Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/06/2016

Un point sur les palmarès pilotes et constructeurs

Après 12 saisons à lancer les petits dés et se marrer comme des petits fous, prenons quelques instants pour nous pencher sur les palmarès pilotes et constructeurs.

 

Instant nostalgie ...

 

Palmarès pilotes

 

Palmarès pilotes - Saisons.png

 

Palmarès pilotes.png

 

Palmarès écuries

 

Palmarès écuries- Saisons.png

Palmarès écuries.png

 

Ça devrait rappeler de bons souvenirs pour certains ... et de moins bons pour d'autres !

Mais c'est ainsi que va le Formule Dé dans le Championne Chips !

21/06/2016

BILAN DE LA SAISON 2015-2016

Pour le plus grand plaisir de vos yeux ébahis : le bilan, messieurs et mes essieux !

 

 

1. CLASSEMENT PILOTES

 

Classement pilotes 2015-2016.png

 

11è : SCHUMI – 11 pts

Aïe, aïe, aïe ! Saison galère pour le baron jaune qui n'a pris part qu'à 3 GPs cette saison. Il finit quand même sur le podium (3è) lors du GP inaugural de Singapour. Souhaitons-lui de meilleurs résultats pour la saison prochaine car il a déjà montré par le passé qu'il était capable de faire bien mieux.

 

10è : DRIBBLE – 14 pts

Pas beaucoup mieux loti que son partenaire d'écurie, le plus footeux des pilotes du paddock réalise quand même un podium (2è) sur le GP de Long Beach. Pas évident d'aligner les résultats si l'écurie est souvent absente : il va falloir penser à ce que Schulz arrête le Gewurztraminer entre les GPs pour être d'attaque la saison prochaine !

 

9è : ROSEBUD – 15 pts

En seulement 2 participations, le pilote de réserve des Barjots fait mieux que 2 pilotes d'une écurie complète ! Il faut dire que sa victoire à Long Beach y est pour beaucoup. Belle efficacité du joker bleu (15 points sur 20 possibles)!

 

8è : ALONSI – 17 pts

Quelle cagade ! Première saison blanche de victoire pour l'orange d'habitude si pressé ! En cause, ses 6 abandons, dont 5 d'affilée lors des 5 premiers GPs. La saison 2014-2015 semble bien loin pour l'ancien champion qui n'a pas fait mieux que 4è à Austin cette saison. Espérons que ce ne soit qu'un accident de parcours et qu'il saura rebondir la saison prochaine !

 

7è : BALLINEN – 36 pts

Saison catastrophique pour le finlandais violent qui était habitué à jouer le titre les saisons précédentes ! Ses 2 podiums (3è à Hockenheim et Monza) ne lui permettent pas d'espérer mieux, lui qui peut nourrir de gros regrets (victoires en vue à Long Beach et Monza, plombées par des dés récalcitrants). Comme les actions en bourse, le Barjot fait 3 bonnes saisons, la 4è est foireuse !

 

6è : VITTEL – 37 pts

Saison mi-figue, mi-raisin pour le breton qui s'adjuge quand même l'étape chinoise et monte sur le podium à Silverstone. Ses 3 abandons à Singapour, Hockenheim et Long Beach ne l'aident pas. Il finit à égalité de points avec Bourais.

 

5è : BOURAIS – 37 pts

Comme dans le calbar de Dam' : on assiste à un net redressement de la situation du champion 2013 ! Il goûte à toutes les marches du podium : 3è à Long Beach, 2è à Monza, vainqueur à Silverstone et était titrable avant le GP d'Austin. Ses bons résultats conjugués à une mécanique plutôt fiable (2 abandons seulement) lui font redresser la barre et entrevoir une saison 2016-2017 prometteuse.

 

4è : CLAK – 41 pts

Il fait un poil mieux que son compère vert : 3è en Hongrie, 2è à Sebring et Shanghai et victoire à Austin pour aucun abandon ! Une saison solide pour celui qui n'était encore que le 3è baquet des Lucky Carpet il n'y a pas si longtemps. Au pied du podium cette saison, il faudra le surveiller la saison prochaine.

