Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2017

GP de Montréal 2017

Ceci est une ébauche de résumé ne listant que les infos essentielles.

Merci donc de ne pas crier tout de suite dans les comm' !   :-)

 

Départ :

1) Rosebud - Durs

2) Fan Des JO - Durs

3) Bourais - Tendres

4) Clak - Tendres

5) Schumi - Tendres

6) Brouillon - Tendres

7) Vittel - Tendres

8) Heymansell - Tendres

9) Bobottas - Tendres

10) Dribble - Tendres

 

Arrivée

1) Fan Des JO        10

2) Bourais               8

3) Vittel                  6

4) Dribble                5

5) Bobottas             4

6) Brouillon             3

7) Heymansell         2 - Sortie de virage

8) Clak - Tendres     1 - Tenue de route

9) Schumi               0 - Tenue de route

10) Rosebud            0 - Accrochage

 

Classement Pilotes

1) Bobottas             40

2) Dribble                30

3) Vittel                   30

4) Alonsi                  28

5) Kikinen                27

6) Heymansell          24

7) Clak                     23

8) Brouillon              22

9) Schumi                19

10) Fan Des JO         16

11) Bourais               11 

12) Rosebud               3

 

Classement Ecuries

1) Racing Matra 91       64

2) Bonnini Bozzolo        55

3) Breizh                      52

4) East Force 1             49

5) Lucky Carpet            34

6) Barjots                     19

18/06/2017

GP de Sochi 2017

Sotchville-la-forêt, quelque part dans la pampa russe - nuit du 31 mars au 1er avril 2017 (c'est pas des blagues !)

 

russian pit babe.jpg

 

Pour la 6è manche du championne chips, les East Force Ouane

IMG_20170401_012934.jpg

 

recevaient dans leur humble demeure :

 - les Breizh, bien chauds, comme d'habitude

IMG_20170401_012940.jpg

 - les Lucky pas encore Carpette, mais quand même bien contents d'être présents :

IMG_20170401_012854.jpg

 - les italiens Bonnini mais également Bozzolo, touours aussi vivaces :

BB.jpg

 - et le Racing Matra 91 qui a déjà hâte d'être à la 3è mi-temps :

 

Matt grimace.png

 

Ces vaillants gaillards sont donc très impatients de découvrir sur quel circuit ils vont courir ce soir.

Et leur hôte leur offre la magnifique surprise dénommée ... SOCHI et son fameux rond-point olympique :

rond-point-sotchi.jpg

 

Après un temps de réflexion de l'ordre de la demi-seconde d'inattention, la grille de départ est constituée :

 

1) Bourais - Pneus pluie

2) Brouillon - Pneus pluie

3) Clak - Pneus pluie

4) Heyansell - Pneus pluie

5) Schumy - Pneus pluie

6) Dribble - Pneus pluie

7) Alonsi - Pneus pluie

8) Vittel - Pneus pluie

9) Bobottas - Pneus pluie

10) Kikinen - Pneus pluie

 

Dam prend donc avec conviction le dé noir pour la météo et, ô miracle, la pluie ininterrompue viendra donc jouer les trouble-fêtes pour la première fois de la saison !

Un aperçu de la piste à ce moment avant même que le départ ne soit donné :

inondation.jpg

 

Une fois passé ce choc émotionnel négatif intense, il est temps de laisser la parole à chaque directeur d'écurie, qu'il nous livre ses impressions à (très très) froid.

 

 

Racing Matra : 91 - Les autres : 0

  

Bon, c'est sûr que la pluie a été un facteur déterminant que nous avons plutôt bien géré. Il a fallu adapter notre stratégie en fonction et disons le franchement : on s'est bien démerdé ! Faut dire que le bureau d'études Matra est idéalement situé :

bureau matra.jpg

Mais on a eu un peu peur quand ils nous ont proposé les modèles aquatiques au dernier moment :

Hors bord.jpg

inondation locomotion.jpg

Sur les qualifs, Heymansell fait une bonne grille (4è) tandis que Bobottas doit composer avec le règlement (9è). Mais c'est le jeu et la rançon du succès, donc on ne va pas se plaindre.

Le départ est plus ou moins tranquille pour nos 2 pilotes : Heymansell lutte aux avants-postes tandis que Bobottas, cerné par les Bonnini, accroche les 2 oranges et se prend les pieds dans le tapis avant même le 1er virage !

cerné par les BB.jpg

 

La suite est moins reposante pour Heymansell qui perd un ponton en voulant refaire la carrosserie de Dribble dans le 2è virage. Notre pilote franco-britannique se fait ensuite toucher par Kikinen le chacal (qui a fait une sacrée remontée !) entre le 2è et le 3è virage.

accrochage sandwich.jpg

Serrage de fesses à fond pour le reste du GP !

dragées fuca.jpg

 

Mais bon, en bon couillu moustachu, Heymansell rachète sa 4è place initiale dans le 4è virage. Il laisse ensuite Alonsi et Bourais se crasher mutuellement dans le 6è virage : ça ne mange pas de pain, ça fait toujours de la place et 1 point gagné facilement !

double accrochage.jpg

 

Pendant ce temps, à Vera Cruz ...

Bobottas se traîne lamentablement en fond de peloton et tape la discute tranquilou avec les 2 Breizh qui se tiennent bien sagement ce soir (pour une fois !)

pepouze ds siège baquet.jpg

 

Mais revenons à la tête de la course : Heymansell enquille une très bonne 5è pour entrer pile-poil dans le 8è virage, dit "la chicane de la mort qui tue surtout quand il pleut à Sochi". Il s'en grille une petite ainsi que Clak par la même occasion pour célébrer son petit coup de chatte.

