne droite, les voitures se regroupent, Allons-y rentrons en premier, Kiki nein mais oui aussi, suivi de Drillllllll (allo ?) puis Fan des JO, Chou Mixe,  Roulez Bourés, Bouillon de culture, Balle Inn hotel, Vite elle arrive, et Klik klak merci kodack ferme la danse.

 IMG_4765.jpg

 

Dribble profite de l’aspi sur Kiki qui dans le 2ème virage se débarrasse de quelques pneus encombrants en sortant de 3 ; tandis que les premières effluves de testostérones se font sentir derrière avec un accrochage de Brouillon qui fait honneur à son nom sur Schumi.

IMG_4768.jpg

 

Puis, embouteillage au 3ème virage, « the Third » comme l’appellent les gens de là-bas, et attention GuiLux, casaque pizza sur maison rouge Dribblante et Allonzy… N’importe quoi ce GP…

IMG_4772.jpg

 

Klack fait le bruit du moteur du même nom en pleine ligne droite…

IMG_4774.jpg

 

 

 …et little kiki ramasse les miettes en avant dernière position alors qu’il était parti 3ème !!!

IMG_4778z.jpg

 

Schumi passe devant Fandjo & Ballinen et bouche l’entrée du 5ème virage pour Clak, alors que ce n’est pourtant plus l’heure de l’apéricube ! 

IMG_4776.jpg

 

5ème virage, Ballinen fait l’aspi à Schumi pour rentrer mais au sacrifice de l’entente cordiale entre co-équipié, preuve à l’appuis du nouveau Voici :

voici.jpg

 

 

Derrière, le duo Vittel au Brouillon se frotte à Kiki tel un chien en chaleur, alors que  Bourrais et Clak en rajoute ! C’est alors que Maître Mathiapello nous rappelle la sacrosainte règle du freinage-aspi qui permettra à tout le monde de rentrer dans le virage au chausse pied.

IMG_4786.jpg

 

Alors que Dribble a déjà passé le 6ème virage et entre dans le 7ème, Kiki s’est placé comme un péripatéticienne au dire des candidats qui le suivent.

 

Vittel s’accroche avec Brouillon pour une affaire de chaussette mal rangée dans le camion, mais cela ne nous regarde pas, et Clak fait du patin à glace en sortie du 5ème virage, comptant, comptant et recomptant pour être sûr de sûr que ça dépend, ça dépasse !

 IMG_4796.jpg

IMG_4792.jpg

 

7ème virage et gros embouteillage

IMG_4797.jpg

 

 

23H00, dernière heure de la journée de la femme, et fin du 1er tour car après une difficile décision à accoucher, Dribble décide de ne pas s’arrêter…

 

Vittel continu sa formation BEP carrosserie et renverse un bleu de Bresse, alors que Kiki se replace dans la course en dépassant Schumi & Brouillon. 

IMG_4801.jpg

 

Ballinen  adopte le CTRL+C / CTRL+V et trace dans la ligne droite sans dédaigner jeter un regard vers les stands, enfin, tracer est un grand mot car autant D que B avancent tel un président saluant la foule le soir de son élection dans cette ligne droite traitresse à souhait en nombre de jet de dé.

 

Vittel freine pour rentrer au stand, Kiki & Alonsi font bouchon et Fandjo droit dans ses bottes fidèles aux pneus durs, continu sans arrêt.

 IMG_4804.jpg

 

Tel un intercalaire, Clak s’incruste entre Brouillon et Schumi

inter.jpg

 Pas mal les effets, hein ? ;-))

  

Pendant ce temps-là en tête de course, Dribble manque d’un point pour rentrer dans le virage, sentant la sentence devenu désormais légendaire et coutumière de la malédiction du deuxième tour des jets de dé arriver !

IMG_4805.jpg

 

Au stand, Alonsi et Kiki, se font breizher par Vittel qui repart alors que les italiens se dont un pannini panozzolo au fromage.

IMG_4807.jpg

 

Et voilà que la bande des Barjos sévit, Ballinen rentre dans le 3ème virage en 5ème et rejoint Dribble qui lui n’est qu’en… 3ème !

 

Et c’est à ce moment que se produit l’incroyable, Harry Potter himself débarque du ciel et change la forme du circuit permettant ainsi à Dribble de finir sa première course en tête !!!

Victoire mes amis !

 

Champaaaaaaaaaaagnnneeeeeeee……

 

champ.jpg

 

 

FIN

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_4834.jpg

Hum ? Vous êtes encore là ?...

 

Quoi, comment ça pas crédible mon histoire ?

 

On est au STATES, pays d’Hollywood, où tout est possible non ?...

 

 

 

Non ?... Vraiment pas ?...

 

Bon, d’accord….

Alors on reprend, après avoir effectué un freinage appuyé pour y rentrer, Clak sort des stands en furie et dépasse Kiki.

IMG_4812.jpg

 

Dans les stands un sérieux concurrent au sandwich SNCF se forme.

IMG_4813.jpg

 

Comme il fallait s’y attendre, le duo Balli/Fandji se reforme en tête de course coupant court aux rumeurs précédemment cité par un magazine non recommandable.

 

Alonsi tel un capitaine corsaire, revient sur les véhicules de tête, Ballinen lui réussit tous ses lancés de dés rendant complètement fou Dribble qui joue prudemment, trop peut être…

 albator-4.gif

 

IMG_4821.jpg

 

Fandjo de son coté, optimiste, décide de bruler de la gomme en sortant allègrement des virages, et oui pneu dur pour un jour, pneu dur pour toujours...