 

3è : FAN DES JO – 44 pts

Médaille de bronze largement méritée pour le Barjot qui a fait toute sa saison en pneus durs et en ne participant qu'à 7 courses sur les 9 programmées ! Les GPs européens lui réussissent plutôt bien cette saison : 2è en Allemagne, Hongrie et Angleterre et victoire en Italie plus une 3è place à Shanghai. Très belle régularité pour le dur des durs du paddock !

 

2è : BROUILLON – 48 pts

Ex-aequo aux points avec Kikinen, le virevoltant breton a fait montre d'une belle dextérité : 3è à Sebring et Austin, 2è à Singapour et vainqueur de l'étape hongroise ! Ne faisant pas pire que 6è et signant une "clean sheet" aux abandons, c'est un monstre de régularité ! Il se fait coiffer au poteau in extremis par le champion en titre lors du dernier GP.

 

CHAMPION DES PILOTES : KIKINEN – 48 pts

Bis repetitae pour l'autre orange pressé qui confirme qu'il ne sait pas passer l'hiver sereinement ! Après un début de saison tonitruant (3 victoires d'affilée lors des 3 premiers GPs), il a vu sa belle avance fondre comme neige au soleil pour finalement s'adjuger le titre grâce à sa 2è place au GP d'Austin. Il prend ainsi sa revanche en chipant le titre à Brouillon grâce à un meilleur nombre de victoires. Bravo à lui et à Vilo qui continue de glaner des titres saison après saison !


 

2.CLASSEMENT DES CONSTRUCTEURS

 

Classement constructeurs 2015-2016.png

 

5è : EAST FORCE ONE – 25 pts

Saison très compliquée pour les jaunards qui n'ont participé qu'au tiers des GPs. Cette assiduité vacillante plombe leurs résultats : une pole et 2 podiums seulement. Espérons que papa Schulz retrouve rapidement le chemin du paddock et de l'asphalte brûlant pour des joutes épiques la saison prochaine !

 

4è : BONNINI BOZZOLO – 65 pts

Grosse déception pour les oranges qui rétrogradent de 3 places cette saison ! Un résultat surprenant qui s'explique notamment par la très mauvaise saison d'Alonsi qui n'a franchement pas aidé son coéquipier à faire briller son écurie. Kikinen a en effet été le seul maître à bord du navire italien, mais, seul, ça devient vite compliqué. Les oranges vont découvrir les tréfonds des stands la saison prochaine…

 

3è : LUCKY CARPET – 78 pts

Belle saison des tapis chanceux : Bourais meilleur poleman, 7 podiums pour les 2 pilotes verts dont 2 victoires (une pour chaque pilote), seulement 2 abandons à eux 2 pour une participation à 7 GPs seulement ! C'est sûr, l'écurie de Dam est en train de remonter la pente (23 points de mieux que la saison dernière) : mais jusqu'où les verts iront-ils ?

 

2è : BREIZH – 85 pts

L'écurie bretonne semble avoir fiabilisé sa mécanique (seulement 3 abandons, tous pour Vittel) et ça se ressent dans les résultats : 6 podiums dont 2 victoires. Les 2 pilotes marquent des points de façon équilibrée pour leur écurie : la stratégie du tank carapaçonné fonctionne bien ! Nico va goûter aux joies des stands de tête la saison prochaine !

 

CHAMPION DES CONSTRUCTEURS : LES BARJOTS DU VOL'HAND – 95 pts

Prenez un pilote en dur qui fait un excellent travail, un finlandais violent qui score certes un peu moins mais un pilote de réserve ultra-efficace et vous obtenez une écurie championne ! Même si la mécanique barjotte n'a pas été un exemple de fiabilité (5 abandons), la stratégie des glandballeurs a prouvé son efficacité. Les bleus renouent avec le titre 3 ans après leur entrée en lice dans le championne chips !

 


 

3. POSITION AU DÉPART - NOMBRE DE DÉPARTS EN POSITION

 

Position départ 2015-2016.png

 

Les Lucky Carpet signent le plus grand nombre de poles cette saison : 5, dont 4 de l'indétrônable Bourais.

Grand écart pour les Breizh entre les premières positions (3 fois 2è et 4 fois 3è) et Brouillon qui est parti 3 fois de la 8è position.

En revanche, les Barjots partent souvent de la 2è moitié de la grille (5 fois 5è et 6è).