T1-V8 - HEYMANSELL.jpg

 

Malheureusement, il déchante très vite car il part en tête-à-queue à la sortie de cette chicane, particulièrement traîtresse, surtout sous la pluie !

tête à queue.jpg

 

De son côté, Bobottas a pluôt pas mal géré et même s'il est toujours dans le fond de la course, il remonte petit à petit. Un harponnage de la part de Brouillon dans l'avant-dernier virage le rassure quant à la fourberie jusque-là sommeillante des bretons du paddock, mais lui donne quelques inquiétudes sur la solidité de son chassis !

T1 - V9-10 - HEYM BOBO.jpg

harponnage 2.jpg

 

Arrive donc le très attendu moment fatidique des stands et ses sempiternelles questions existentielles : devons-nous arrêter nos pilotes ? Un seul ? Changer les pneus ? Faire un arrêt long? Reprendre une bière ? Reproposer du camembert à Dam ? Sortir le brownie de son emballage ?

Bref, le "think tank" du Racing a pris sa décision : nos 2 pilotes s'arrêteront bien aux stands pour viser un arrêt court, c'est ambitieux !

Et là, Mesdames et Mesdames, tout spectateur averti assiste à un spectacle grandiose : ça marche ! Le dieu Chounax est un peu avec nous ce soir ! Car Heymansell repart 4è et Bobottas 6è en bloquant Brouillon par la même occasion (t'avais qu'à pas me toucher : une carrosserie contre du temps perdu, deal ?)

coup de pute.jpg

 

T2 - STANDS-V1 HEYM BOBO.jpg

 

Heymansell ressort donc AFLB (A Fond Les Ballons) des stands, rentre dans le 1er virage d'une 5è vitesse bien dosée et se place idéalement pour le 2è virage : sus aux 3 premiers malfaisants ! L'enchaînement du rond-point se poursuit bien : un placement aux petits oignons dans le troisième virage pour enquiller le 4è comme sur des roul... 

BANG !

C'était quoi ce bruit ?

Ben, le bruit que fait la collision d'un tank agressif (à savoir Vittel) qui vient s'essuyer le flanc gauche sur notre bien aimé moustachu !

breizh tank agressif.jpg

Heymansell part dans le décor suite à cette agression caractérisée : la team envisage de porter plainte à l'encontre de l'écurie bretonne, jusque-là plutôt sage (chassez le naturel ...) ! Non mais, on ne ruine pas les espoirs de tout un peuple par une attitude parfaitement déplacée, qu'est-ce que ça veut dire, ça hein ?

 

Pendant ce temps, Clak et Schumy se tirent une bourre pas possible pour la première place tant convoitée : ça castagne sec à tous les virages !

T2 - V3 - LC EF1.jpg

T2 - V7-V8 6 LC EF1.jpg

T2 - V8 - LC EF1.jpg

bagarre.jpg

 

Suite à l'abandon d'Heymansell, tous les espoirs du RM 91 reposent donc sur les épaules de Bobottas qui est malheureusement tombé dans un piège fallacieux tendu par les facétieux Dribble et Vittel entre les 5è et 6è virages.

T2 - V5 BOBO.jpg

Mais rusé comme un renard, agile comme un serpent et sévèrement burné comme un Nanard, il se tire de ce guêpier de fort belle manière en grillant ces 2 marioles dans le 7è virage ! Héhéhé ...

T2 - V7 BOBO.jpg

Cette belle manoeuvre lui donne des ailes et il rattrape Clak et Schumy dans la chicane de la mort !

T2 - V8 BOBO.jpg

Voyant débouler le finno-fidjien dans leurs rétros, ces messieurs commencent à faire dans leurs combis.

rétro menace.jpg

D'abord Clak qui tête-à-queute à la sortie de l'avant-dernier virage.

T2 - V9 BOBO.jpg

 

Puis Schumy, au dernier virage !

T2 - V10 EF1 TAQ BOBO.jpg

 

L'occasion est trop belle pour Bobottas qui grille la politesse de ses concurrents directs et s'adjuge de fort belle manière la victoire sous la pluie de Sochi !!!!!

 

raccourci aquatique.jpg

T2 BOBO P1.jpg

 

classe !.jpg

 

 

Bonnini Bozzolo : Le naufrage...

 

Chez les oranges, ce GP a été catastrophique. Déjà, on n'en voulait pas de la flotte, c'était juste pour faire plaisir à Matthias...

sochi-rain.jpg

 

On n'y voit que dalle, on peut rien faire, ni accélerer, ni freiner correctement...

314544-photography-monochrome-Formula_1-rain-race_tracks.jpg

 

Tout le monde roule sur des œufs et les bagnoles sont en état déplorable au bout de 3 virages.

infiltration-eau-habitacle(1).jpg

 

Heureusement, cet ersatz de course n'a pas duré, Kimi et Jeannot ont conduit comme des burnes et les abandons n'ont pas tardé...

120427_z73h4_botte-eau-pluie_sn635.jpg

 

Je n'ai même pas su comment la course avait fini ! Je dormais quand les autres ont franchi la ligne...

 

 

 

ARRIVEE

1) Bobottas                 10

2) Clak                         8

3) Dribble                     6

4) Schumy                   5

5) Vittel                        4 (sortie de virage)

6) Heymansell               3 (accrochage)

7) Brouillon                   2 (tenue de route)

8) Alonsi                       1 (accrochage)

9) Bourais                     0 (accrochage)

10) Kikinen                   0 (accrochage)

 

 

 

CLASSEMENT PILOTES

1) Bobottas                 36

2) Alonsi                     28

3) Kikinen                   27

4) Dribble                    25

5) Vittel                      24

6) Clak                        22

7) Heymansell             22

8) Brouillon                 19

9) Schumy                  19

10) Fan des JO              6

11) Bourais                   3

12) Kékette Rosebud     3

 

 

CLASSEMENT CONSTRUCTEURS

1) Racing Matra 91      58

2) Bonnini Bozzolo       55

3) East Force 1            44

4) Breizh                     43

5) Lucky Carpet           25

6) Barjots                      9

20/03/2017

GP de Nürburgring 2017

Athis-Nürburg-Mons-Ring (mot compte triple !) - 17 mars 2017

 

german grid-girls.jpg

 

Après 2 mois de pause (forcée pour cause de calendriers surchargés) qui ont fait du bien à toutes les écuries, la première moitié du championnat étant passée, le 5è GP pointe le bout de son nez dans le début de redoux qui fleure bon le printemps !