IMG_4835.jpg

 

Kiki loupe son retour tandis qu’une belle fond de 5ème permet à Brouillon de se payer Schumi et Bourrais.

 IMG_4831.jpg

Content les Breizh !

 

Ballinen, seul en tête, se déconcentre et sans perdre la tête, perd un moteur.

IMG_4841.jpg

 

Coup du sort, Alonsi signe la première abandon de ce GP, alors qu’il venait de gagner la 3ème place.

IMG_4849.jpg

 

On sent que la fin du GP approche, les esprits s’échauffent et les pièces de carbone s’envolent et tout cela pour une 6ème place.

Kiki a la vache folle et rentre en 5ème dans le 5ème virage !

IMG_4833.jpg

 

Tandis que Ballinen cruise contrôle en pole sans problème, Fandjo loupe son entrée dans l’avant dernier virage, Vittel lui sans crier gare, passe Dribble qui doit lâcher sa 3ème place à une taille de roue…

 

Fanjo se retrouve pris en tenaille entre Vittel et Dribble, mettant  une pression 1664 comme jamais sur les épaules du Barjo Blanc.

IMG_4857.jpg

 

Derrière c’est la luuuuutte finaleeeee, pour la 6ème place entre Schumi, Bourrais et Kiki.

IMG_4864.jpg

IMG_4858.jpg

 

01h00 – Ligne d’arrivée d’Elkhart Lake

 

Ballinen passe seul tel un cowboy solitaire la ligne d’arrivée, alors qu’Alonsi fini sa roue libre pile poil sur une belle crotte de nez…

IMG_4862.jpg

 

Quelques temps après, une chevauchée sauvage incroyable menée par une formule 1 Blanche, suivie d’une grosse maison rouge et d’un camembert bleu sous les holas de la foule en délire scandant le célèbre titre de Patrice « à – à – à  la queuleuleu » passent la ligne à Damier et non à Damiens.

 

IMG_4867.jpg

 

Ensuite tout va très vite, Clak prend la quatrième place, Kiki se rapproche fortement de Schumi à tel point qu’il lui en fait perdre une carrosserie et Brouillon va se cacher pour mourir sur le bas-côté de la piste.

IMG_4868.jpg

IMG_4876.jpg

IMG_4869.jpg

 

Sorti du dernier virage, Kikinen passe à l’aspi Schumi pestant dans son casque tout ce qui se fait de plus fleurissant dans sa langue natale, puisqu’il s’est en plus fait dépassé par Bourrais.

IMG_4875.jpg

IMG_4870.jpg

 

 -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

1H15 Pliage de bagage, rentrage à la casa, et bizes à tout va !!!

 

  -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Classement officiel de la course :

 

Ø  Ballinen

Ø  Vittel

Ø  Dribble

Ø  Fandjo

Ø  Clak

Ø  Kikinen

Ø  Bourais

Ø  Schumi

Ø  Brouillon (sorti de route)

Ø  Alonsi (casse moteur)

 

 

Les écarts se resserrent au niveau championnat, mais 2 groupent bien distincts se forment :

 

Ø  Bourais                               41

Ø  Vittel                                   39

Ø  Ballinen                              37

Ø  Kikinen                               34

Ø  Fandjo                                33

Ø  Alonsi                                 15

Ø  Van De Poule                    14

Ø  Clak                                     12

Ø  Rosebud                             10

Ø  Brouillon                             9

Ø  Schumi                                9

Ø  Biquette                              5

 

 

Les Barjots continuent leur insolente ascension aux constructeurs :

 

Ø  Barjots                                80

Ø  Lucky Carpet                     58

Ø  Bonnini Bozzolo               49

Ø  Breizh                                 48

Ø  East & North                     37

 

 

 

 

 

07/03/2013

GP ARGENTINE 2013

Saint Cyr Lake Hall - 15.02.13 - 19h30

argentine.jpg

 

Buenos Aires, tout le monde est là, c'est Bueno comme on dit chez Kinder !

tous.jpg

famille.jpg

 

Dès 21h, la grille se fait la malle, dans un ordre décidé par des dés décidés à ne pas faire la part belle à la chance.

  1. Vittel
  2. Van Des Poules
  3. Bourais
  4. Clak
  5. Fandjo
  6. Alonsi
  7. Brouillon
  8. Dribble
  9. Ballinen
  10. Kikinen

grille.jpg

 

Premiers virages intéressants : Bourain nous fait un coup d'anthologie et prend une belle option sur la tête de ce début de course. Il part comme une Balle !

bourais devant.jpg

 

Balinen, justement, s'extraie du fond de grille avec empressement et gagne moult places avant même le premier virage.

Ballinen.jpg

 

Chez Bikini-Bodzolo, on opère une grande réunion secrète, à l'abri des oreilles indiscrètes, bien planqué à l'arrière de la course... Fandjo, seul en pneus bétonnés, parachève la disgrâce orange en les dépassant !

Pour se venger, un bon coup dans le casque pour faire voler deux ou trois molaires, ça ramène pas de points mais ça soulage !

vilo bener.jpg

 

Dansla curva d'Ascari, "A toute vittel" et "Vent en Poupe" se font un plaisir de rappeler à Bourais qu'il n'est pas seul au monde...

3.jpg

 

Brouillon se fait repeindre tout l'exter par Balinounen qui en profite pour lui flatter le flanc d'un taquet malvenu.

breizh boum.jpg

 

Kikinen a un éclair de génisse et se souvient que ce mal de crâne lancinant est dû à la couronne 2012 qui a rétréci au lavage : Il passe de 8ème à 4ème dans le même virage. Et parachève cette belle opération en rayant sa p'tite gueule au gars Bittel !