Notons qu'en 2 participations, Dribble a réussi à faire une pole et un départ en 3è position.

Une seule écurie a réussi à placer ses 2 pilotes en première ligne cette saison : les Lucky Carpet à Sebring.

A noter que seuls 3 pilotes ont pris part à tous les GPs : Ballinen, Vittel et Brouillon.


 

4. POSITION A L’ARRIVÉE - NOMBRE D’ARRIVÉES EN POSITION

 

Position arrivée 2015-2016.png

 

Les Bonnini Bozzolo finissent avec le plus grand nombre de victoires : 3, toutes pour le seul Kikinen et d'affilée, s'il vous plaît !

Les Barjots, Breizh et Lucky Carpet ont tous 2 victoires, chaque pilote en inscrivant une (sauf Ballinen pour les Barjots !)

Aucune victoire en revanche pour les East Force One mais ils se consoleront avec 2 podiums en autant de participations.

Les Barjots récoltent le plus grand nombre de podiums : 8 cette saison, dont 5 pour le seul Fan des JO.

Si aucun doublé n'est à noter cette saison, seuls les Barjots ont réussi à placer deux fois leurs 2 pilotes sur le podium : à Monza (Fan des JO vainqueur et Ballinen 3è) et Hockenheim (Fan des JO 2è et Ballinen 3è).


 

5. EVOLUTION PAR COURSE

 

Evolution 2015-2016.png

 

Kikinen a gratifié les spectateurs de 2 très belles remontées à Singapour et à Sebring : à chaque fois parti 8è, il s'adjuge ces 2 GPs. C'est le meilleur "remonteur de pente" du paddock : 4 points en moyenne remonté par GP.

En revanche, Alonsi et Bourais ont réussi de belles dégringolades (Long Beach et Silverstone pour le pilote italien, Sebring pour le pilote vert). Alonsi n'arrivant d'ailleurs pas à conserver sa place : 4 points perdus en moyenne par GP.

 

6. ABANDONS

 

Abandons 2015-2016.png

 

L'accrochage reste sans surprise la cause la plus fréquente (45%) des 20 abandons cette saison.

Toutes les causes d'abandons ont été enregistrées, même sur blocage ! (Alonsi à Sebring)

Les Bonnini Bozzolo ont abandonné le plus souvent (8 fois), la palme revenant à Alonsi : 6 abandons à lui seul !

Si les East Force One et Lucky Carpet bénéficient de la meilleure fiabilité en nombre brut (2 abandons pour chaque écurie), les verts remportent la palme de la "non-casse" si on pondère les résultats par la participation (2 abandons seulement pour les bretons en 7 participations).

Notons les "clean sheets" de Brouillon et Clak : 0 abandon en 9 et 7 GPs respectivement !

Le GP le plus meurtrier a été Singapour : 5 abandons, tous les pilotes restant ont fini sur le podium.

Fait exceptionnel en Formule Dé, 2 GPs n'ont vu aucun pilote abandonner (Monza et Shanghai) !

Egalité entre les Barjots et les Bonnini Bozzolo qui ont vu par 2 fois leurs 2 pilotes abandonner au cours d'un même GP (Singapour et Austin pour les glandballeurs, Budapest et Silverstone pour les italiens).

 

CONCLUSION

On remet ça l'année prochaine !   :-D

 

GP des USA - Austin 2016

Hue S.A - Asthin-Mons - 10 juin 2016

 

Conclusion Américaine de cette saison pour bagnoles burlesques ! Austin, Power !

girls-american-flag-b-500-6.jpg

14484695_1200086160051210_5892562031865818099_n.jpg

austin-powers-3-goldmember.jpg

 

C'est la finale, tandis qu'à la télé, la France est en jeu face à la Roumanie pour poursuivre sa route dans cet Euro 2016 à domicile qui nous emmènera aussi haut...

IMG_2021.JPG

 

Les East sont à l'ouest, comme trop souvent cette saison, on suppose qu'elles nous fomentent une arme terrible pour la saison prochaine ??

topelement.jpg

 

Les Barjots sont tous là, déjà auréolés du titre Constructeur glané avec un paquet d'avance qui met à mal le moral des zadversaires...