 

Ont répondu présent à la pelle :

 - les tapis chanceux, qui jouent à Dam-icile 

IMG_20170318_002618.jpg

 - les Bonnini Bozzolo pour qui l'hiver a été fatigant :

IMG_20170318_003533.jpg

 - les Breizh qui marchent sur des charbons ardents :

IMG_20170318_003540.jpg

 

 - et les Racing Matra 91, qui arborent des couleurs bientôt collector :

IMG_20170318_003555.jpg

 

Mais trèfle de plaisanterie, la bibine de départ est la suivante :

1) Bourais - Tendres

2) Clak - Tendres

3) Brouillon - Tendres

4) Vittel - Tendres

5) Kikinen - Tendres

6) Alonsi - Tendres

7) Bobottas - Tendres

8) Heymansell - Tendres

IMG_20170317_214105.jpg

Fait rare, donc notable, chaque écurie occupe une ligne sur la grille : si cela réjouit les Lucky, les Matra auraient espéré mieux !

 

A présent, chers lecteurs, nous allons laisser la parole (ou plutôt, le clavier) à chaque patron d'écurie pour une immersion au plus proche de la réalité vécue par chaque pilote.

 

 

Racing Matra vous parle

Dès le départ, on ne se facilite pas la tâche, nos 2 pilotes partant du fond de grille : Bobottas 7è et Heymansell 8è.

Le départ est calme et Heymansell en profite pour placer une petite accélération à l'entrée du premier virage

IMG_20170317_215845.jpg

 

 

Il gratte 2 places et contrôle son dérapage sur les débris placés malencontreusement sur sa route.

Dérapage contrôlé.jpg

Bobottas trace sa route mais plante lamentablement son entrée dans le 2è virage avec un vieux 7 au dé de 4è : la soirée s'annonce longue ...

Suite au sandwichage (sans conséquence) de Brouillon par 2 carpettes,

IMG_20170317_220902.jpg

breizh sandwiché.jpg

les 2 flèches bleu ciel et noires rentrent en 5è dans l'épingle : placement pas trop mal pour Heymansell, plus délicat pour Bobottas.

IMG_20170317_222024.jpg

Bobottas sort donc de l'épingle à la vitesse d'un escargot neurasthénique : il a tout le temps de préparer son entrée dans le 5è virage suite à la looooooongue ligne droite qu'il avale à fond de ... 4è !

Oulala, c'est fou ce que ça va vite !

ennui mortel.jpg

Heymansell est un peu plus nerveux et arrive à sortir en 5è du 6è virage : il dépose Alonsi grâce à si vitesse de pointe légendaire !

La chicane est très bien gérée par le franco-britannique qui peut se targuer d'avoir su conserver son bolide assez propre : en vieux renard, il ne s'arrête donc pas aux stands et tente le 2è tour en pneus tendres fusillés !

Il est virtuellement podiumisable après cette manoeuvre !

 

Bobottas n'est pas un aussi bon gestionnaire : non seulement sa caisse roule bientôt sur les jantes, mais en plus il n'est que 6è devant les 2 Bonnini Bozzolo !

Un sérieux recadrage (débordement) est effectué à la mi-temps :

épave aux stands.jpg

Fidèle à la réputation couillue des Matra qui commence à se dessiner, il chausse un train de pneus durs et s'en retourne sur l'asphalte allemand le couteau entre les dents !

Mode vénère.jpg

Et là, mesdames et mesdames, le drame du 3è virage intervient, autant pour Bobottas qu'Heymansell. Ces 2 bourrins véloces pilotes attaquent ce virage un peu trop fort : d'abord Heymansell, qui dit adieu au reste de ses pneus, puis Bobottas qui dit merci à ses ingénieurs des stands pour sa gomme fraîche mais dure !

Un peu déboussolé, Heymansell se place comme une burne à l'entrée de l'épingle et en sort à 2 à l'heure : cette erreur lui coûte le podium.

erreur-homer-simpson.gif

 

Bobottas entre comme une fleur dans l'épingle après un bon coup de pouce du dieu Chounax en 4è ... mais se fait bloquer par 2 hyènes que nous nommerons pas ici (mais appartenant à 2 écuries différentes, l'une blanche, l'autre verte).

hyène.jpg

Suite à sa bourde, Heymansell se fait griller le podium par Alonsi dans le 6è virage. Il opte alors pour un stratégie risquée

stratégie risquée.jpg

Mais il était écrit que le dieu Chounax n'avait d'oreilles que pour un des 2 pilotes Matra ce soir : Heymansell se vautre donc lourdement la gueule dans les pâquerettes germaniques ==> 8è et dernier sur abandon ...

 

Retour à Bobottas qui se fait fort de doubler dans le 5è virage les 2 chacals auteurs du susdit coup de Trafalgar. Le Finno-fidjien enquille ensuite une grosse 5è qui lui permet de préparer un peu plus sereinement la chicane à suivre. La marge laissée par cette manoeuvre lui permet de finir plus fort pour passer la ligne d'arriver et gagner ... une nouvelle médaille en chocolat !

