Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/09/2015

GP de Valence 2015

GP de Valence

Samedi 22 août 2015 – Paris 16è, mon cher !

 

Ce n'est pas dans la Drôme mais bien au sud du 16è arrondissement parisien que les protagonistes se retrouvent pour la dernière manche de cette saison 2014-2015 dominée outrageusement par les Bonnini Bozzolo.

IMG_7813.JPG

Seule l'écurie East Force One n'a pu faire le déplacement pour cause de micro-organismes infantiles.

Microbes.jpg

 

Pour les autres concurrents, c'est un joyeux retour aux petites voitures et lancers de dés à une date très inhabituelle pour un dernier GP (on se laisserait entendre dire par certaines mauvaises langues du paddock que pour une course d'intersaison, c'est plutôt tardif !).

Notre hôte et néanmoins concurrent au titre pilote tire le dé noir et désigne le ô combien merveilleux GP de Valence comme terrain des joutes automobiles du soir.

 

Ah ! Valence !

Valencia.jpg

 

Son climat

valencia playa 2.jpg

 

son Grand Prix

valencia GP.jpg

 

et ses spécialités locales !

valencia spécialités 1.jpg

 

 

valencia spé 7.jpg

valencia spé 5.jpg

valencia spé 4.jpg

 

Les pilotes n'ont malheureusement guère le temps d'apprécier le paysage et doivent régler leurs bolides au quart de millimètre une fois la grille de départ connue :

IMG_7824.JPG

 

1 – Bourais – Tendres

                2 – Clak – Tendres

3 – Alonsi – Tendres

                4 – Fan des JO – Durs

5 – Vittel – Tendres

                6 – Ballinen – Tendres

7 – Brouillon – Tendres

                8 – Kikinen – Tendres

 

Petit rappel des enjeux de cette course :

-          Le titre des constructeurs est d'ores et déjà acquis aux Bonnini, plus de suspense de ce côté-là,

-          En revanche (très léger) suspense pour le titre pilote puisque 3 pilotes sont titrables : Kikinen avec une confortable avance, Alonsi juste derrière et Vittel pour qui la victoire est impérative ce soir s'il veut coiffer la couronne vissée sur la tête de Vilo. Ballinen n'a plus d'espoir de titre puisque tous les pilotes marqueront au moins un point ce soir (dans un accès de paranoïa de fort bon aloi, Matthias pense d'ailleurs que Vilo a ramené quelques germes infectieux de ses vacances et les a inoculés au fils d'East Force One ou bien qu'il a soudoyé ce dernier à grands coups de zéros sur le chèque … allez savoir !)

 

20h40 : TOP DEPART !

La course est lancée sans décombres, rien à signaler de particulier, si ce n'est que les 2 Luckiki Carpette prennent un bon départ en jouant à frotti-frotta entre elles (c'est que de l'amour chez les verts !)

frotti-frotta.jpg

 

 et que le costard tout orange de Vilo le gêne un peu aux entournures pour compter les cases.

IMG_7825.JPG

 

Fan des JO, le dur de dur, a sorti les pointes : ses gommes en parpaings bétonnés accrochent sacrément bien le pavé.

mad-max-pointes.jpg

 

On assiste dans le premier virage à LA création artistique de la soirée : la formation du drapeau franco-hollandais si cher à notre Président.

Francois-Hollande.jpg

Bleu, blanc, rou… "c'est orange, bordel de merde !! Ça fait 10 ans que je me tue à vous le dire !!", nous rappelle Vilo, dans son style poétique si caractéristique !

IMG_7833.JPG

 

Dam est au taquet et attaque comme un gros dalleux, si bien que Clak s'en prend une en touchant son compère ! 

IMG_7829.JPG

Un poil derrière, dans Veles & Vents, Brouillon se fait les griffes sur Ballinen mais doit relire sa copie car la carrosserie du Barjot tient le coup.

Devant, Bourais s'envole comme une plume poussée par un gros V6 !

plume_verte.jpg

 

Derrière, ça joue fort des castagnettes :

catagnettes.jpg

 - en mode bourrin, Vittel vient caresser les côtes d'Alonsi et de son pote Brouillon,

 - Brouillon la joue tout aussi peu finement et enfonce l'arrière de Ballinen,

IMG_7830.JPG

 - la Terre entière en veut à Ballinen car Alonsi accroche le finlandais en sortant de Veles & Vents et perd un aileron dans la manoeuvre,

- pour ne pas être en reste et venger un peu son coéquipier, Fan des JO refait toute l'aile droite de Kikinen !