IMG_2008.JPG

Mais pour le titre Pilote, rien n'est fait : Fan des JO se voit bien finir la saison en beauté en ajoutant cette couronne à celle de l'équipe. Il mène avec 43 points, une unité devant Brouillon qui veut absolument ramener la couronne sur les Terres Bretonnes de ses aïeux !

Derrière, Kikinen a 40 points et se dit qu'il ferait bien le coup de Raïkkonnen en F1 en 2007 et surtout que ça serait bien dommage d'avoir raflé les 3 premières courses de l'année sans partir avec les lauriers finaux. Alonsi a fait foirer toute l'année des Bonnini Bozzolo, alors le patron fait les gros yeux !!

IMG_2056.JPG

Encore plus loin, Bourais, 35 points, fait confiance aux mathématiques pour rappeler à tout le monde qui'l peut encore coiffer à domicile tous ces blaireaux sur le poteau !!!

13225259-enseignant-de-sexe-masculin-crit-divers-math-matiques-du-secondaire-et-la-formule-la-science-sur-le--Banque-d'images.jpg

 

22h15, le match est quasi fini, les pizzas sont froides, Léo couché, et si on s'y mettait ? La grille est aussitôt décidée par les sacro-saints dés :

  1. Alonsi
  2. Clak
  3. Ballinen
  4. Fan des JO
  5. Bourais
  6. Vittel
  7. Kikinen
  8. Brouillon

IMG_2001.JPG

 

Encore complètement torchées par les festivités du titre au Curry, les 2 Darjots ratent le premier virage. Tandis que Brouillon s'y casse les dents, ce qui est une spécialité du maître de maison, le virage étant complet...

couple-moustachus-bourres.jpg

 

Kikinen fait l'inter dans le premier virage et passe devant FDJO qui voit roug... orange, et lui rentre dedans ! Mais c'est lui qui perd un éclat d'aileron.

Et Vittel harponne Bourais pour mettre un peu d'animation. Nous ne sommes qu'au deuxième virage et déjà 2 prétendants trainent la patte...

C'est pas fini, Hefdéjyo se reprend une torgnole façon Bud Spencer (Paix à l'âme de ce grand bonhomme Italien...) au 3ème virage, il est sonné...

IMG_2054.JPG

 

En sortie du virage 4, les leaders sortent à fond pour essayer d'atteindre la rive du Turn5. FDJO, toujours lui, nous sort une accélération de handballeur grippé, voire de footballeur Roumain (2-1 pour les Bleus !!!!), et s'impose comme le gars qui craque sous la pression de l'enjeu !

Devant, ni Alonsi, ni Clak ne rentrent, la meute qui s'époumonait derrière n'en demandait pas tant !!!

J-ai-teste-dormir-au-milieu-des-loups-au-Parc-animalier-de-Sainte-Croix_width620.jpg

 

 

Et BAOUM ! Ce grand bruit, mais qu'était-ce ? Un  astéroïde frappant la Terre ? Noooon, c'est juste Vittel qui tamponne le favori et qui lui brise les rêves en direct !!! C'est l'abandon de Fan des JO le Dur des Durs, il était pourtant parti blindé comme une Papamobile de chez Panzer !! 3 accrochages en 4 virages, c'est de l'acharnement tétrapneumatique ! Le leader du championnat ne pourra pas défendre ses chances, il s'est bien fait Breizher...

2332675127.jpg

IMG_2004.JPG

 

Du coup, Kikimène se sent en confiance et s'appuie un peu fort sur Bourais qu'il explose définitivement !!! Non sans se prendre quelques éclats collatéraux dans les pontons... Deuxième prétendant éliminé...

 

Derrière, Ballinen se rappelle au bon souvenir de tous en nous gratifiant d'une 5ème surnaturelle.

supernaturaltheimpala_0.png

 

Fallait bien que ça arrive : Vu que tout le monde est à fond intégral dans la grande ligne droite, Vittel éclate un moteur, y'a du pâté de bielle tout partout !

moteur-golf.jpg

 

Kikinen, le froid Finlandais, se mue en tueur de sang froid et dégomme Ballinen. Que Vilo est vilain ! Les Barjots sont au tapis, et il ne reste déjà plus que 5 ouatures...