 

Debriefing du coach d'après-match

On s'est compliqué la vie dès le départ du GP. On a vu de bonnes choses mais de grossières erreurs aussi. Les gars ont du potentiel et du caractère, mais il reste encore beaucoup de travail pour mettre en place le projet de jeu fixé en début de saison. Félicitons nos adversaires du soir, en particulier les LC qui n'ont pas tremblé de bout en bout ainsi que les Bonnini qui finissent fort après avoir végété pendant les 2/3 du GP. On est encore en phase d'apprentissage et "à m'ment donné", le travail finira bien par payer.

 

 

CHEZ BONNINI BOZZOLO :

 

Grosse baston Bonnini / Matra dans le premier virage, les 2 autres écuries s'étant enfui devant... nous laissant dans notre deuxième division.

Résultat de recherche d'images pour "ligue 2 orange bleu"

 

Un peu plus loin, d'un commun accord, Kikinen et Bobottas créent la troisième division...

Résultat de recherche d'images pour "foot 3eme division"

 

A l'épingle, Vittel fraise. Quoi ? Vittel freine ? ah mais on s'en fout alors.

Résultat de recherche d'images pour "vittel fraise" 

 

Toujours fâché avec les médias, Alonsi loupe la RTL Kurve. On est 5 et 8, c'est pas fameux !

 

22h45, arrivée d'un concurrent bien sympathique puisqu'il ne joue pas ! Les Barjot sont plutôt en mode Brigitte ce soir.

BB.jpg

 

Alonsi loupe encore un virage, le Veedol S. Et Kikinen aussi, ça chie !

 

Sans espoir, Kikinen décide de ne pas s'arrêter aux stands pour. Pourquoi déjà ?? Ah oui, pimenter sa course. Il y arrive hyper bien, vu qu'il crâme tous ses nouveaux pneus dans le premier virage.

 

piment.jpg

Ce soir, on vise officiellement les 3 points. Non pas de la victoire mais de l'heureux vaincu se félicitant qu'aucune cinquième écurie n'ait pu se déplacer...

Dernier et avant-dernier à l'entame du second tour, on ne fera pas pire !

 

Epingle Dunlop, le déclic, enfin !

le declic.jpg

 

Alonsi réussit une jolie manoeuvre, quasi miraculeuse : Il rentre en 5ème dans la dernière place dispo. Et continue sur sa belle lancée, dans la bit-kurve, il prend place sur le podium et opusse Heymansell à l'abandon, jolie remontada !!

la remontada.jpg

 

Kikinen n'est pas en reste et il double enfin quelqu'un et tente l'unique 6ème de toute la course ! Mais il se loupe quand même, quand ça veupasse à Veupa.

 

Alonsi termine tranquillou sur le podium tout content de lui, tandis que Kimi se réveille en cerceau, prend l'aspi de Vittel dans la dernière ligne droite et passe Bourais à 20cm de la ligne !!

1971-Monza-arrivee.jpg

 

Tout juste, trop content !

 

 

 

 

ARRIVEE

1) Clak                  10

2) Brouillon             8

3) Alonsi                 6

4) Bobottas             5

5) Kikinen               4

6) Bourais               3

7) Vittel                  2

8) Heymansell         1 - Sortie de virage

 

CLASSEMENT PILOTES

1) Kikinen                   27

2) Alonsi                     27

3) Bobottas                 26

4) Vittel                      20

5) Heymansell             19

6) Dribble                    19

7) Brouillon                 17

8) Clak                        14

9) Schumi                   14

10) Fan Des JO             6

11) Bourais                   3

12) Kékette Rosebud     3

 

CLASSEMENT CONSTRUCTEURS

1) Bonnini Bozzolo          54

2) Racing Matra 91         45

3) Breizh                        37

4) East Force 1               33

5) Lucky Carpet              17

6) Barjots                        9

 

 

19/02/2017

GP de Malaisie

XVIème arrondissement de Sepang - 20 janvier 2017

 

Malaysia grid girls.jpg

 

Pour ce quatrième grand-prix de la saison, les Barjottes et les Luckiquarpettes sont portées pâles... mais les 4 autres vont assurer le pestac' !

IMG_8286.JPG

IMG_8319.JPG

IMG_8285.JPG

IMG_8287.JPG

 

Evidemment, en Malaisie, pays comme son nom l'indique du Malaise dû à la chaleur, le soleil s'invite pour toute la partie. C'était bien la peine de discuter le bout de gras pendant une heure sur les conditions météo pendant la course d'intersaison, pour l'instant on n'aura eu que du beau temps !!

 

L'argile de départ :

  1. Kikinen
  2. Une Braise - Brouillon
  3. Un paquet de clopes - Schumi
  4. Un autre - Dribble
  5. Une Matraque - Bobottas
  6. Une autre (On se croirait en soirée polissadomaso à Aulnay...) - Heymansell
  7. L'autre braise bretonne - Vittel
  8. Alonsi

IMG_8283.JPG

 

 

Le Résumé by Bonnini Bozzolo :

 

Kikinen est en pôle, c'est pas arrivé depuis... des lustres !!

des lustres.jpg

 

Tous en tendres, mais Vittel a le bon goût de caler et ça c'est rudement chic de sa part ! C'est pas carnaval chez les Breizhiliennes...

breizhiliennes.jpg

 

Kikinen est déjà dans le premier virage avant tout le monde, un précurseur ce mec, un early-adopter, un éclaireur!!!

eclaireur.jpg

 

Alonsi rattrappe le peloton dès le deuxième virage, en double un petit paquet au troisième au prix d'une touchette qui l'allège de quelques kilos mais qui valait le coup. Il est 5ème au quatrième tournant !

balance orange.jpg

 

Kikinen loupe la marche du cinquième virage et se fait passer par Schu-le-marrant qui lui pique toutes ses courses et la tête de celle-ci.

rater une marche.jpg

 

Jeannot le loupe aussi au moment où Kimi se vautre sur le septième, moment difficile sur le muret orange...

ferrari-pitwall-sepang1.jpg

 

 

Dans la grande ligne droite, nouvelle merveilleuse : Nico, Steph et Matthias sont tous enceinques !!!!

trois enceinques.jpg

 

Lez Zist ont le vent en poulpe, seul Kikinen les empêche de réaliser le doublé au moment de terminer le premier tour.