IMG_7832.JPG

 

Après toutes ces péripéties et au vu de l'état de la piste, les pilotes auraient aimé courir sur le tracé du Portugal pour qu'au moins le ménage soit fait !

portugal-ménage.jpg

 

Chaud comme une baraque à churros, Bourais déroule et poursuit sur sa bonne lancée. La meute de loups affamés composée de Vittel, Ballinen et Alonsi renifle de loin l'arrière-train de la Lucky.

loups.jpg

IMG_7834.JPG

 

Ballinen envoie une bonne 5è dans la ligne droite opposée mais se fait aspirer une première fois par Alonsi et une deuxième fois par Brouillon.

IMG_7835.JPG

 

Grosse bagarre pour la troisième place !

bagarre.jpg

 

Bourais marche sur l'eau dans ce premier tour car il rentre dans Grao d'une énorme 5è … le moteur tient bon !

marcher sur l'eau.jpg

Et là, la grâce bénie du dieu Chounax qui enveloppait Bourais s'évapore telle une goutte de rosée matinale sous la canicule implacable du désert de Gobi !

Car en effet, mesdames et mesdames, le festival Damianesque en trois actes démarre à cet instant !

lever de rideau.jpg

 

acte1.jpg

Bourais ayant profité de l'effet désinhibant de tout l'apéro qu'il s'était sifflé avant la course voit l'alcool lui monter à la tête et tente 4 arrêts dans Grao … qui n'en compte que 3 !

ivresse.jpeg

 

Sentant le coup de mou du leader, les chaudes Breizh rentrent dans Grao comme papa dans maman !

papa dans maman.jpg

Se sentant en veine, Ballinen pousse son moteur à fond et entre également dans Grao. Pas de casse pour le Barjot. La chattardise du finlandais continue car 3 coups de dés plus tard, il entrera dans Principal 2 comme dans du beurre !

trèfle.jpg

 

IMG_7837.JPG

Rattrapant sa grosse connerie légère boulette, Bourais entre comme un chattard dans Principal 2 … et n'a toujours pas abandonné ! A la grande surprise de Dam qui n'était plus habitué à jouer aussi longtemps pendant un grand prix !

étonnement.jpg

 

Fin du premier tour. Un point sur le classement de la course et les passages aux stands s'impose :

1 – Bourais nous fait profiter de toute la maestria de son directeur d'écurie :

acte 2.jpg

La Lucky Carpette s'arrête aux stands … pour se rendre compte qu'elle n'a que 17 points de vie ! Bourais mérite vraiment bien son nom et Dam tient une sacrée couche !

2 – Le pilote B'n'B Alonsi, d'une subtile manœuvre basée sur le snobage des stands et le passage de la 6è vitesse, repasse deuxième au nez et à la barbe du gros du peloton.

3 – Ballinen s'arrête pour recharger sa gomme tendre …

4 – Clak l'imite …

5 – Tout comme Vittel …

6 – Et Brouillon !

7 – Kikinen fait tout pareil comme Jeannot et envoie une 6è bien dosée pour entrer dans Principal 1, en n'oubliant pas de saluer ses mécanos qui s'étaient pourtant préparés à l'arrêt de l'orange pressée.

8 – Fan des JO, fidèle à sa stratégie "rien ne sert de courir, qui va piano va sano" ferme la marche  et laisse ses concurrents ricaner. Il n'a pas dit son dernier mot.

evil face.jpg

 

A ce moment de la course, Alonsi est virtuellement le champion pilote !

IMG_7822.JPG

 

Le deuxième tour est mené tambour battant par Bourais : il a visiblement métabolisé le plus gros de l'éthanol qui lui tournait la tête !

A un poil de quéquette de mouton derrière, Brouillon perd un ponton en accrochant Clak à la sortie de Veles & Vents.

mouton.jpg

 

Deux virages plus tard, ce même Clak se prend un aller-retour fatal tout d'abord en envoyant une grosse 5è que son moteur n'apprécie pas,

moteur clak.jpg

 puis en s'essuyant allègrement l'aile gauche sur Ballinen qui renvoie le pilote Lucky à ses chères études ! Premier abandon de la soirée.

accrochage clak.jpg

 

IMG_7844.JPG

 

Alonsi a la pression au bout de la semelle et plante lamentablement son entrée dans Grao, ouvrant toute la piste à Ballinen qui rentre pile-poil et à fond de 5è dans Grao ! Matthias aurait dû jouer au Loto ce soir (et appeler sa copine aussi, car autant de chance dans une même soirée, c'est suspect !) Le Barjot est deuxième à la poursuite de Bourais.

cocu.png

 

Brouillon fait son ultime rature sur Alonsi et abandonne dans Grao.