Mais tout à son emerveillement, il se loupe dans l'ultra-simple virage suivant et perd tout le bénéfice de sa belle manoeuvre.

kikinen 4.jpg

 

Van de Pou fait bien mieux et translate de gauche à droite dans une mirifique utilisation  des règles pour venir se placer à merveille tel un retourneur de veste du sentier...

 

Belle opération de Dribble qui aspire tel un trou noir jusqu'à la deuxième place !

dribble.jpg

 

Kikistroue est maintenant 10ème et dernier, il a perdu 6 places en un virage !

 

Van de Pouce essaye d'achever VouyguesTel mais se fait prendre à son propre jeu et se met à saigner des gencives.

 

Les 2 Bowiwi-Bigorno sont obligés de s'entendre pour ériger des murs destinés à laisser derrière elles les rares autos encore plus lentes... Mais Clak n'en a cure et se faufile quand même, au prix justement d'une cure d'amaigrissement et de la perte d'un ponton.

clak boum.jpg

 

Son altesse Bourais Premier arrive aux stands, il a tellement cartonné qu'il a 3 arrêts d'avance sur le second, c'est du jamais vu ! Quelle Maelströmia !

Dam 01.jpg

 

Dans les S de Senna, Brouillon part en Youk et entame la liste des abandons, à la grande joie de ses adversaires et néanmoins concurrents.

nico.jpg

 

Entre Alasi et Kiminen, le torchon brûle, le vieux couple mesure la routine qui s'est installée en 9 saisons de baquets communs... Alusi perd un plomb, pète les pédales et la tronche de son leader Finlandais !

Bonnini.jpg

 

Les Zistnorf assurent à mort, deuxième et troisième derrière l'extraterrestre Bu-Ray.

east.jpg

 

Mais Van de Poutre n'accepte pas la domination du Dieu Boulouray et décide d'éviter les stands pour se lancer à sa poursuite !

 

Baleinen balise et décide que c'est une bonne idée. Ainsi fait-il !

non stands.jpg

 

Mais le deuxième virage de ce dernier tour douche déjà les ambitions de ces jeunes pneudur-addicts ! Van de Poulpe regrette amèrement son "+1" en loupant l'entrée du virage de peu. Boulinen s'en sort un poil mieux.

 

Et le festival de la duritude continue : Fandjo, fidèle de la première heure, passe de dernier à quatrième, prouvant ainsi le bien-fondé de son placement. Il fête ça en se mettant à fond absolu, il presse le bouton "vitesse démesurée" et oublie du même coup tous ses repères de freinage, il sort de 6 cases... C'et ce qui s'appelle louper la corde ! Il explique par radio à son stand qu'il a hésité entre un placement en béton et un placement embêtant...

corde-de-pendu.jpg

 

Derrière, Dribble-le-Terrible, fait de même avec une ligne droite à fond de 6 qui finit plus proprement. C'est même chirurgical puisqu'il parachève son opération en abattant froidement Fandjihaïdjo d'un tir de roquette dans le dos. Abandon !

stephane.jpg

 

Alonsi passe sur la dépouille de Fin des JO sans cérémonie. Sans se vautrer non plus dans son huile. Par contre son moteur le vit beaucoup plus mal et c'est l'abandon aussi !

alonsi ab.jpg

 

Mais revenons dans le peloton de tête, celui où Bourais est diaboliquement seul. Sauf que justement ma chère Simone, Vauvert est en train de revenir du diable Balinen ! Il l'a dans son viseur, la tension monte !

243410-leon-zitrone-simone-garnier-et-guy-lux-637x0-3.jpg

rejoint.jpg

 

Van de Pouf donnerait tout pour les rattrapper. Du coup, il donne tout pour participer à la grande finale !!!

erwin.jpg

 

Ce soir, les Orange ne sont pas préssés. Pourtant Kikinen double enfin un concurrent. Il n'omet pas de laisser un pourboire à ce brave pizzaiolo de Vittal.

vilo.jpg

 

Comme au premier tour, les S de Sénart vont encore être le tournant de la course : Le grand Broulais a eu un p'tit coup de mou.

Mais Balivern tire un poil court, si seulement ces pneus durs pouvaient s'attendrir...

Du coup, c'est Van de Plouf qui se voit en haut de l'affiche ! Mais ses pneus over-durs s'en fichent et il ne fait pas mieux...

 

"Je vais gagner" parie Bourais, le dur des durs, son chemin vers la victoire est pavé de bonnes intentions...

affiche paris roubaix.jpg

 

Très loin de là, Kikinen réalise la première aspi de sa course, touours grâce à son fidèle Vittel.

 

Avec un jour d'avance sur les prévisions les plus optimistes, Bouuuuuuuuuuuuuuuuurais remporte cette course argentine et l'argent qui va avec. Ca paiera l'extension !

dam victoire.jpg

 

Bien plus tard, dans le dernier virage, le forban Van de Poulie dérobe à l'alien Balinen une bien méritée deuxième place. Au désespoir des gars de chez Est-et-Nord !

schulz.jpg

 

Juste au pied du podjéranium, Clak explose une rangée de cylindres en passant la ligne, faisant naître quelques perles de sueur sur le front enchampagné de GianCarlo Tortinelli, team-manager de Le-Smicard-Pète.