IMG_8284.JPG

 

 

Premier tour qui a semblé infini à tout le monde, les bagnoles sont déjà en état de fin du monde, comme à la fin d'une course habituelle mais ce tracé est si long qu'elles sont déjà toutes exsangues et prient pour voir l'entrée aux stands depuis déjà belle Laurette !!

chez Laurette.jpg

 

Et pourtant, cet inconscient de Kimi Foufounen décide de ne pas passer aux stands... Prise de risque maximum, d'un point de vue purement tactique, statistique, pratique, Patrick, logique, mathématique et tout ce que tu veux qui finit en "ique", c'est juste débile.

IMG_8303.JPG

 

Le premier virage se passe cependant à merveille et il reprend la tête de la course pendant que les Est-Allemandes passent un peu de temps aux stands à admirer la vue.

marlboro_girls.jpg

 

Dans le dernier virage, Alonsi finit son premier tour trop trop trop trop trop vite. Il reste sur la piste de justesse. Par contre son moteur trouve que c'était exagéré et lui fait savoir sur le champ en stoppant toute activité avec effet immédiat.

Parti dernier, Alonsi abandonne en premier et finit dernier.

IMG_8309.JPG

 

 Devant Kikinen est premier mais avance en sachant bien qu'il peut passer l'arme à gauche à tout moment et voir tout le peloton le passer à droite d'ici pas bien longtemps alors il agonise tranquille...

IMG_8312.JPG

 

Mais au quatrième virage, il est toujours devant.

IMG_8310.JPG

 

Au cinquième aussi.

 

Deux virages plus loin, il a toujours un petite avance.

IMG_8311.JPG

 

Au huitième, les East commencent à bourdonner dans ses oreilles...

IMG_8314.JPG

 

A l'avant-dernier, il est toujours sur son petit coussin d'avance.

 

Et sur la ligne, à 1h du mat', y'a toujours personne à ses côtés !!!

IMG_8308.JPG

 

Ca a marché !!!!!! Il a survécu ! Et tous les autres ont trébuché ! C'est la victoire !!! Trop fier. Il a usé en tout et pour tout une conso dans ce deuxième tour...

Ouarf, quel bon tour je vous ai joué !

IMG_8315.JPG

 

 

Du côté des Matra(ques)

 

Chaleur et humidité à Sepang : ce n'est pas (déjà) la troisième mi-temps pour le Racing, mais les conditions de jeu avant le départ de ce 4è GP.

Les flèches bleu ciel et noires réalisent une grille de départ franchement pas terrible : Bobottas 5è et Heymansell 6è, on a connu mieux, mais c'est la rançon des premières places au général !

 

Au départ, donc, Bobottas a la joie d'assister dans ses rétros au calage de l'infortuné Vittel, victime d'une bonne farce du patron des racingmen :

farce pour breizh.jpg

De son côté, Heymansell s'élance bien et gratte une place au passage de la seconde : les moteurs Matra sont déjà bien chauds !

Il se retrouve à faire la chenille dans la premier virage 

a la queue leu leu 2.jpg

 

Nos 2 pilotes connaissent des fortunes diverses à la sortie du 1er virage. Tandis que Bobottas enquille une grosse 5è  (avec le moteur qui tient bon) lui permettant de passer de la 5è à la 2è place, Heymansell se fait bloquer par 2 chacals appartenant à 2 écuries géographiquement opposées "est-ouest-ement" sur la carte de l'hexagone. Le franco-britannique se retrouve ainsi 5è.

Si Bobottas rentre bien dans le 2è virage et attrape la 3è place, il rentre très fort dans le 4è et doit monter sur les freins pour calmer les ardeurs des chevaux surexcités qui trépignent sous son capot !

monter sur les freins.jpg

 

Pour Heymansell, la galère commence : il plante lamentablement son entrée dans le 3è virage, puis celle du 4è, du 5è, 7è et 8è. Les ingénieurs informatiques de Matra vont entendre parler du pays suite à l'achat douteux de l'OS "Windows Formula 1 Merdium" qui n'est pas sans rappeler un lointain cousin :

plantage.png

 

Suite à cette série de mésaventures, on commence à entendre les écuries adverses qui chambrent en entonnant le nouvel hymne de l'écurie rookie :

"Savez-vous planter le virage,

A la mode, à la mode,

Savez-vous planter le virage,

A la mode d'Heymansell ?"

 

Le franco-britannique se retrouve fort logiquement 8è et bon dernier de ce GP qui lui semble déjà long, très long ...

il reste du chemin.jpg

 

Bobottas hérite d'une partie de la déchatte de son partenaire et plante lui aussi l'entrée dans le 7è virage.

 

Vient alors l'instant fatidiquo-tactique de la décision de s'arrêter aux stands ...

Voyant Schumi se prendre la tête sur ladite décision, Bobottas ne s'embarrasse pas d'autant de détails et entre à toute berzingue dans le garage Matra, quitte à prendre un tour de pénalité.

Pressé pr les stands 2.jpg

Et tant qu'à faire, il change son train de pneus et durcit la situation : il est maintenant prêt pour le 2è tour !

prêt pr le 2è tour.jpg

Vu le retard accumulé suite à son premier tour catastrophique, Heymansell opte pour la même stratégie :

 - arrivée en trombe dans les stands

SV casse des briques.jpg

 - et gommes dures pour attaquer la ligne adverse comme un forcené :

mode prédateur 2.jpg

 

Les consignes du coach à la mi-temps résumées en une image :

crédo matra.jpg

Le franco-britannique applique donc à merveille le crédo des Matra dès le premier virage : deuxième arrêt en 5è (couillu !) pour enquiller sur une 6è toujours aussi couillue dans le deuxième ... qui le fait sortir très fort.

