Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/05/2015

GP 10 ans

GP 10 ans

14 Mars 2015

 

10 ans de Formule Dé pour certains, qui pourtant ont du mal à s’imposer face à des quasi novices, ça en fait jubiler plus d’un.

Woman-Jumps-Out-Of-Cake.gif

 

Pour ce GP historique, accueilli dans un lieu mythique qui n’est autre que l’antre du coyote « Vile » Vilo, sur l’unique circuit des 10 ans.

Pour cette date exceptionnelle, un horaire exceptionnel fut mis en place et pour une fois tout le monde était presque à l’heure (un peu comme la publication de ce résumé).

20h fin de l’apéro et arrivée du gâteau d’anniversaire … ou pas.

Gateau.jpg

 

Heureusement pour compenser l’absence de gâteau, nous avons eu la visite d’une guest tard (l’apéro étant déjà fini) en la personne de Sylvio.

Les Lucky Crapettes étant venus avec l’ensemble du Fan Club se sont déchirés en qualification pour prendre la Paul Position avec Bourrais, mais trop gourmand, Clack n’a pas réussi à imiter son coéquipier. Pour lui ce fut la position du missionnaire impossible et il a pu apprécier les joies de la queue de peloton.

La grille fut la suivante :

Bourrais (T)IMG_9571.JPG

                               Vittel (T)

 

Schumy (D)

                               FanDJO (D)

 

Ballinen (D)

                               Dribble (T)

 

Brouillon (T)

                               Kikinen (T)

 

Alonsi (T)

                               Clack (T)

 

A 20h20, toutes les voitures sont prêtes à partir, les moteurs sont chauds, les pilotes aussi. On peut sentir la tension jusque dans la ficelle du string de Sylvio, qui n’est là que pour compléter les Fans Clubs des Lucky Compet’ et des Bonini Bronz’lolos.

31482-hi-hootersgirls_cake.jpg

 

Cette fois c’est parti, et Schumy fait un tour de Force one en réalisant un départ canon, mais la tête de la course arrive à le maîtriser. Cette relative maîtrise de la tête course ne fut que de courte durée, car dans la bagarre pour la première place, Bourrais, des Lucky Car Pétées, a cédé à la bière pression et n’a pas réussi à maîtriser sa voiture qui est venue s’écraser contre celle de Vittel à peine 12 minutes après le début de la course.

IMG_9587.JPG

Vittel repart en tête mais avec des débris coincés dans les prises d’air. La piste est maintenant jonchée de débris. A peine le drapeau jaune rangé que Kiki réalise une triple aspi pour passer de la 4e place à la 2e place, il se fait emboîter le pas de vice par Brouillon qui malheureusement pour lui n’a pas reçu la dernière évolution moteur et n’a pas assez de puissance pour profiter de la dernière aspi.

La valse des pièces détachées continue avec un nouvel accrochage dont Ballinen a fait les frais.

 A l’arrivée des parties rapides du circuit, l’huile se met à gicler de tous les côtés avec les moteurs de Schumy et de Ballinen. Ce dernier commence à avoir une voiture qui ressemble de plus en plus à une caisse  à savon. Ce qui donne des idées à Dribble qui fait tomber la savonnette devant Al1 qui n’apprécie pas et le plaque durement contre le muret où il finit sa course.

Schumy énervé par la nouvelle écrase violemment la pédale et cette fois le moteur tient. Ce belle opération le propulse en 2e position. Mais la joie de son écurie n’est que de courte durée car son moteur s’essouffle très vite et tout le monde en profite pour le dépasser.

Ensuite le circuit continue à subir les dégâts du mode Stock Car de certains coureurs.

stockcar.jpg

 

Et un moteur Clack, Ce qui fait peur aux pilotes et Kiki raye sa carrosserie pendant que Clack se prend à faire des free hugs et offre un morceau d’aileron.

La fin du premier tour approche et Schumy voulant assurer les points, vient harponner Balinen qui ne comprend pas ce qui lui arrive.

debris.jpg

 

 Les Barjots crient au meurtre et se précipitent vers le directeur de course pour se plaindre. Une commission devra statuer sur d’éventuelles sanctions envers ce geste antisportif.  Balinen voit ses espoirs de retrouver les podiums s’envoler.