Dam 2.jpg

 

1h45 della matina della magnana, Jean-Louis Moncet rend l'antenne pour ne plus jamais la reprendre...

f1 tf1.jpg

 

Pour être précis, en gros ça donne :

  1. Bourais
  2. Van De Poule
  3. Ballinen
  4. Clak
  5. Vittel
  6. Dribble
  7. Kikinen
  8. Alonsi (moteur)
  9. Fandjo (accrochage)
  10. Brouillon (Tenue de route)

 

Bourais prend le large au championnat :

  1. Bourais                          39
  2. Kikinen                          31
  3. Vittel                             31
  4. Fandjo                           28
  5. Ballinen                          27
  6. Alonsi                             15
  7. Van De Poule                  14
  8. Rosebud                         10
  9. Brouillon                         9
  10. Schumi                           8
  11. Dribble                           8
  12. Clak                               8
  13. Biquette                         5

 

Les Barjots conservent une confortable avance aux constructeurs :

  1. Barjots                  65
  2. Lucky Carpet          52
  3. Bonnini Bozzolo      46
  4. Breizh                    40
  5. East & North           30

 

 

 Prochaine course : 8 mars !

13/02/2013

GP PAYS BAS 2013

Comme a chaque grand prix dans Paris, c'est la course pour trouver a se garer.
Matt est celui qui s'en sort le mieux étant arrivé dans le bon créneau. Les autres concurrents arrivent assez regroupés.
Restent les B2 qui suivent finalement d'assez prêt grâce à la technique dite du "lecture du blog, ca peut aider" car il a débusqué non pas un coin à champignon,s mais bien un coin à places de stationnemennt dispo.

Après le rituel du tirage de dés, que je ne détaillerais pas, n'ayant pas retrouvé la grille de guépard...
Les génies des carpetes alignent Bourais et Clack en dur. Cette fois-ci ils ne seront pas suivi par fan de
J.lo

21h15, Départ du GP des ABBA


21h15 et 10 secondes Balinen cale et c'est balot, il était second. Il fait quelques mètres et laisse un bout  de carrosserie sur la piste avant l'entrée dans le premier virage, il s'agit sans doute d'une stratégie barjoïenne pour s'alléger et gagner en vitesse de pointe... car quelques minutes plus tard Grossebulle fait le mur et se sent léger.

Pendant ce temps la, non pas a Véra cruz, mais dans l'est ou le nord, je ne sais pas trop, dribble prend shumy sous son aile et passent kikinen qui va se vexer.

Mais revenons a Rosbeef, malgré un beau 17, il reste planté devant le 2e virage, suivi par bourais a jeun.
Brouillon rentre a fond et dépose une bielle en sortie du virage "Gerard holtz".

Un peu plus loin dans le classement blueray fait un conso... voyelle, puis se dévéti devant notre journaliste sportif national.

Rosbud fini par se faire harponner dans le virage hugo boss et abandonne, il en profite pour faire les soldes...

Même scène quelques minutes plus tard entre jeannot et vittel, mais sans abandon toutefois.

A l'avant de la course les deux non Sud Ouest continuent outrageusement à rentrer sans problème dans tous les virages : mangetésushibocht, bulshit... et se retrouvent pile poil devant l'entrée des stands en 6. C'est un plan qui se déroule sans accrocs.

Les carpettes veulent sortir le tapis vert pour jouer au yams, ils auront peut être plus de chance.

Brouillon mécontent des réglages de sa voiture dépose son moteur dans mitsubishibocht croyant arriver à son stand. Il finira donc la course en roue libre.

Bankimoonen rate encore une entrée de virage, c'est pas son jour.
 
Il est 23h15 Les 2 EstNorthRacing sont enfin dans les stands alors que kikinen arrive très fort derrière.

Le deuxieme tour est plus calme, les pilotes sont en couple.
Vittel et crack crack se prosternent devant les pieds d'yves le sport
shym et dribble rentrent fort dans NissanBocht, Alonsi qui suivait ces 2 pilotes reste planté devant ce même virage.

A partir de la tout s'accelère en tête de course.

Kikinen rattrape les Norest dans l'avant dernier virage et s'intercale entre shumy et dribble, puis double shum dans la derniere ligne droite.
Bourais double dribble dans la dernière ligne droite, ca donne un effet de déja vu...
Steph est comme scrat avec les 2 glands dans les mains pendant toute la course et fini par tout lacher dans la derniere ligne droite.

Le classement final :

Pilotes

1) Kikinen    10 pts
2) shym        8 pts
3) BlueRay    6 pts
4) Dribble     5 pts
5) Balinen     4 pts
6) Evian        3 pts
7) Vas y       2 pts 
8) clic clac    1 pt
9) désordonné 0 pt (moteur)
10) rosebud   0 pt (carrosserie)

Constructeurs

1) Est Nord           13 pts
2) Bonne au lit      12 pts
3) Lucky strike        6 pts
4) Babar jo             4 pts
5) cendres chaudes 3 pts


Classement général

Pilotes
 
1)  kikinen          29 pts
2)  bourais          29 pts
3)  fandesJio       28 pts
4)  vittel             27 pts
5)  balinen          21 pts
6)  alonsi            14 pts
7)  rosebud         10 pts
8)  brouillon          9 pts
9)  shumi              8 pts
10) vendespoules  6 pts
11) biquette          5 pts
12) dribble            5 pts
13) clack              3 pts

Constructeurs

1) barjots     59 pts
2) bonnini     43 pts
3) lucky        37 pts
4) breizh       36 pts
5) eastNorth  18 pts

28/01/2013

GP BELGIQUE 2013

 07/12/2012 - GP BELGIQUE 2013

 

Fan 2.jpeg


Ce soir, les Barjots accueillent leurs dignes adversaires dans la modeste cité de Juvisy-sur-Orge où les (d)ébats auront finalement lieu sur le GP de Belgique alors qu'une insidieuse stratégie avait été fomentée pour que Monaco soit privilégiée. Ce qui fout en l'air une partie du ravitaillement prévu par les Barjots, puisque des panachés, de la limonade et du sirop de grosse Nadine attendaient les concurrents ! Pas grave, on se rattrape sur les bières belges, les gaufres, les speculoos ... et les pizzas, plat typique du plat pays s'il en est !