Ses pneus tous frais ne sont maintenant plus qu'un lointain souvenir ... 

 

Il foire ensuite son entrée dans le 3è virage : son épave ne ressemble plus à rien et le reste de sa course est anecdotique.

epave 2.jpg

Heymansell aura donc fait sensation l'espace de 2 coups de dé au début du 2è tour, puis finira lamentablement 6è sur une sortie de virage ...

 

Retour aux avants-postes de ce GP palpitant à d'autres égards, puisque Bobottas pousse fort, mais se fait encore trahir par la fougue de son moteur trop chaud dans le 4è virage (bis repetitae du 1er tour) : la 2de place s'achète à prix d'or (enfin, surtout au prix de consos et de freins, hein !)

 

Il continue à se battre pour le podium jusqu'à la limite des possibilités de sa mécanique, mais les lois de la physique étant implacables, s'il ne veut pas alimenter les stats des abandons, il doit modérer ses ardeurs et se contenter de la médaille en chocolat à Sepang.

 

Conclusion-analyse :

Un GP compliqué pour les Matra (Bobottas 4è, Heymansell 6è sur abandon) qui continuent leur apprentissage du plus haut niveau du Formule Dé. On limite la casse aux classements. Un seul gagnant ce soir : le dé ! (comme d'hab' ...)

 

ARRIVEE

1) Kikinen       10 pts

2) Dribble          8 pts

3) Brouillon       6 pts

4) Bobottas       5 pts

5) Vittel            4 pts

6) Heymansell   3 pts - Sortie de virage

7) Schumi         2 pts - Sortie de virage

8) Alonsi            1 pt - Casse moteur

 

 

CLASSEMENT PILOTES

1) Kikinen             23

2) Alonsi                21

3) Bobottas            21

4) Dribble               19

5) Heymansell        18

6) Vittel                  18

7) Schumi               14

8) Brouillon              9

9) Fan Des JO          6

10) Clak                  4

11) Rosebud            3

12) Bourais              0

 

 

CLASSEMENT CONSTRUCTEURS

1) Bonnini Bozzolo         44

2) Racing Matra 91        39

3) East Force 1              33

4) Breizh                        27

5) Barjots                        9

6) Lucky Carpet               4

04/01/2017

GP de Chine - Zhuhai - Le 100ème !

18 décembre 2016 – Zhartrouhaïville – Dimanche 14h

 

100eme-edition.jpg

troupe 2017.jpg

 

100ème Formule Dé de l’Histoire ! Incroyable longévité de ce qui n’était au départ qu’un amusement à 4 et qui  a finalement attiré quantité de joueurs assidus sur plus de 10 ans. Quelle réussite ! Nous aurons même le privilège d'avoir droit à la prestigieuse visite du détenteur du palmarès le plus gonflé de toute l'Histoire ! Strozzek, personne ne t'oublie !

Strozzek.jpg

 

Pour l'occasion, les East Force One dévoilent leur tout nouveau modèle, finement peinturluré, porteur de grands espoirs !

EF1.jpg

 

C’est Zhuhai en Chine qui accueille cette manche mythique que tous les concurrents veulent à tout prix remporter.

 

Dès 15h, toute la grille de départ (12 ouatures !!!) est dans les starting-blocks !

Starting-block-Carlos-ZGZ-batiment.jpg

 

  1. Brouillon
  2. FanDJO
  3. Dribble
  4. Bourais
  5. Bobottas
  6. Rosebud
  7. Schumi
  8. Vittel
  9. Kikinen
  10. Clak
  11. Heymansell
  12. Alonsi

grille.jpg

 

 

Notre Miss Météo attitrée, Nicole Ruletta nous définit une météo assez peu Bretonne pour toute la course : Grand soleil !

Nico meteo.jpg

 

Voici la course vue depuis le stand Bonnini Bozzolo :

 

Ca démarre moyen chez les orange, vu qu’Alonsi répond au super départ de FanDJO par un calage bien pourrave qui le relègue à des années-lumière de l‘avant-dernier…

vilo 1.jpg

 

Avant dernier qui ne tarde pas à devenir Kikinen, c’est sûrement une tactique pour essayer d’éviter les bombes qui explosent sur le front : Rosebud, Vittel et Fandjo ont déjà laissé des éclats un peu partout sur la piste !

accro 1.jpg

 

Y’a tellement de bagnoles sur ce circuit que Rosebud abandonne dès le 3è virage. Va-t’il annoncer sa retraite dans la foulée tel le Rosberg Junior moyen ???

rosebud ab.jpg

 

Kikinen, le plus kiki de tous les Kimi, fait une bien belle 5ème et en colle une à Clak, qu’avait qu’à pas s’appeler comme ça !

dam heureux.jpg

 

Pendant ce temps, devant, Brouillon se fait shooter par Dribble le Terrible, encore des débris partout…

schulz sourire.jpg

 

Kikinen est plutôt en forme, il remonte en 5ème grâce à une nouvelle belle 5ème !

