Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/02/2017

GP de Malaisie

XVIème arrondissement de Sepang - 20 janvier 2017

 

Malaysia grid girls.jpg

 

Pour ce quatrième grand-prix de la saison, les Barjottes et les Luckiquarpettes sont portées pâles... mais les 4 autres vont assurer le pestac' !

IMG_8286.JPG

IMG_8319.JPG

IMG_8285.JPG

IMG_8287.JPG

 

Evidemment, en Malaisie, pays comme son nom l'indique du Malaise dû à la chaleur, le soleil s'invite pour toute la partie. C'était bien la peine de discuter le bout de gras pendant une heure sur les conditions météo pendant la course d'intersaison, pour l'instant on n'aura eu que du beau temps !!

 

L'argile de départ :

  1. Kikinen
  2. Une Braise - Brouillon
  3. Un paquet de clopes - Schumi
  4. Un autre - Dribble
  5. Une Matraque - Bobottas
  6. Une autre (On se croirait en soirée polissadomaso à Aulnay...) - Heymansell
  7. L'autre braise bretonne - Vittel
  8. Alonsi

IMG_8283.JPG

 

 

Le Résumé by Bonnini Bozzolo :

 

Kikinen est en pôle, c'est pas arrivé depuis... des lustres !!

des lustres.jpg

 

Tous en tendres, mais Vittel a le bon goût de caler et ça c'est rudement chic de sa part ! C'est pas carnaval chez les Breizhiliennes...

breizhiliennes.jpg

 

Kikinen est déjà dans le premier virage avant tout le monde, un précurseur ce mec, un early-adopter, un éclaireur!!!

eclaireur.jpg

 

Alonsi rattrappe le peloton dès le deuxième virage, en double un petit paquet au troisième au prix d'une touchette qui l'allège de quelques kilos mais qui valait le coup. Il est 5ème au quatrième tournant !

balance orange.jpg

 

Kikinen loupe la marche du cinquième virage et se fait passer par Schu-le-marrant qui lui pique toutes ses courses et la tête de celle-ci.

rater une marche.jpg

 

Jeannot le loupe aussi au moment où Kimi se vautre sur le septième, moment difficile sur le muret orange...

ferrari-pitwall-sepang1.jpg

 

 

Dans la grande ligne droite, nouvelle merveilleuse : Nico, Steph et Matthias sont tous enceinques !!!!

trois enceinques.jpg

 

Lez Zist ont le vent en poulpe, seul Kikinen les empêche de réaliser le doublé au moment de terminer le premier tour.

IMG_8284.JPG

 

 

Premier tour qui a semblé infini à tout le monde, les bagnoles sont déjà en état de fin du monde, comme à la fin d'une course habituelle mais ce tracé est si long qu'elles sont déjà toutes exsangues et prient pour voir l'entrée aux stands depuis déjà belle Laurette !!

chez Laurette.jpg

 

Et pourtant, cet inconscient de Kimi Foufounen décide de ne pas passer aux stands... Prise de risque maximum, d'un point de vue purement tactique, statistique, pratique, Patrick, logique, mathématique et tout ce que tu veux qui finit en "ique", c'est juste débile.

IMG_8303.JPG

 

Le premier virage se passe cependant à merveille et il reprend la tête de la course pendant que les Est-Allemandes passent un peu de temps aux stands à admirer la vue.

marlboro_girls.jpg

 

Dans le dernier virage, Alonsi finit son premier tour trop trop trop trop trop vite. Il reste sur la piste de justesse. Par contre son moteur trouve que c'était exagéré et lui fait savoir sur le champ en stoppant toute activité avec effet immédiat.

Parti dernier, Alonsi abandonne en premier et finit dernier.

IMG_8309.JPG

 

 Devant Kikinen est premier mais avance en sachant bien qu'il peut passer l'arme à gauche à tout moment et voir tout le peloton le passer à droite d'ici pas bien longtemps alors il agonise tranquille...

IMG_8312.JPG

 

Mais au quatrième virage, il est toujours devant.

IMG_8310.JPG

 

Au cinquième aussi.

 

Deux virages plus loin, il a toujours un petite avance.

IMG_8311.JPG

 

Au huitième, les East commencent à bourdonner dans ses oreilles...

IMG_8314.JPG

 

A l'avant-dernier, il est toujours sur son petit coussin d'avance.

 

Et sur la ligne, à 1h du mat', y'a toujours personne à ses côtés !!!

IMG_8308.JPG

 

Ca a marché !!!!!! Il a survécu ! Et tous les autres ont trébuché ! C'est la victoire !!! Trop fier. Il a usé en tout et pour tout une conso dans ce deuxième tour...

Ouarf, quel bon tour je vous ai joué !

IMG_8315.JPG

 

 

Du côté des Matra(ques)

 

Chaleur et humidité à Sepang : ce n'est pas (déjà) la troisième mi-temps pour le Racing, mais les conditions de jeu avant le départ de ce 4è GP.

Les flèches bleu ciel et noires réalisent une grille de départ franchement pas terrible : Bobottas 5è et Heymansell 6è, on a connu mieux, mais c'est la rançon des premières places au général !

