Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/09/2015

GP de SINGAPOUR - 2016

Vendredi 18 septembre 2015

Sartrou-sur-Seine

 

Bis repetitae !

Pour cette nouvelle saison 2015-2016, quasiment aucun changement :

  • Même hôte pour le premier GP de la saison : Vilo nous reçoit dans son humble demeure et sur une table avec laquelle Matthias a quelques difficultés.

 

IMG_8296.JPG

 

 

  • Mêmes écuries, à ceci près que les Tapis Chanceux n'ont pu se joindre à la cérémonie d'ouverture de la saison pour cause de déplacement en Normandie, tout comme Stef-le-Barjot, trop occupé à troller le blog d'OK Podium pour venir. Du coup, les Barjots viennent à un et sortent leur Kékette de service pour essayer au moins de la placer en popôle position !

 

IMG_8256.JPG

 

 

IMG_8247.JPG

 

 

IMG_8252.JPG

 

 

  • Mêmes règles de jeu (ce qui ravit Vilo car elles lui ont permis d'être double champion la saison précédente !)

 

IMG_8275.JPG

 

Le seul (petit) changement est la réapparition du GP de Singapour après une saison d'absence. Les Breizh et Brouillon se frottent les mains car le circuit asiatique réussit bien au pilote breton qui l'a déjà remporté en 2012 et 2013.

 

IMG_8255.JPG

 

Rafraîchissons-nous donc la mémoire avec quelques spécialités du cru :

 

singapour.jpg

 

 

gp singapour.jpg

 

 

pit babe 1.jpg

 

 

pit babe 2.jpg

 

 

Mais pas le temps de (trop) flâner : la grille de départ est donnée et les pilotes règlent leurs bolides comme des horloges suisses.

 

IMG_8238.JPG

 

1 – Brouillon – Tendres

2 – Kékette Rosebud – Tendres

3 – Vittel – Tendres

4 – Dribble – Tendres

5 – Ballinen – Tendres

6 – Alonsi – Tendres

7 – Schumy – Durs

8 – Kikinen – Tendres

 

Les Breizh et Brouillon confirment qu'ils aiment effectivement bien Singapour tandis que les Bonnini, une fois n'est pas coutume, s'élancent du fond de grille.

 

21h16 : DEPART

Les spectateurs assistent médusés à un départ digne d'un des épisodes les plus rythmés de Derrick !

 

derrick.jpg

 

Ça promet pour le spectacle …

 

on se fait chier.jpg

 

 

Il faut dire que Kikinen savoure son titre en queue de peloton : il prend le temps de saluer la foule en délire.

 

pape mobile.jpg

 

 

En revanche, les Breizh sont chaudes comme des baraques à nems : premier et deuxième à la sortie du premier virage. On sent quand même la friture ainsi qu'une forte animosité entre les pilotes bretons car Brouillon rit le premier à "je te tiens, tu me tiens par le spoiler" et perd donc un morceau de sa caisse … et quitte à ce que sa copie soit bien crade, il colle un gnon à son compère ! Un partout, la balle au centre !

 

IMG_8240.JPG

 

 

Cet accrochage met en joie le directeur de l'écurie concernée, ce qui confirme qu'il ne boit pas que de l'eau minérale pendant l'avant-course.

 

IMG_8239.JPG

 

 

A l'entrée du même virage, Ballinen refait tout l'extérieur gauche d'Alonsi qui s'occupe également de la peinture bleu métal du flanc droit de cet importun.

 

IMG_8242.JPG

 

 

Si on prend cet incident avec philosophie chez les Barjots …

IMG_8245.JPG

 

… ce n'est pas tout à fait le cas chez Les Bonnini

 

IMG_8244.JPG

 

 

En tête, Brouillon rentre fort dans Republic Boulevard et n'a plus qu'un seul pneu : le breton va devoir calmer les chevaux sous le capot s'il veut finir le premier tour !

Un chouïa derrière, Ballinen se place comme une fille de mauvaise vie et plombe l'entrée d'Alonsi qui tire un poil court pour entrer dans le susdit virage.

 

IMG_8250.JPG

 

En queue de peloton, Dribble suit les conseils avisés de Matthias en roulant sur des débris de chouchen et galette complète … mais glisse sur les restes d'œuf et de jambon qui le projettent hors de la piste : 1er abandon de la saison après 2 virages seulement !