Alonsi est plutôt bien remonté aussi, il passe un p’tit coup d’aspi chez Bourais pour lui piquer la 7ème place.

aspi orange.jpg

 

Puis, c’est le drame, Kikinen et Bourais, alors 3ème et 4ème, disparaissent dans le triangle de suspension des Bermudes…

bonnini lucky.jpg

dam moi.jpg

 

Comme Alonsi est redescendu en 8ème position, c’est la soupe à la grimace chez les Martini-Bozzolo…

martini bozzolo.jpg

 

Vittel, est à son tour victime d’un accrochage et, s’il survit, parachève une superbe herse que plus aucun concurrent ne pourra éviter… On sent bien que la course tourne à l’épreuve d’endurance… Et en plus, avec son gros cul, il bouche toute l’entrée des stands.

endurance.jpg

 

Déconfit, Alonsi décide de ne pas s’arrêter changer de pneus, en se disant qu’il va falloir un miracle pour qu’il voie le drapeau à damier !!!

Alonsi no stand.jpg

 

Brouillon ne passe pas le fameux piège du premier virage, encore un de moins…

breizh ab.jpg

 

Fandejiho abandonne aussi tapé par le pourtant subtil Heymansell… Y’a plus aucune Barjotte !

damidot out.jpg

 

Vittel bute sur le cadavre de Brouillon et abandonne au même endroit ! La Bretagne, ça vous gagne plus grand chose... Par contre, ça se libère devant les pneus d’Alonsi…

nico2.jpg

 

C’est les MarthaRacing qui sont contentes, elles sont 1 et 3 : Oundostress Matthiaaaaas !

matth12.jpg

 

Tout le monde est en mode survie mais c’est dur : Clak abandonne à l’épingle alors qu’il était pourtant bien installé sur le podium.

Dam beau.jpg

 

Et Heymansell douche l’enthoumiasme des Rugbycars en ne parvenant pas à dépasser l’avant-dernière courbe !

Matthias out.jpg

 

C’est pas une course c’est une hécatombe… Alonsi s’en sort pas si mal en cueillant la quatrième place, on va dire que c’est une bonne opération dans l'optic2000 du championnat !

vilo.jpg

 

Les rutilantes Zist-May the Force be with You-One (Rogue one...) font une sacrée belle première apparition en trustant toutes deux le podium, même si elles ne parviennent pas à empêcher Bobottas de couper pour la première fois en premier la ligne à 18h30.

East OK.jpg

bobottas victoire.jpg

 

 Du côté des Racing Matra 91

 

Pour cette 100è du championnat OK Podium, Matthias a mis son plus beau costume aux couleurs de ses mentors rugbystiques : ils s'agit déjà d'impressionner les adversaires, coloriquement parlant ! Même si on est une team de rookies, on ne se laisse pas marcher sur les pieds, non mais !

 

Nous attaquons donc moyennement sereinement ce GP de Zhuhai très éprouvant pour les organismes mécaniques, surtout avec une grille de départ franchement pourave : Bobottas 5è et Heymansell 11è ... Il va falloir ruser tout au long de la course pour faire un résultat en terre orientale !

 

Le départ est donné !

départ donné.jpg

 

Bobottas démarre tranquilou en voyant Fan des JO s'élancer comme une bombe des starting blocks

départ canon.jpg

 

En fond de grille, Heymansell est tout content de sa blague faite à Alonsi qui n'avait rien remarqué :

farce calage au départ 2.jpg

De toute façon, les oranges, c'est rien que des gros vilains ! Na !

 

Le franco-britannique s'élance donc gentiment, pendant que son infortuné adversaire révise ses leçons de conduite

vazy-mollo-ecole-conduite.jpg

 

Devant, ça se bagarre sévère pour entrer dans le premier virage. Prudent, Bobottas assiste à bonne distance au déboulé de Vittel dans la première courbe, comme un chien dans un jeu de quilles

chien dans un jeu de quilles.jpg

Cela juste avant que le finno-fidjien ne doive ralentir brutalement, la faute à une Lucky Cassecouillette qui se rabat chacaleusement juste devant son museau !

 

Les 2 flèches bleu ciel et noires font ensuite apprécier la puissance de leurs moteurs en entrant autoritairement dans le quatrième virage. Un peu beaucoup pour Bobottas qui doit calmer les ardeurs de son bolide s'il ne veut pas alimenter les stats d'abandon prématurément. Ça se passe mieux pour Heymansell qui passe l'aspi à une Lucky pour se poser comme une fleur dans ledit virage.

 

A part cette montée en régime du moteur, les Matra font plutôt une course d'attente dans ce premier tour. Un instantané pris sur le vif de la joie et le paroxysme de leurs supporters en tribune :

public s'emmerde.jpg

 

Mais vient l'instant fatidique de la fin du premier tour : les Matra vont-elles s'arrêter aux stands et perdre un temps précieux pour remettre d'aplomb leurs bolides ?

Vous le saurez 

page de publicité.jpg

 

Retour au direct, mon cher Jean-Mimi et de façon fort surprenante, pendant que leurs adversaires directs rechargent aux stands

recharge son bolide.jpg

nos deux bolides supersoniques profitent de la longue ligne droite qui s'ouvre devant eux pour passer en mode "vitesse subliminale"

mach 1.jpg

Heymansell rentre ainsi fort dans le premier virage et se rapproche de Dribble, l'East Force One venu du froid qui mène la course, pendant que Bobottas (qui aurait dû jouer au Loto) se place pile poil dans ce même virage.

 

En faisant fi des vacheries Breizhoises à la buvette, les Matra se retrouvent 2è et 4è et n'entendent pas en rester là ... quitte à prendre exemple sur un certain pilote colombien que nous ne nommerons pas ici !

Heymansell met en effet un gros caramel au pourtant rugueux Fan des JO à la sortie du premier virage et réduit son bolide à l'état de carcasse encore fumante !

épave marcher bcp moins bien.jpg

maldonado seal of approval.png

"Ah ! La belle amitié handballistique est bien terminée", diront les plus nostalgiques ...

 

3è place et podium virtuel pour le franco-britannique : ça se présente plutôt bien !