IMG_2006.JPG

 

Alonsi prend son temps aux stands tandis que Clak en profite pour s'éclipser en tête...

 

Vittel, qu'est pas du genre à souffrir de la soif, décide de ne pas rentrer aux puits. Brouillon, lui, passe s'acheter un pack d'eau.

 

Les 2 Bonnini Grozidio se gènent comme des glands pendant un bon paquet de virages, environ.

 

En tête, Clak réussit l'exploit de passer à l'épingle, pas facile. Kikinen pareil un peu après. Y'a du level !

 

 L'arrivée est proche, Clak déroule tranquillou pour remporter un beau succès devant ses fans. Kikinen fait ce qu'il faut pour conserver sa couronne un an de plus, Alonsi le protégeant du dernier danger Breizhien...

IMG_2011.JPG

 

Sauf que le gars Brouillon ne se laisse pas faire et réussit à passer Alonsi dans l'avant-dernier virage !! Le titre est tout près, il faut doubler l'autre poubelle orange juste devant !!! Sinon c'est l'égalité parfaite aux points. Et Kikinen  a collectionné les victoires en début de saison... Il faut le doubler !! Plus qu'un virage, tel Cousteau et son bonnet rouge, il téléphone à l'ingénieur moteur pour qu'on donne tout, les moteurs de la Calypso sont à bloc !!!

cousteau-copie1.jpg

 

Mais fichtre, diantre, ça ne passe pas, et c'est Kikinen qui reste champion, 48 à 48 ! C'est la revanche de la saison 2010 où Vittel avait battu Alonsi 41 à 41...

IMG_2010.JPG

IMG_2015.JPG

IMG_2014.JPG

 

Austin mini classement :

  1. Clak
  2. Kikinen
  3. Brouillon
  4. Alonsi
  5. Vittel
  6. Ballinen (Accrochage)
  7. Bourais (Accrochage)
  8. Fan des JO (Accrochage)

 

Championnat Bonhommes :

  1.  Kikinen             48 (3 victoires)
  2. Brouillon            48 (1 victoire)
  3. Fan des JO         44
  4. Clak                   41
  5. Bourais               37 (1 victoire - 1 2de place)
  6. Vittel                  37 (1 victoire - 0 2de place)
  7. Ballinen              36
  8. Alonsi                 17
  9. Rosebud             15
  10. Dribble               14
  11. Schumi              11

 

Championnat et Curry :

  1. Barjots                   95
  2. Breizh                    85
  3. Lucky Carpet          78
  4. Bonnini Bozzolo      65
  5. East Force One       25

 

 

 

14/06/2016

GP de Shanghai 2016

 

15 avril 2016 à Paris plage

 

Seules 2 écuries ont fait le déplacement à Paris plage dans la demeure du sieur Roulet, breton de son état : les Barjots toujours en force et les Lucky Carpet toujours aussi pimpants !

A noter : le nouveau style design de la table de jeu

table pneu..jpg

Le ton est donné : les pilotes boufferont du riz toute la soirée car c'est sur le circuit de Shanghai que les (d)ébats se joueront.

1290.jpg

Les pilotes se placent sur la grille en admirant la vue

asian pit babe.jpg

1271.jpg

 

  1. Clak – Tendres
  2. Vittel – Tendres
  3. Brouillon – Durs
  4. Fan des JO – Durs
  5. Bourais – Tendres
  6. Ballinen – Tendres

 

21H58 – TOP DEPART !

C'est tranquille dans la rizière : pas de chamailleries dans le peloton.

rizière.jpg

 

Pendant que Vittel grille Clak à l'entrée du premier virage, les Barjots plantent lamentablement leur entrée dans le susdit virage ainsi que le téléphone de Matthias.

1272.jpg

 

Vittel déroule en tête, Bourais fait un minable 11 en 5è et décide de désserrer le frein à main.

En revanche, les moteurs des Barjots sont un peu noyés dans l'humidité chinoise …

1275.jpg

 

Dam est dans le 6-9, mais 9 ça fait 10 (ah ! les fameuses formules des Dam !)