 

IMG_8251.JPG

 

 

tenue de route.jpg

 

Pas de bol pour les East Force One, qui, pour une fois, n'avaient mis qu'une seule tenue de route sur leurs caisses …

 

Devant, les Breizh déroulent et entrent toutes les 2 dans Suntec City. Vittel déroule même un peu trop car il est à poil après 3 virages.

 

à poil.jpg

 

 

Si la table de jeu manque de rallonge, Ballinen en a en stock car il rentre fort dans Crossroads.

A défaut de bénéficier d'un placement en béton, les pilotes oranges héritent de placements embêtants, la faute aux Bleus qui font rien qu'à les enquiquiner !

Mais rassurez-vous, Barjots et Bonnini Bozzolo finiront bons amis après ce GP

 

IMG_8260.JPG

 

Kikinen se sort finalement de ce guêpier bleu et entre d'une 5è bien dosée dans Concert Hall.

 

IMG_8261.JPG

 

 

 

vera cruz.jpg

 

Schumy attend patiemment son heure en comptant les pâquerettes à la croisée des chemins.

 

Vittel, qui serrait les fesses depuis un petit moment, a le malheur de relâcher un peu trop ses muscles glutéaux et s'envoie littéralement en l'air en poussant son moteur à fond !

 

 

sortie virage.jpg

 

 

Ce qui n'a pas l'air de perturber Nico outre mesure

 

IMG_8264.JPG

 

 

Ballinen a le cul bordé de nouilles ("the noodle-sided-ass", comme on dit dans le Bouchonnois) car il rentre pile-poil dans le virage-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom-2.

 

voldemort.jpg

 

 

En revanche, la Kékette a moins de chance et se rabat comme un chacal sur la tronche d'Alonsi qui ne demandait rien à personne et l'éjecte comme un malpropre.

 

IMG_8271.JPG

 

éjecté.jpg

 

 

IMG_8269.JPG

 

 

A ce moment du GP, les B&B éprouvent des sentiments diffus à l'égard des Barjots

 

IMG_8270.JPG

 

 

S'étant attardé au Fucking Blue Boy et voulant donc rattraper son retard, Schumy sort pleine balle de Fullerton Road. La scoumoune poursuit Stef Force One qui se console en se diant que sa femme lui est fidèle !

 

inconnus.jpg

 

 

Nous arrivons au terme du premier tour et un point sur le classement s'impose :

1) Brouillon est en tête et, rapide comme l'éclair, recharge ses pneus tendres qui en avaient bien besoin

 

IMG_8272.JPG

 

2) Kikinen a fait une belle remontée et suit le breton à quelque distance. Il profite de son arrêt aux stands pour mettre des pneus tendres neufs et ...

3) ... coincer Ballinen dans le couloir des stands qui doit patienter le temps que ses mécanos se souviennent où ils ont rangé le nouveau train de pneus du Barjot

 

IMG_8273.JPG

 

4) Kékette Rosebud a pour le moment la médaille en chocolat et passera par les stands lui aussi.

 

IMG_8274.JPG

5) Schumy suit à bonne distance et ravitaille lui aussi son bolide

 

IMG_8254.JPG

 

 

Le deuxième tour démarre donc en trombe pour Brouillon qui semble filer vers une troisième victoire sur Singapour.

 

Et là, Mesdames et Messieurs, nous assistons à THE moment de la partie : ZE coup de maître en personne !

En bon Barjot qui se respecte, Ballinen vient caresser amoureusement la Kékette qui en crève … et fait donc mourir son pote finlandais !

 

IMG_8285.JPG

 

 

double accrochage 1.jpg

 

Double abandon bleu sur un entretuage fratricide digne des plus beaux westerns SergioLeonesques !

 

duel western.jpg

 

Les autres concurrents assistent à toute la détresse du co-patron des Barjots qui vient de signer l'une des plus belles boulettes de l'histoire d'OK Podium !

 

IMG_8282.JPG

 

 

IMG_8276.JPG

 

Belle perf' des Barjots ce soir !

 

IMG_8284.JPG

 

 

Pendant que les grues déblaient les épaves bleues, Brouillon continue à dérouler en tête de course, mais Kikinen n'a pas dit son dernier mot et lui colle aux basques.