 

Belgique.jpeg


Départ prévu à 20h15, Vilo arrive à 21h30, tout va bien. Pas de pénalités : ça ne se passe pas comme ça chez les Dubois !

Les écuries présentes :
Bonini Bozolo avec Kikinen et Alonsi.
Breizh qui aligne Vittel et Brouillon.
Lucky Carpet avec Bourais et leur 3è pilote, le bien nommé Clak.
Les Barjots qui reçoivent leurs invités avec Fan des JO et Ballinen.

Les East & North Racing n'ont pas pu faire le déplacement, encorvés qu'ils étaient par la garde de leurs bambins respectifs. Une pensée pour eux ...


GRILLE DE DEPART

On revient à la bonne vieille méthode du lancer de dé (parce qu'avec des papiers, le jeu s'appellerait "Formule papier", ce qui est nettement moins sexy !).
Les lancers sont épiques (beaucoup de 1 au dé noir ... et c'est pas fini) et Clak, en ayant pourtant sorti un très honorable 8 en 3è lancer, se retrouve ... 8è et bon dernier sur le grille.

Ce qui donne :
1) Kikinen      (1 au 1er lancer)
2) Brouillon    (1 au 2è lancer)
3) Ballinen     (1 au 3è lancer)
4) Bourais      (3 au 3è lancer)
5) Vittel         (4 au 1er lancer)
6) Fan des JO (5 au 1er lancer)
7) Alonsi        (7 au 2è lancer)
8) Clak          (8 au 3è lancer)

A part Fan des JO, fidèlement dur avec lui-même, tout le monde étant tendre, ce GP va se dérouler sous les meilleures hospices ... and love !



21H46 : TOP DEPART !!!

Départ extrêmement mouvementé car, dans l'ordre :
- Brouillon cale,
- Bourais part en trombe, demande s'il peut rajouter son +1 des pneus tendres car il perd d'entrée de jeu un point de carrosserie en venant frotter Brouillon et Ballinen (quel filou ce Bourais !)
 - Clak cale (répétez-le plusieurs fois de suite très vite, c'est rigolo !)

2è coup de dé pendant lequel Alonsi ne peut malheureusement pas sucer Fan des JO en 3è. Quel dommage !

Grâce à son départ canon, Bourais se retrouve en tête.

Une proposition parmi tant d'autres ce soir : après les carrosseries à jouer de 1 à 4, les tests moteur de 1 à 20 ! Vous imaginez des F1 équipées de moteurs contre-façonnés chinois ! Ahahah. Enfin, attendez un peu la suite de ce résumé palpitant ...

A l'entrée de "L'eau rouge", Ballinen aspire Kikinen, se place comme un couillon et perd une carrosserie. Bourais et Brouillon en profitent pour repasser devant l'un des deux presque-sosies du grand Hakkinen.

Le point sur le classement de course après ce départ chaotique et avant le 1er passage de la 6è vitesse :
1) Bourais
2) Kikinen
3) Brouillon
4) Ballinen
5) Fan des JO
6) Vittel
7) Alonsi
8) Clak qui grille des pneus en sortant bon dernier du 1er virage nommé "La Source" ... mais pas celle d'inspiration pour ce cher Jimmy !

On se met le doigt chez les Barjots, mais Fan des JO ne rentre pas (je précise que nous ne sommes pas le premier samedi du mois, donc rien de tendancieux dans ce résumé qui fleure bon la poésie et la délicatesse) !

 

P1010307.JPG


En revanche, Vittel plante et s'auto-doigte pendant que Clak aspire et pète ... sa carrosserie.

Ce qui inspire Ballinen qui vient frotter Vittel à l'entrée de l'après-Combes et perd un cardan : on commence à serrer sérieusement les fesses du côté de Ballinen !

Un chouïa derrière, dans les Combes, et ce de l'aveu de son maître d'écurie, Kikinen a statistiquement parlant moins de chances de rentrer dans le prochain virage que Boniniquement parlant !

P1010317.JPG

 
Ce qu'il fait brillamment, complétant ainsi la muraille de Chine érigée pour empêcher ce cher Bourais de se poser comme une fleur dans l'après-Combes : on n'est pas à Estoril, mais on fait le mur !

 

P1010312.JPG

 


Ca se chamaille derrière et Clak perd un bout d'aileron en venant proposer une petite touchette à Brouillon.

Fan des JO plante l'entrée dans l'après-Combes comme un bleu : il se propose d'être la voiture balai ce soir ... et y a déjà du boulot vu tous les débris qui jonchent la piste. Ce qui nous permet d'apprécier les nouvelles "crottes de nez" non-collantes mais cartonnées de la nouvelle édition Formula Dé, en vente chez tous les bons revendeurs !

En tête de peloton, Vittel s'acharne sur Ballinen qui n'a plus qu'une carrosserie sur les 3 prévues.

Petit point sur le classement de course à la mi-temps du premier tour:
1) Vittel
2) Kikinen
3) Ballinen
4) Bourais
5) Fan des JO
6) Brouillon
7) Alonsi
8) Clak

Dans le "S" post-Pouhon, Brouillon s'emmêle les crayons, pète un ponton puis un aileron, ce qui le force à l'abandon : les Breizh sont sur des charbons ardents !