Clack prend peur et vient pousser son moteur dans la zone rouge pour entrer dans le dernier virage (le Droopy) et ce dernier prend feu.

enfeu.jpg

 

La fumée et l’huile envahissent la piste, ce qui donne un peu d’air à Vittel qui débute en premier ce dernier tour après 2h17 de course.

Clack arrive à stopper sa voiture à l’entrée des stands pour que les commissaires de course puissent éteindre son moteur et par la même occasion, empêche Kiki de rentrer aux stands (ce qui permet à Clack d’avoir ces mots en conférence de presse « I’m Happy »).

Vittel pensait la victoire acquise mais vient glisser sur la savonnette laissée à Al1 par Dribble au premier tour, ce qui permet de relancer la course avec un retour de Kiki.

Schumy qui n’avait pas vu que la dépanneuse venue sortir le débris qui avait pu ressembler à une voiture conduite par Balinen.

grue.jpg

 

 

Schumy vient donc finir sa course au même endroit que sa victime du tour précédent comme une « justice divine » a annoncé Balinen à la presse venue en nombre.

Les 5 derniers pilotes en course ne ralentissent pas pour autant. Kiki continue à mettre la pression à Vittel qui n’y est pas sensible et vient finir la course sans pour autant ramener sa fraise.

photo_vittel.jpg

FanDéJO lui prend tous les risques, même les plus Barjots, sans pouvoir dépasser Alonsi et accéder à son premier podium de la saison.

Seul Brouillon finit tranquillement la course en évitant les débris laissés par un grand nombre d’écuries.

debris2.jpg

 

Cette course va donner du travail aux mécaniciens pour remettre en état toutes ces épaves pour la prochaine course.

 

IMG_9660.JPG

Classement de la course :

1er Vittel

2e Kikinen

3e Alonsi

4e Fan des JO

5e Brouillon

6e Schumy (DNF – 2e Tour)

7e Clack (DNF – 1er Tour)

8e Balinen (DNF – 1er Tour)

9e Dribble (DNF – 1er Tour)

10e Bourrais (DNF – 1er Tour)

 

Classement Pilotes :

1er Kikinen è 42 pts

2e Clack è 29 pts

3e Brouillon è 28 pts

4e Alonsi è 27 pts

5e Vittel è 24 pts

6e Dribble è 23 pts

7e Balinen è 20 pts

8e FDJO è 15 pts

9e Bourrais è 14 pts

10e Schumy è 12 pts

11e Rosebud è 0 pts

 

Classement constructeur :

1er Bonini Bozzolo è 69 pts

2e Breizh è 52 pts

3e Lucky CarPette è 43 pts

4e East Force One è 35 pts

5e Barjots è 35 pts

 

Remerciements

 

Un remerciement spécial au photographe pour tous les clichés de ce résumé…

Commentaires

Hallelujah, hallelujah, hallelujah mes frères !
Le résumé du 6è GP est là ... et bien là !
Merci à mon cher alcoolique de l'avoir posté passque je me suis bien marré à le lire (et beaucoup moins à jouer ce p... de GP des 10 ans !)

Écrit par : Preum's ! | 24/05/2015

C'est un mirak' !!!!
J'm'en vais le lire avant qu'il ne disparaisse !!!

Écrit par : Vilo Deuz' | 24/05/2015

Ah bah j'ai bien fait de t'envoyer mes 88 photos de la course !!! :-D

Bon, merci pour ce résumé Hystorique, on commence à rattrapper le retard, à M'sieur Roulet de jouer !!!

Écrit par : Vilo Deuz' | 24/05/2015

Nico-Breizh a du boulot en cette fin de saison : organisation du dernier GP de la saison chez lui + postage du résumé du 7è GP !

Et là, moi je dis : bon courage ! ;-)

Écrit par : Matt allume les Breizh | 27/05/2015

Les commentaires sont fermés.