 

Brouillon se croit rentré dans sa Bretagne natale : il part et trouve la moule pour entrer dans le 3è virage comme un gros chattard

1276.jpg

 

Ballinen gère à l'arrière : "abondance d'avance nuit gravement à ta carrière" comme lui disait son grand-père !

1277.jpg

C'est open bar chez Vittel qui en est à sa 2è conso !

 

Stratégie pépère chez les Barjots : ils se croient encore au tour de chauffe !

 

Vittel marche sur l'eau en ce début de GP : freinage à la sortie du 5è virage, mais entrée pile-poil dans le 6è virage pour se poser comme une fleur dans le 7è virage !

Brouillon n'a pas la même délicatesse et rentre fort dans l'épingle du 6è virage.

1279.jpg

 

Bourais a tapé dans le tas de moules : il entre dans le 6è virage à fond de 5è puis vient caresser les côtes de Fan des JO en sortie d'épingle.

1280.jpg

Mais qui est au volant de ce bolide ?

chien dingue au volant.jpg

Ce qui nous permet de sortir la meilleure vanne de la soirée :

bonheur de Dam.jpg

Un point sur le classement de la course à la fin du premier tour :

1) Fort de son avance, Vittel ne s'arrête pas pour recharger en eau minérale, le canaillou !,

2) Clak s'arrête pour recharger sa gomme et repartir aussi sec,

3) Brouillon imite son compère d'écurie et file au nez et à la barbe de ses mécanos,

4) Fan des JO, fidèle à sa très dure stratégie ne passe pas par la case stands, ne touche pas 20000F et va directement dans le 1er virage,

5) Bourais profite de la pause syndicale aux stands pour se faire polir le chinois dans le camion Lucky,

camion lucky.jpg

6) Ballinen, très très peu en forme ce soir, ne s'arrête pas non plus, sinon il y aurait fort à parier qu'il finirait la course demain matin !

1281.jpg

 

Toujours aussi en tête, Vittel déroule (le PQ) mais serre quand même un peu les fesses sans conso pour finir la course.

1282.jpg

Jusque-là, son plan se déroule sans accrocs.

plan sans accroc.jpg

Bourais refait tout le côté gauche de Ballinen à la sortie du 1er virage et se fait la malle après ce vil forfait !

Bouh !

 

Clak enchaîne avec une très forte entrée dans le T2 : son moteur pète le feu !

 

On ne reverra plus Vittel qui met le pilotage automatique

ballade tranquille.jpg

plane dans les nuages.jpg

tandis que Clak et Fan des JO se bastonnent grave pour la 2è place !

1284.jpg

 

Victoire à domicile pour le fringant breton !

1287.jpg

 

ARRIVEE

  1. Vittel – 10 pts
  2. Clak – 8 pts
  3. Fan des JO – 6 pts
  4. Bourais – 5 pts
  5. Brouillon – 4 pts
  6. Ballinen – 3 pts

 

CLASSEMENT PILOTES

  1. Fan des JO – 43 pts
  2. Brouillon – 42 pts
  3. Kikinen – 40 pts
  4. Bourais – 35 pts
  5. Vittel – 33 pts
  6. Ballinen – 33 pts
  7. Clak – 31 pts
  8. Rosebud – 15 pts
  9. Dribble – 14 pts
  10. Alonsi – 12 pts
  11. Schumi – 11 pts

 

CLASSEMENT CONSTRUCTEURS

  1. Barjots – 91 pts
  2. Breizh – 75 pts
  3. Lucky Carpet – 66 pts
  4. Bonnini Bozzolo – 52 pts
  5. East Force One – 25 pts

GP de Silverstone 2016

Gp de silverstone

f1-british-gp-2015-grid-girls.jpg


L'arrivée chez les Barjots se fait en ordre dispersée, mais tous ceux qui devaient venir sont venus et comme le dit le grand philosophe Jean-philippe Smeth, "Si on n'avait pas perdu une heure et quart, on serait là depuis une heure et quart."