 

IMG_8286.JPG

 

 

Schumy a eu raison d'appliquer la stratégie Bourdais : il est sûr de finir sur le podium, d'autant que le dieu Chounax semble de nouveau s'intéresser à lui !

 

IMG_8287.JPG

 

 

Brouillon récite sa partition et tel l'archet sur les cordes du violon, se pose délicatement dans Concert Hall. Kikinen manie le volant en grand champion qu'il est et atterrit sur le pupitre lui aussi.

 

IMG_8288.JPG

 

C'est un véritable récital que nous livrent ces deux pilotes !

 

récital.jpg

 

Le champion en titre rattrape finalement le virevoltant breton dans le virage-sans-nom-2 !

 

IMG_8290.JPG

 

 

La fin de la course est haletante et les 2 pilotes se livrent un mano-a-mano musclé dans lequel ils se rendent coup pour coup

 

bras de fer.jpg

 

IMG_8291.JPG

C'est un vrai tirage de bourre entre 2 couillus qui ne lâchent rien, mais l'avantage tourne finalement en faveur de Kikinen. Le finlandais a en effet les pneus pour sortir plus fort de Marina Promenade et passe ainsi la ligne d'arrivée en tête pour confirmer son titre de champion pilote.

 

IMG_8293.JPG

 

 

IMG_8295.JPG

 

 

Il est suivi comme son ombre par Brouillon qui manque d'un cheveu la passe de trois à Singapour.

Schumy, trop plombé par un dé récalcitrant dans le premier tour, complète le podium à bonne distance.

 

IMG_8297.JPG

 

 

ARRIVEE

1) Kikinen – 10 pts

2) Brouillon – 8 pts

3) Schumy – 6 pts

4) Kékette Rosebud – Accrochage - 5 pts

5) Ballinen – Accrochage - 4 pts

6) Vittel – Sortie de virage – 3 pts

7) Alonsi – Accrochage – 2 pts

8) Dribble – Tenue de route – 1 pt

 

CLASSEMENT PILOTES

1) Kikinen – 10 pts

2) Brouillon – 8 pts

3) Schumy – 6 pts

4) Kékette Rosebud – 5 pts

5) Ballinen – 4 pts

6) Vittel – 3 pts

7) Alonsi – 2 pts

8) Dribble – 1 pt

9) Bourais – 0 pt

9) Clak – 0 pt

9) Fan des JO – 0 pt

 

CLASSEMENT CONSTRUCTEURS

1) BONNINI BOZZOLO – 12 pts

2) BREIZH – 11 pts

3) BARJOTS – 9 pts

4) EAST FORCE ONE – 7 pts

5) LUCKY CARPET – 0 pt

 

 

Fin de la course, tous les pilotes sifflent une bonne bière à la buvette … le tout avant minuit, s'il vous plait, Madame !

 

 

IMG_8298.JPG

 

Commentaires

Salut les bons z'amis !

Ben voilà le résumé, tout beau tout chaud et bien croustillant !
Z'allez m'en dire des nouvelles !

Écrit par : Matt a fait ses devoirs ! | 23/09/2015

Les points à retenir de ce GP :
- Kikinen confirme toute l'étendue de son talent,
- Brouillon reste très performant sur Singapour,
- LE DE NOIR, C'EST LE MAL !

Écrit par : Matt a les boules ! | 23/09/2015

Popopow ! Celle-là, Matthias, on va te la ressortir jusqu'en 2027 environ....
Alors que la victoire de Kikinen sera oubliée dans 1 mois.

Tu as raison, continue de jouer la posterité, ça m'arrange !

M'enfin, Dam a pris de l'avance, je préfère te prévenir.

Écrit par : Vilo admire Matthias | 24/09/2015

Hehe, joli résumé, cela m'a fait du bien de lire cela.
Merci Mat'

Écrit par : LABOReast | 25/09/2015

Clair !

Je pense qu'on va démarrer un contest Dam et moi pour savoir qui de nous deux inspire l'autre, comme le dit si bien M.

Là, c'est quand même une belle connerie assortie d'une bonne dose de déchatte !

Je monte facile sur la deuxième marche du podium des coups les plus foireux de l'histoire du FDé !