 

P1010313.JPG

 


Brouillon est néanmoins sûr de marquer un point ce soir, maigre consolation, mais qui peut faire la différence en fin de championnat.

Ballinen, chaud comme une baraque à frites, aspire Vittel pour entrer dans La Chicane, pour la modique somme d'un petit frein, ni repris, ni échangé, ni remboursé dans les stands.

Echaudé par ce coup de trafalgar, Vittel tente la basse vengeance en venant frotter en sortie de chicane ... mais c'est lui qui perd un bout de coque.

Et nous retrouvons les 2è, 3è et 4è qui forment le boys band(ent) "Los Lusitanos de los Chicanos" après l'érection spontanée du 2è mur de Spa, bien connu de nos amis belges.

Pendant ce temps, en queue de peloton ...

 

Pépère.jpeg


Fan des JO continue sa promenade pépère et essaie de déblayer la piste de tous les bouts de caisses laissés par ses adversaires. On pense équiper les F1 de bennes à ordures chez les Barjots.

A peine arrivés dans les stands, Kikinen et Vittel, rapides comme l'éclair, en ressortent avec de la gomme toute neuve. En revanche, Bourais et Ballinen s'installent sur des transats et tapent la discute en sirotant une bonne Chimay puisqu'ils décident d'effectuer un arrêt long, leurs bolides ressemblant plus à des épaves qu'à des F1.

 

P1010304.JPG

 

Fan des JO arrive après la furieuse bataille des stands mais ne s'y attarde que le temps de remettre des pneus neufs.


DEBUT DU DEUXIEME TOUR : 23H55 !!!

Grosse 5 de Vittel dans Le Raidillon, puis grosse 6 dans de ce même Vittel dans Les Combes : grosse Vittel ce soir ! L'écart se creuse avec ses poursuivants.

Un peu plus loin, Clak s'en prend une magistrale puisqu'il plonge dans L'Eau Rouge au prix d'une énorme 5 qui lui coûte ... son seul moteur ! Il a l'immense joie de tester cette nouvelle règle qu'est la roue libre. 

P1010326.JPG


Se disant qu'il accompagnerait bien son pote dans la dèche, Jean-Claude Bourais, ayant bien picolé dans les stands et méritant donc bien son nom, sort une énorme 6 et perd également son seul moteur dans les Combes ! Stupeur générale dans l'écurie concernée, joie des poursuivants qui vont marquer des points sans trop se fouler : les pas Lucky sont bel et bien Carpette ce soir. Damien se dit que trop c'est trop et rentre se coucher.

P1010322.JPG



Loin d'être en reste, Ballinen perd lui aussi un moteur dans le Raidillon, mais il avait prévu le coup, en bon Barjot qu'il est. Un resserrage de fesses s'annonce quand même.
Que nenni ! La 6 ne lui fait pas peur et, sans test moteur à la clé, il entre brillamment dans les Combes, coiffant au poteau l'une des 2 Bonini Bozolo. C'est le début de la remontée fantastique de Ballinen !

Cela dit, les contre-façons chinoises des moteurs ne seraient-elles vraiment qu'une légende ? Au vu des flaques d'huile qui parsèment la piste, on est en droit de se poser la question.

Quelques coups de dé devant, Vittel rentre une grosse 5 dans Pouhon au prix d'une tenue de route. L'eau non gazeuse peut gérer, elle a de l'avance sur ses poursuivants.

Pour entrer dans l'après-Combes, Alonsi trouve que 12 c'est pourri en 4è, car il fait un premier arrêt à 4 cases de la fin du virage, devant louvoyer entre Ballinen (qui ne lui offre pas ses miches, pourtant attirantes, du propre aveu de son adversaire intéressé) et les débris (Fan des JO a visiblement rempli tout son sani-broyeur SFA car il y a encore quelques morceaux) !

Ballinen enquille 2 bonnes 5 pour se retrouver bien placé dans le "S" post-Pouhon.

C'est bonnard pour Vittel qui continue de gérer son avance à l'approche de la Chicane.

Cependant, Kikinen joue sa fille de mauvaise vie dans Stavelot pour empêcher Ballinen de poursuivre sa remontée fulgurante. Des clous ! Le pilote finlandais se retrouve au taquet et bien placé pour enchaîner une 6è ... sans conso derrière ! On est Barjots, mais pas à ce point-là !

Derrière, Alonsi glisse sur une peau de banane dans le "S" post-Pouhon et pré-Stavelot et s'en va cueillir des pâquerettes ! A ce moment de la course, il ne reste plus que la moitié des participants en lice. Waterloo, Waterloo, morne plaine ...

 

P1010318.JPG



Ballinen a le cul bordé de nouilles car il rentre dans la Chicane en fond de 4 pour espérer secouer Vittel, pour voir si la pulpe reste en bas, mais celui-ci avait trop d'avance pour craindre une remontée de ses adversaires.

Dernière frayeur pour Kikinen lorsque Fan des JO, revenu du diable Vauvert à la sortie de Stavelot et le coffre plein de pare-chocs, tente la 6 pour entrer comme une balle dans la Chicane, mais plante à quelque distance de celle-ci.

Alors que Vittel franchit la ligne en grand vainqueur version moules-frites, bientôt imité par Ballinen, Kikinen complète le podium en assurant le dernier virage et Fan des JO se permet même de perdre un point de tenue de route histoire de tester l'adhérence de ses pneus durs sur les nouvelles crottes de nez !