Bref, après s'être sustenté de quelques pizzas et breuvages forts bienvenus,le cérémonial du choix de l'ordre de départ peut commencer avec son habituelle question : " c'est lequel mon stand ? " et la non moins habituelle réponse de matthias...

grid de départ
1) Alonsi (T)
2) Clack (T)
3) Vittel (T)
4) Bourrais (T)
5) FdJo (D)
6) Ballinen (T)
7) Brouillon (T)
8) Kikinen (T)

la grille est en fête, les réglages des voitures peuvent commencer

IMAG0558.jpg


Et la question du jour : Quest-ce qui est plus con que con ?
réponse : se faire doubler par une voiture en dur...


départ 21h36

Départ sans problème de tous les pilotes

Bonnini Bozzolo

Ce soir, l'écurie Bonnini est confiante, elle a réussi à placer un pilote en pôle, et son deuxième pilote parti en dernière place marquera de toutes façon des points à l'issue de secours de cette course.

IMAG0577.jpg

Bon départ de Jean qui entre fièrement en tête de copse corner, il prend la trajectoire longue a magotts curve et se fait doubler par trois concurrents qui en profitent. Il réussi néanmoins à reprendre la tête en sortie de stowe corner, mais se fait tout de suite reprendre par la brigade.

IMAG0553.jpg


Alonsi tente un coup de poker face, en ne s’arrêtant pas dans les stands, il fait un super tirage de dé malheureusement son moteur en carton n'a pas tenu l'accélération et c'est l'abandon sur moteur.
Mais son calvaire ne s’arrête pas la, il continue en roue libre et se fait accrocher par un barjot. Il va falloir l'achever, il n'en fini pas d'agoniser.

IMAG0590.jpg


Kikinen parti en dernière position, ne pouvait que mieux terminer, mais dans la première ligne droite les moustaches de sa voiture viennent renifler l'arrière de Brouillon, la beauté de sa voiture perd un peu de sa superbe.
Il rate ensuite l'entrée du virage, et s'exclame "un frein vaut mieux que 2 tu l'auras!"
Ce petit incident contraint kiki a ralentir, il se fait vite distancer par ses concurrents, mais ne perd pas sa rage.

Il fini par rattraper les autres retardataires à luffield corner. Malheureusement pour lui une deuxième touchette et c'est l'abandon.

IMAG0587.jpg


Lucky Carpet
Bonne grille de départ pour cette valeureuse écurie, elle place ses 2 pilote dans la première moitié du tableau.

IMAG0554.jpg


Clack fait un départ correct et vient titiller dès le premier virage l'auteur de la pole. Il fait également partie des pilotes se faufilant à la corde de magotts curve.
Mais la sortie de virage se passe moins bien que prévu, il se retrouve 5e.
Au second tour il rate l'entrée du virage qu'il avait si bien pris au tour précédent, magotts curve. Il a remboursé sa dette.
Fin de course assez terne de Clack qui termine dernier des pilotes ayant passé la ligne.
Bourrais, réussi à rentrer dans le même tour que clack dans copse curve et passe devant son coéquipier dans magotts curve. Il vire même en tête à l'entrée du 3e virage, se fait brièvement rattraper, mais sort largement devant au virage suivant.
Fin du premier tour en tête, arrivée tout juste dans les stands, mais pas d’arrêt rapide, il veut encore laisser de l'espoir à ses concurrents.
Il se fait d'ailleurs rapidement rattraper au deuxième tour, se fait doubler par une Breizh, mais ne lâche rien. Il profite d'une erreur de Vittel pour reprendre un peu de son retard, et finit par arracher la victoire lors de l'accélération de la dernière ligne droite.

Breizh

Grille de départ assez moyenne pour ce grand prix. L'écurie réussi quand même à placer un pilote en troisième position pour le départ, mzis son second pilote part en fond de grille juste devant kikinen

Vittel tient à briller dans cette course, se maintient au contact des carpettes dans le premier virage et réussi a se placer en tête à l'entrée de magotts curve. Cela ne va durer que le temps des 3 arrets. Il va manquer l'entrée du virage suivant, mais rattrapera une partie de son retard un peu plus tard en faisant 21 en 6e. A l'issue du premier tour, il a gardé sa position du départ et se permet de ne pas rentrer dans les stands, ce qui lui permet de gagner 1 place à l'entrée de copse curve. Il continue sur sa lancée et double Bourrais dans magotts curve. Son avance semble confortable, mais il manque l'entrée du virage suivant d'une case, ce qui ravit ses concurrents. Il se fait rattraper dans le dernier virage, se place second à la sortie du virage, et finit la course 3e.