Dur dur de rivaliser avec Dam cependant ...

Écrit par : Matt n'en fait pas souvent, mais quand il en fait ... | 29/09/2015

Salut les fondus du casque !

Je viens de voir l'onboard de Sotchi : c'est quoi cet attentat de Raikonnen sur Bottas ?!?!?!

Ils ont dû s'expliquer en finlandais après la course car Bottas avait l'air bien énervé !
Surtout qu'au final, Raiko finit devant Bottas malgré les 30s de pénalité !

On dirait du FDé tout craché : Kony qui vient s'emplafonner dans Vilo ... à peine exprès ! ;-)

Écrit par : Matt outré ! | 20/10/2015

Je ne sais pas ce que donnait la course en live, mais le résumé est poilant :-).
Vivement le 30 que je vous montre de quel bois les Carpets se chauffent.

Écrit par : dam (l'abonné absent) | 24/10/2015

Hey hey !
Prêts pour la grosse raclée demain soir ?
Les Barjots jouent à domicile : on va envoyer du lourd, du très très lourd !
@+!

Écrit par : Matt impatient | 29/10/2015

Pfffiou, j'ai failli vous faire faux bond mes Kikis, j'ai trouvé où caser mes gosses seulement hier...

Écrit par : Vilo case | 30/10/2015

Roooooooooooh, mince !
On aurait bien aimé que tu ne trouves pas à les caser, tes gosses !
(si jamais un canadien lit ce post, il va se poser bcp de questions !) ;-)

Cela dit dans un très bon esprit fair-play et amical, bien entendu !
:-)

@Nico : il y a des corrections à apporter aux classement s pilotes et constructeurs car j'ai oublié Kékette Rosebud qui a marqué 5 points à Singapour. Je te refilerai tout ça bien comme il faut.

Écrit par : Matt regrette | 02/11/2015

Je vois que sans grands pilotes et ecuries, Rizzoli Bollino, grande marque de soupes pour personnes agées, remplit sa bessace en couille de gnou de titres mondiaux… Encore une bien belle usurpation que de se frotter avec une formule 1 à la formule clio. Y a t il une quelconque ecurie / team, enfin un truc, capable de lui faire comprendre qu'enfiler des titres sans défi, ni gloire, n'apporte aucun honneur. décidement la Fdé n'est plus que l'ombre de d'elle meme. Les hommes de talents ont laissés place a de nouveaux ectoplasmes fraichement demoulus comme une bonne vieille gastro.
Ou sont les Ferrero, Dos Patres, premier champion du monde de l'histoire, premier double champion du monde de l'histoire, les pilotes de grands talents, ceux qui ont donnés leurs titres de noblesse a ce sport, aujourd'hui bafoué par le simulacre de representation sans attributs. Les finals de championnats de monde ou tout se jouait au dernier gp que l'on gagnait ou perdait d'1 point. Quelle insolence de se faire mousser aupres de ces jeunes conducteurs pré pubères en exibant 10 titres de champion dont 6 acquis en trois ans……trois ans finalement sans réelle concurrence si ce ne sont ces espèces de chicanes mouvantes fraichement reproduites a l'exactitude par Lucky Carpet. Quand Strozzek enfilait les victoires il recoltait de l'honneur, alors qu'aujourd'hui quand "Avahi et Bonobo" gagne c'est pour vendre des produits "weight watchers". Alors oui Messieurs , dames, je vous le dis, j'ai mal a mon honneur, j'ai mal a mon Formule dé !.

Écrit par : Palmares | 13/11/2015

Nan mais sans déconner !

Ecoutez le l'autre vieillard !!
Il se rappelle ses titres de quand on jouait à 3 et sur des saisons de 5 courses.
Qu'il y revienne se frotter aux petits nouveaux, si son déambulateur lui permet. Il verra qu'il lui donneront du fil à tordre et à retordre : Y'en a même un qui pousse le mimétisme à passer sa vie en pneus durs !!