P1010328.JPG

P1010331.JPG

 

P1010330.JPG

 

 


ARRIVEE (A 2H DU MAT')

Pilotes

1) Vittel         10 pts
2) Ballinen       8 pts
3) Kikinen        6 pts
4) Fan des JO   5 pts
5) Alonsi          4 pts (tenue de route)
6) Bourais        3 pts (casse moteur)
7) Clak            2 pts (casse moteur)
8) Brouillon      1 pt   (carrosserie)



Boas (Constrictors)

1) Barjots           13 pts
2) Breizh            11 pts
3) Bonini            10 pts
4) Lucky Carpet    5 pts



CLASSEMENT GENERAL

Pilotes

1) Fan des JO        28 pts
2) Vittel                24 pts
3) Bourais             23 pts
4) Kikinen             19 pts
5) Ballinen            17 pts
6) Alonsi               12 pts
7) Rosebud           10 pts
8) Brouillon             9 pts
9) Van des Poules    6 pts
10) Biquette            5 pts
11) Clak                 3 pts
12) Dribble             0 pt


Constructeurs

1) Dingos                   55 pts
2) Bonne Breizh          33 pts
3) Bonichons Grololos  31 pts
4) Tapis chanceux       31 pts
5) Pas à l'Ouest            6 pts



CONCLUSION

Ce fut donc une course épique, comme toutes celles de ce palpitant championnat, marqué par des abandons à la chaîne et des retournements de situation sympathiques.
Vue l'heure bien avancée de fin de course, il est temps d'aller mettre la viande dans le torchon !

 

P1010324.JPG


Prochain GP : circuit à définir, mais rdv en Bretagne parisienne, dans l'humble demeure du sieur Nico, un des jours du week-end des 25, 26 et 27 janvier 2013.

@+ les z'amis !

01/12/2012

GP BRESIL 2013

 

drapeau bresil.jpg

IMG_5410.JPG

Après avoir constaté qu’il n’y avait plus de dé dans la boîte de jeu de la maison, il a fallu confectionner un dé à 20 feuilles, confection particulière exigeant maîtrise et patience… L’autre alternative (non retenue) eut été de faire défiler les chiffres mentalement jusqu’à ce qu’un autre collègue dise stop, mais cela paraissait plus compliqué à mettre en place...

Pendant ce temps-là, Schultz se débat dans les embouteillages pour arriver….

embouteillage.jpg

 

Tous mettent la main dans le dé, euh…le sac

Vilo main sac.JPG

 

Mention particulière à Dribble qui a fait 20 à sa dernière tentative de lancer de dé pour les qualifs! Ces coups de dés de la nouvelle équipe East and North Racing leur font faire une entrée tracassante…

Mention spéciale aussi à Kikinen qui fait 1 au premier lancer et Fandjo qui fait 2 à son premier lancer.

Vittel, lui, semble aux fraises, dans le fond du classement, trop occupé avec sa souris !

Nico souris.jpg

 

La grille de départ résultante :

 

Kikinen

FandJO

Rosebud

Clak

Bourais

Vend des Poules

Brouillon

Vittel

Alonsi

Dribble

 

 

On commence ainsi à 21h, BarJO et les Breizh en dur. Grosse perf au départ d’Alonsi qui réussit le hat-trick-ra kiri en perdant toute sa carrosserie en l’espace de 3 cases !... Comme le disait Valéry…Au revoir…

Vilo aie.JPG

 

 

 

Brouillon lui aussi se froisse, mais survit. C’est au tour de Claque d’en mettre une à FanDJO. Quel tumulte, une vraie pluie de carbone, une course comme on n’en a plus vu depuis Ben Hur , les moyeux crantés sont de sortie, cette course a du poil !

Ben hur.jpg

 

 

 

Pendant ce temps, la tablette de conversion donne lieu à des conversations surréalistes, du genre, en 3, 5 ça fait 5…

conversion.JPG

 

Dribble profite de la fin de la ligne droite pour boxer tout le monde et revenir 4e, accrochant au passage kekette Rosebud. Il glisse au passage sur une tenue de route et meurt bêtement, tous ces embouteillages pour rien, il est vert, le Dribble !...D’autant plus que son honnêteté l’honore, mais avec un gros diamètre, vu que c’est lui qui a remarqué qu’il avait oublié de jouer la tenue de route…

Vilo Schulz pizza.JPG

 

Les bonini et Dribble s’oublient dans la nourriture…Claque en profite pour en remettre une, mais à Kikinnen, après l’avoir rattrapé en un coup de 6 dans la ligne droite ! Pour les Bonini, c’est le score parfait : 3 points de carrosserie sur 3 contacts, bravo !

Vilo Schulz camembert.JPG

 

 

Ils sont aux anges !...

 

Claque perd son gain de la 6e en se plantant devant le virage suivant, c’est moche… Rosebud fait le même coup, arrêté juste avant le virage, alors qu’il est en 6…. FanDJO se rapproche de Kikinen d’un coup de 6. C’est un duel d’accélération et de moteurs !

 

La foule est en délire : ‘mon dieu, ça ne passera jamais !’

foule en délire.JPG

 

Regroupement en tête , avec un trio composé de Kikinen, FanDJO et Clak, suivi d’un autre trio, Rosebud, VDP et Bourais...