 

Au départ, donc, Bobottas a la joie d'assister dans ses rétros au calage de l'infortuné Vittel, victime d'une bonne farce du patron des racingmen :

farce pour breizh.jpg

De son côté, Heymansell s'élance bien et gratte une place au passage de la seconde : les moteurs Matra sont déjà bien chauds !

Il se retrouve à faire la chenille dans la premier virage 

a la queue leu leu 2.jpg

 

Nos 2 pilotes connaissent des fortunes diverses à la sortie du 1er virage. Tandis que Bobottas enquille une grosse 5è  (avec le moteur qui tient bon) lui permettant de passer de la 5è à la 2è place, Heymansell se fait bloquer par 2 chacals appartenant à 2 écuries géographiquement opposées "est-ouest-ement" sur la carte de l'hexagone. Le franco-britannique se retrouve ainsi 5è.

Si Bobottas rentre bien dans le 2è virage et attrape la 3è place, il rentre très fort dans le 4è et doit monter sur les freins pour calmer les ardeurs des chevaux surexcités qui trépignent sous son capot !

monter sur les freins.jpg

 

Pour Heymansell, la galère commence : il plante lamentablement son entrée dans le 3è virage, puis celle du 4è, du 5è, 7è et 8è. Les ingénieurs informatiques de Matra vont entendre parler du pays suite à l'achat douteux de l'OS "Windows Formula 1 Merdium" qui n'est pas sans rappeler un lointain cousin :

plantage.png

 

Suite à cette série de mésaventures, on commence à entendre les écuries adverses qui chambrent en entonnant le nouvel hymne de l'écurie rookie :

"Savez-vous planter le virage,

A la mode, à la mode,

Savez-vous planter le virage,

A la mode d'Heymansell ?"

 

Le franco-britannique se retrouve fort logiquement 8è et bon dernier de ce GP qui lui semble déjà long, très long ...

il reste du chemin.jpg

 

Bobottas hérite d'une partie de la déchatte de son partenaire et plante lui aussi l'entrée dans le 7è virage.

 

Vient alors l'instant fatidiquo-tactique de la décision de s'arrêter aux stands ...

Voyant Schumi se prendre la tête sur ladite décision, Bobottas ne s'embarrasse pas d'autant de détails et entre à toute berzingue dans le garage Matra, quitte à prendre un tour de pénalité.

Pressé pr les stands 2.jpg

Et tant qu'à faire, il change son train de pneus et durcit la situation : il est maintenant prêt pour le 2è tour !

prêt pr le 2è tour.jpg

Vu le retard accumulé suite à son premier tour catastrophique, Heymansell opte pour la même stratégie :

 - arrivée en trombe dans les stands

SV casse des briques.jpg

 - et gommes dures pour attaquer la ligne adverse comme un forcené :

mode prédateur 2.jpg

 

Les consignes du coach à la mi-temps résumées en une image :

crédo matra.jpg

Le franco-britannique applique donc à merveille le crédo des Matra dès le premier virage : deuxième arrêt en 5è (couillu !) pour enquiller sur une 6è toujours aussi couillue dans le deuxième ... qui le fait sortir très fort.

Ses pneus tous frais ne sont maintenant plus qu'un lointain souvenir ... 

 

Il foire ensuite son entrée dans le 3è virage : son épave ne ressemble plus à rien et le reste de sa course est anecdotique.

epave 2.jpg

Heymansell aura donc fait sensation l'espace de 2 coups de dé au début du 2è tour, puis finira lamentablement 6è sur une sortie de virage ...

 

Retour aux avants-postes de ce GP palpitant à d'autres égards, puisque Bobottas pousse fort, mais se fait encore trahir par la fougue de son moteur trop chaud dans le 4è virage (bis repetitae du 1er tour) : la 2de place s'achète à prix d'or (enfin, surtout au prix de consos et de freins, hein !)

 

Il continue à se battre pour le podium jusqu'à la limite des possibilités de sa mécanique, mais les lois de la physique étant implacables, s'il ne veut pas alimenter les stats des abandons, il doit modérer ses ardeurs et se contenter de la médaille en chocolat à Sepang.

 

Conclusion-analyse :

Un GP compliqué pour les Matra (Bobottas 4è, Heymansell 6è sur abandon) qui continuent leur apprentissage du plus haut niveau du Formule Dé. On limite la casse aux classements. Un seul gagnant ce soir : le dé ! (comme d'hab' ...)

 

ARRIVEE

1) Kikinen       10 pts

2) Dribble          8 pts

3) Brouillon       6 pts

4) Bobottas       5 pts

5) Vittel            4 pts

6) Heymansell   3 pts - Sortie de virage

7) Schumi         2 pts - Sortie de virage

8) Alonsi            1 pt - Casse moteur

 

 

CLASSEMENT PILOTES

1) Kikinen             23

2) Alonsi                21

3) Bobottas            21

4) Dribble               19

5) Heymansell        18

6) Vittel                  18

7) Schumi               14

8) Brouillon              9

9) Fan Des JO          6

10) Clak                  4

11) Rosebud            3

12) Bourais              0

 

 

CLASSEMENT CONSTRUCTEURS

1) Bonnini Bozzolo         44

2) Racing Matra 91        39

3) East Force 1              33

4) Breizh                        27

5) Barjots                        9

6) Lucky Carpet               4