Ah ça, on serait heureux de le retrouver le Strozzek. Il pourrait peut-être d'ailleurs sortir Ricco Dos Pas Tres ( Le petit-fils du champion du monde inaugural...) de son chapeau à cette occasion !
On verrait bien s'il serait cap' de tenir tête aux nouveaux, voire même de tenir le rythme indécent des Bonnini Bozzolo.
Mais il est passé le temps de l'amateurisme où on réglait les bagnoles en calbute autour d'un barbecue. Aujourd'hui chaque détail est important, géré, scruté, le professionnalisme a fait son oeuvre. Alors, certes, on a perdu 2 ou 3 drôles des débuts, mais on a trouvé des morts de faim capables de parcourir des dizaines de kilomètres tous les mois pour se mesurer les uns aux zozotres !
C'est quand même aut'chose !!!

Écrit par : Vilo aux chiottes les déserteurs ! | 16/11/2015

Alors là, je suis partagé !

Autant l'ultra-domination outrecuidante de l'écurie orange depuis 2 saisons (n'oublions pas que les Barjots ont été champions constructeurs lors de leur apparition dans le championnat !) me pèse sur les essieux,
autant ce mépris à l'égard des autres écuries qui ne lâchent rien (sauf p-ê les LC dans leurs meilleurs soirs ;-) ) et qui bataillent tous les mois pour mettre des bâtons dans les roues des BB me gêne profondément.

Alors, pour montrer à quel point les Barjots sont ouverts d'esprit (malgré ce que pourrait laisser penser leur patronyme) à cette diatribe virulente à l'égard de notre championnat qui a bien évolué depuis les titres préhistoriques de son auteur, je réponds : revenez, mon cher Strozzek !

Revenez vous coltiner les nouvelles règles et les joies de la roue libre ou du muret ! Revenez vous adonner aux joies du test moteur à fond de 6è à Monaco (si si, c'est possible !). Revenez régler vos bolides au quart de millimètre pour avoir la joie d'aspirer le leader et le griller sur la ligne d'arrivée au dernier tour !

Nous vous accueillerons à bras ouverts : plus de concurrence signifie moins de chance pour une écurie de truster le championnat, plus de bordel sur la piste et plus de bons mots lors de soirées qui fleurent bon le mâle et l'asphalte brûlant !

A bon entendeur ...

Écrit par : Matt s'indigne | 23/11/2015

Hello les potos !

Comme il y avait un flou artistique concernant les classements après les GPs de Sebring et d'Hockenheim, voici un point sur la situation :

Après le GP de Sebring :

PILOTES
1) Kikinen 20 pts
2) Brouillon 14 pts
3) Clak 8 pts
4) Vittel 8 pts
5) Ballinen 8 pts
6) Schumi 6 pts
7) Rosebud 5 pts
8) Fan des JO 3 pts
9) Alonsi 3 pts
10) Bourais 2 pts
11) Dribble 1 pt

CONSTRUCTEURS
1) Bonnini Bozzolo 23 pts
2) Breizh 22 pts
3) Barjots 16 pts
4) Lucky Carpet 10 pts
5) East Force One 7 pts

Écrit par : Matt renseigne (part 1) | 24/11/2015

Après le GP d'Hockenheim :

PILOTES
1) Kikinen 30 pts
2) Brouillon 17 pts
3) Ballinen 14 pts
4) Fan des JO 11 pts
5) Schumi 10 pts
6) Vittel 10 pts
7) Clak 8 pts
8) Dribble 6 pts
9) Rosebud 5 pts
10) Alonsi 4 pts
11) Bourais 2 pts

CONSTRUCTEURS
1) Bonnini Bozzolo 34 pts
2) Barjots 30 pts
3) Breizh 27 pts
4) East Force One 16 pts
5) Lucky Carpet 10 pts

Écrit par : Matt renseigne (part 2) | 24/11/2015

Alors les gars ?
Ça dort pour les résumés !

C'est pas que je veuille spécialement me régaler des trois victoires d'affilée de Kikinen, mais me marrer un bon coup en lisant vos bons mots fait toujours du bien !

Thx guys !

Écrit par : Matt veut du résumé ! | 02/12/2015

Moi, je serai vous, j'attendrai la quatrième victoire de suite de Kikinen avant de poster les résumas... :-D

Écrit par : Vilo veut du résumé ! | 04/12/2015

Mouarf !
Compte là-dessus et bois de l'eau claire !
A dredi chez Dam pour en découdre sur le tarmac cartonné !

Écrit par : Matt n'y croit pas trop | 07/12/2015

Les commentaires sont fermés.