IMG_7848.JPG

 

 

A l'arrière, Fan des JO entame une remontée fantastique  dont lui seul a le secret

ascendant-fleche.jpg

 

Il commence d'abord par refaire la carrosserie de Kikinen qui se trouvait sur son chemin !

 

IMG_7847.JPG

 

Vilo cherche ensuite le bout collant des "post-it crottes de nez" qui jonchent la piste, tels les boutons d'acné constellant le visage d'un ado en pleine puberté.

acne.png

 

 

Sentant le titre lui échapper, Kikinen tente le diable mais perd son aileron arrière en se faisant harponner par Vittel.

IMG_7845.JPG

 

On peut dire que la vraie course se passe à l'arrière : jouant à "j'ai pas envie de te doubler, si si, j't'assure je préfère que tu restes devant", Fan des JO reste sagement derrière Kikinen.

politesse.jpg

Ces escargots sont quand même bien contents de trouver des bouts de feuille de salade collés sur le tarmac !

escargots salade.jpg

 

Mais revenons à notre tragédie orchestrée par le maestro Bourais himself. Il est temps de conclure par l'apothéose, le coup de maître, le chef d'œuvre du cordon bleu de la piste !

maestro.jpg

 

acte 3.png

S'étant correctement placé afin d'enchaîner sur une 4è pour entrer dans Principal 2 et lui assurer quasiment la victoire, Bourais agrippe son manche, passe la cinquième et sort un superbe 19 au dé violet qui le fait sortir de sept cases !

Le spectacle qui s'ensuit est aussi magnifique que tragique. Gerbes de graviers soulevés du sol, éclats de carrosserie volant en tous sens, pneus déchiquetés propulsés en l'air : le feu d'artifesse final proposé par le pilote Lucky est éblouissant !

crash bourais 1.jpg

crash bourais 2.jpg

crash bourais 3.png

feu artifice.jpg

 

Assistant à cet éclair de génisse quelques mètres plus loin, Ballinen sent un net redressement de la situation dans son calbard, hésite une seconde à assurer le coup, se rappelle qu'il est un Barjot … et passe la 5è lui aussi pour s'assurer de franchir le premier la ligne d'arrivée !

IMG_7855.JPG

 

La course au podium est donc relancée à deux virages de l'arrivée !

Suspense.jpg

Alonsi suit le finlandais violent 3 coups derrière et sent le titre se rapprocher. Mais le groupe de poursuivants Vittel-Kikinen-Fan des JO n'a pas dit son dernier mot !

Alonsi passe quand même la ligne second et à bout de souffle à bord d'une épave orange.

epave orange.jpg

 

Revenant du diable d'allez-les-verts, Fan des JO finit sa chevauchée des vaches qui rient en grillant ses concurrents directs sur le fil et s'adjuge la médaille de bronze.

chevauchée vaches qui rient.png

Kikinen finit 4è in extremis devant Vittel et s'assure ainsi du titre mondial pour un point devant son pote décurie.

 

IMG_7864.JPG

 

CLASSEMENT DE LA COURSE

1 – Ballinen – 10 points

2 – Alonsi – 8 points

3 – Fan des JO – 6 points

4 – Kikinen – 5 points

5 – Vittel – 4 points

6 – Bourais – Ab. Sortie de virage – 3 points

7 – Brouillon – Ab. Accrochage – 2 points

8 – Clak – Ab. Accrochage – 1 point

 

IMG_7861.JPG

 

CLASSEMENT PILOTES

1 – Kikinen - 51 points

2 – Alonsi – 50 points

3 – Ballinen – 46 points

4 – Vittel - 41 points

5 – Clak - 32 points

6 – Brouillon - 32 points

7 – Fan des JO – 31 points

8 – Dribble - 29 points

9 – Bourais – 23 points

10 – Schumy – 16 points

11 – Rosebud – 0 point

 

 

CLASSEMENT CONSTRUCTEURS

1 – Bonnini Bozzolo - 101 points

2 – Barjots – 77 points

3 – Breizh – 73 points

4 – Lucky Carpet  - 55 points

5 – East Force One  - 45 points

 

 

Commentaires

Salut les gars !

Ayé, j'ai fini le résumé de Valence, avec tout plein de belles photos pour agrémenter !
Je me suis bien marré à l'écrire et à le relire !

Enjoy !

Écrit par : Ballinen, 2 victoires de suite ! | 01/09/2015

Les commentaires sont fermés.