Barjots
Grille de départ assez décevante pour les blouges, leurs pilotes se sont qualifiés en 5 et 6e positions.


Bon départ de Ballinen qui prends l'ascendant sur son coéquipier. Il réussi à rentrer dans magotts curve juste derrière Alonsi et se retrouve second à l'entrée de stowe corner. Il sort 4e du dernier virage et décide de ne pas s'arrêter aux stands pour ne pas se faire distancer et rentre en troisième position dans le premier virage. La fin de course malchanceuse pour ballinen qui manque à plusieurs reprises son entrée dans les virages.
Fan des JO, en dur fait un départ tendre, et se retrouve rapidement en dernière position. Mais un bon coup de dé le fait rentrer dans magotts curve et lui fait gagner 2 places d'un coup et continue à remonter au classement jusqu'à la seconde place en sortie du dernier virage du premier tour. Fait inhabituel pour Fdjo, il passe aux stands mais est un peu perdu pour retrouver le sien, ce n'est que la 2e fois de la saison qu'il s'y arrête. Il perd 2 places dans l'histoire mais continue en pleine forme, remonte petit à petit. Il arrive en tête dans le dernier virage, mais se fait coiffer au poteau lors de l'accélération vers la ligne d'arrivée. Il finit second.


résultat :

IMAG0611.jpg


1) Bourrais
2) FdJo
3) Vittel
4) Ballinen
5) Brouillon
6) Clack
7) Alonsi
8) Kikinen


championnat pilote :

1) Kiki => 40 pts
2) Brouillon => 38 pts
3) FDJ => 37 pts
4) Ballinen => 30 pts
5) Bourrais => 30 pts
6) Clack => 20 pts
7) Vittel => 23 pts
8) Rosebud => 15 pts
9) Dribble => 14 pts
10) Schumi => 11 pts
11) Alonsi => 12 pts

Championnat constructeur :
1) barjot => 82
2) Breizh => 61
3) Lucky =>53
4) Bonnini Bozzolo => 52
5) East Force 1 => 25

10/06/2016

Monza 2016

Bienvenu à tous dans le temple de FD1 … Monza !!!

Fief historique des Bernouilli Bozzolo

Bernouilli_Bonzollo.jpg

Les fans sont tous présents pour supporter leur écurie locale malgré les résultats en dents de scies depuis le début de saison du pilote principal…

 

DSC_0138.JPG

Ca y est, les pilotes arrivent es uns après les autres pour se réaliser les essais qualificatifs.

Alonsi essaie de profiter d’être à la maison pour s’élancer en premier et les autres pilotes lui empreinte le pas de vis pour finir avec un résultat des plus serré.

DSC_0117.JPG

Nous voici avec la grille de départ :

  • Bourrais
  • Vittel
  • Ballinen
  • Alonsi
  • FDJ
  • Clack
  • Kiki
  • Brouillon

Comme d’habitude, seuls les Barjots prennent tous les risques pour essayer de s’offrir la victoire en enfilant les pneus durs.

Nous voilà enfin prêt pour le départ, les moteurs grondent dès que les ventres sont pleins.

 

Et la course est partie, la bataille fait rage les coureurs jouent des pneus Clack et Ballinen finissent par se frotter à ce jeu-là.

 

La course bat son plein de carburants et seul un verre finit entre les 2 bleues et laisse les rouges au pied du podium.

 

DSC_0149.JPG

Classement de la course :

  • FDJ
  • Bourrais
  • Ballinen
  • Kiki
  • Alonsi
  • Brouillon
  • Vittel
  • Clack

 

Classement des pilotes :

  • Kiki => 39 pts
  • Brouillon => 34 pts
  • FDJ => 29 pts
  • Ballinen => 25 pts
  • Bourrais => 20 pts
  • Clack => 20 pts
  • Vittel => 17 pts
  • Rosebud => 15 pts
  • Dribble => 14 pts
  • Schumi => 11 pts
  • Alonsi => 10 pts

Classement constructeur :

  • Barjots => 69 pts
  • Bzh => 51 pts
  • Bonini Bozzolo => 49 pts
  • Lucky Carpet => 40 pts
  • East Force 1 => 25 pts