 

Le problème de Bourais, c’est qu’il reste bloqué en 4 puisque la 5 n’existe plus (blague de téléphile averti (note pour les lecteurs : lorsqu’on est téléphile, cela ne veut pas dire qu’on a des relations sexuelles avec sa télé)

3 de front.JPG

 

C’est à Claque de se prendre la baffe contre FanDJO, résultat Clak claque, c’est le clac de fin pour lui… Dommage, il était encore à ce moment-là dans le trio de tête…

 

Le combat continue, Rosebud sur un coup de 5 passe Brouillon et VDP par l’extérieur !

exter.JPG

 

 

 

VDP se venge en prenant la 3e place au coup suivant. Brouillon laisse s’échapper le trio en ratant la marche d’entrée du virage. Alerte moteur et petite perte d’huile pour FanDJO, mais le moteur ne casse pas.

exter suite.JPG

 

C’est ensuite VDP qui réalise 29 en 6e et dépasse sans coup fétrir Kikinen ! Le 1er tour sanglant se termine enfin vers 23h, les guerriers commencent à être fatigués …

fatigue.JPG

 

Arrêts aux stands pour Kikinen et VDP, dont Kikinen profite pour prendre l’avantage. Bourais et Rosebud ne s’arrêtent pas.

 

Rosebud rejoint ainsi Kikinen en bout de ligne droite, ce dernier sorti tout frais des stands, tout propre pour mourir dignement sur une dernière estocade de Rosebud…

kikinen abandon.JPG

 

Les Beaux Nini Beaux zolos sont beaux thés en touche, c’est Lapurée !...

Vilo Ladurée.JPG

 

A ce moment de la course, un phénomène paranormal et inexpliqué : le carrosse de Bourais se transforme en citrouille…

 

Et la citrouille, elle roule moins bien, elle s’arrête juste devant le virage, pour une case….ah oui, c’est vrai il a perdu son +1…. FanDJO s’arrête, lui juste devant le virage de Ferradura, ces 2 plantages avant le virage profitent à Brouillon qui revient et double les 2 à l’extérieur !

 

Les premiers perdants commencent à quitter le circuit…

départ.JPG

 

FanDJO commence à être au bout de ses réserves : plus de freins et un pneu rescapé, la fin de course s’annonce longue….

FanDJO.JPG

 

Bourais tente vaillamment lui aussi d’achever sa voiture mais n’y parvient pas encore… FanDJO et lui se battent comme des chiffonniers, en se passant et repassant !

 

Ce qui devait arriver arriva, Bourais tape FanDJO et meurt, on ne s’attaque pas comme ça en toute impunité à une légende, non mais !

Bourais ab.JPG

 

C’est au tour de Bourais de s’accrocher avec FanDJO, celui-ci a décidément la tête dure !... Rosebud revient et passe Bourais, formant de nouveau un trio de tête…quel suspens à quelques virages de l’arrivée, impossible de prédire qui va gagner !...

prédire.JPG

 

Pendant ce temps, à l’autre bout du circuit, Vittel ne risque pas de s’évaporer et y va tranquille-tranquille…

Vittel tout seul.JPG

 

Rosebud ressort comme un boulet de canon en 6edu dernier virage, Bourais juste derrière. VDP entame une remontée et revient sur FanDJO.

presque fin.JPG

 

Rosebud s’assure la victoire, devant Bourais et finalement VDP, revenu d’outre-Quiévrain pour subtiliser la 3e place à FanDJO juste avant la ligne !

fin.JPG

Stéphane D.JPG

 

Le classement final de la fin au bout de la course terminée:

1- Rosebud

2- Bourais

3- VDP

4- Fandjo

5- Vittel

6- Brouillon

7- Kikinen

8- Clack

9- Dribble

10- Alonsi

 

 

 

 

 

 

30/10/2012

Grand prix de France

Nos résumés ont toujours été empreint de ce que nous traversions dans la vie, le meilleur comme le pire.

Aujourd’hui, je n’ai pas le cœur à faire celui-ci parsemé de jeux de mots et peu importe d’ailleurs ce qui s’est passé sur le plateau de jeu ce soir là.

Ce que je retiendrai de cette course, mon résumé, c’est qu’on s’est encore marré comme des mômes.

J’ ai adoré, une nouvelle fois, vivre ces moments parmi vous.

Tout ça sous le regard bienveillant des femmes de nos vies.

Puissent-elles être protégées autant que ce que nous les aimons ...

IMG_0897.JPG

 

IMG_0899.jpg

 

IMG_0903.JPG

IMG_0904.JPG

IMG_0908.JPG

IMG_0913.jpg

IMG_0917.jpg

IMG_0920.jpg

IMG_0924.jpg

IMG_0940.JPG

IMG_0941.JPG

IMG_0942.JPG

IMG_0944.jpg

IMG_0950.JPG

IMG_0953.jpg

IMG_0968.jpg

IMG_0970.jpg

IMG_0975.JPG

 

 

 

Départ :

1 FanDJO (dur)

2 Kiki

3 Ballinen

4 Alonsi

5 Bourais

6 Vittel

7 Biquette

8 Brouilllon

 

Arrivée :

1 Kimi

2 Devedjean

3 Bourais

4 Vittel

5 Alonsi

6 Brouillon

7 Biquette

8 Balinen

 

Classement pilotes :

1 FanDJO       18

2 Blueray       12

3 Kikinen       11

4 Vittel          10

5 Ballinen       9

6 Alonsi          8

7 Biquette       5

8 Brouillon      5

 

Classement constructeurs :

 

1 BarJO     27

2 Bonnini   19

3 Lucky     17

4 Brez       15

 

Prochain grand prix possible en novembre, le 9, 11, 16, 23 ou 30 ?

A Wiwin et Stéphane de l'organiser ...