 

En tête de course, Bobottas bataille avec Dribble qui s'essouffle sérieusement, bien qu'il soit passé aux stands. Le finno-fidjien profite du manque criant de cardio de son adversaire direct pour lui griller la politesse entre les 2è et 3è virages : une Matra mène enfin la course !

 

En sus, voyant l'état de la caisse East Force Ouanesque, Bobottas se dit que le plus dur est fait et que la plus haute marche du podium devrait être accessible par une gestion pépouze des derniers virages.

gestion pépouze.jpg

 

Cette stratégie ultra risquée est d'ailleurs la bonne puisque Bobottas s'adjuge sa première victoire pour la 100è du championne chips !

foule en délire.jpg

 

Un poil derrière, Heymansell, dont la dure lutte avec Schumi pour la troisième marche du podium commence à lui donner de grosses sensations, est victime d'une hallucination visuelle orgasmique qui le pousse à sortir peu académiquement du 5è virage.

SV orgasmique.jpg

 

Abandon charmeur, mais abandon quand même pour le franco-britannique qui finira 5è de ce GP oriental.

 

Bilan des courses : nous nous somme bien repris après un dernier GP américain très compliqué. Nous marquons 14 points sur 18 possibles ce soir, dont la victoire : la troisième mi-temps va être longue et bien arrosée !

 

 

Les résultats de la centième :

1) Bobottas     10

2) Dribble         8

3) Schumi        6

4) Alonsi           5

5) Heymansell  4 (ab. sortie de virage)

6) Clak             3 (ab. sortie de virage)

7) Fan des JO    2 (ab. accrochage)

8) Brouillon       1 (ab. tenue de route)

9) Vittel             0 (ab. tenue de route)

10) Bourais        0 (ab. accrochage)

11) Kikinen        0 (ab. accrochage)

12) Rosebud      0 (ab. accrochage)

 

 

CLASSEMENT PILOTES

1) Alonsi           20

2) Bobottas       16

3) Heymansell   15

4) Vittel             14

5) Kikinen          13

6) Schumi          12

7) Dribble           11

8) Fan des JO      6

9) Clak                4

10) Rosebud        3

11) Brouillon        3

12) Bourais          0

 

CLASSEMENT CONSTRUCTEURS

1) Bonnini Bozzolo           33

2) Racing Matra 91          31

3) East Force 1                23

4) Breizh                         17

5) Barjots                         9

6) Lucky Carpet                4

 

 

En direct des Paddock, interview exclusive de Dann Faurceouane, directeur de l’écurie East Force 1  :

 

Ouiiiiii, ici Denis Peinard, je suis effectivement avec Dann Faurceouane, alors Dann, comment se passe pour vous ce démarrage de saison ?

 

DF : Ach, kommen tire, on a fécu ein débute de saisson diffitsile, afec pocoup de loupé dû en partie kon afai enkore nos fielles foiture de l’année ternière.

Mais fous saffez pu konstaté que l’arrifé des noufelles foitures au ternier kran prix nous a bluto réussi afec 2ème et 3ème platz.

 

DP : Effectivement une très belle course d’endurance on peut le dire, au vue du nombre d’abandon. Mais pourquoi avoir autant attendu pour introduire ces nouvelles voitures ?

 

DF : Nous foullions marké les zesprits, et la 100ème course était un moyen pour proufé au buplic que pien qu’étant ein cheune ékurie, nous zafions le potenziel de marker des punkts.

 

DP : Bon alors nous avons hâte de voir la prochaine course ! Il ne faudra pas décevoir !!

 

DF : Fuis fuis, ch’en suis conssien, mais n’ouplions pas que kom décha di nous ne sommes kune toute cheune ékurie et ke nous defons enkore faire kelkes reklaches sur nos noufelles formules einz. 

Notre nifo a tu mal à ze komparé aux grosssses maisssons : Bonnini Bozzolo, Matra Racing (qui n’a rien t’une noufelle ékurie, vu les perzonnes ki sont aux kommande) Breizh, Lucky Karpet et enfin Barjos.

 

DP : Que voulez-vous dire par là ?

 

DF : ach, rien tu tout, che ne foudrai bas inzinué koikezesoit, aber che troufe ke zertaines sekurie konnaisse trop pien zertain cirkuite, che me demande zi elle n’ont pas blus d’aksés au zirkuits que les sotres pour zentrainer … Mais pon ze né que spékulazionne…

 

DP : houlà, vous allez loin. Il faudra surement s’attendre à une réaction à vos commentaires de la part des autres écuries. En attendant merci Dann pour ces quelques mots, à vous les studios !

07/11/2016

GP des USA - Atlanta

4 novembre 2016 - Nervecity the Forest - 20h30

Miss Road Atlanta.jpg

Après une annulation moins de 24h avant le départ prévu fin octobre, la troupe réagit promptement et réussit à se réunir tout juste une semaine plus tard... Pas mal !!!

 

Les Lucky Carpet et les Barjots ne sont pas de la partie malheureusement, ce qui ne laisse que 8 voitures en découdre sur la piste.

Vintage-Coke-USA-Plastique-Dé-à-coudre-dé.jpg

 

East Force One nous accueille en n'ayant jamais autant mérité ce patronyme, puisque il revient tout juste du Japon, et qu'on ne peut pas faire beaucoup plus à l'Est que cet archipel, sous peine de passer à l'ouest... où justement la course va avoir lieu. Enfin quand il aura fini de dire origamisuzukisashimihonda avec le team manager du Racing Matra, qui aime lui aussi beaucoup japiner à propos de la KitKat de course...

Schulz KitKat.jpg

Paul Dannenhoffer.jpg

 

Les joyeux drilles de départ :

 

grille.jpg

  1. Brouillon
  2. Bobottas
  3. Heymansell
  4. Dribble
  5. Schumi
  6. Alonsi
  7. Vittel
  8. Kikinen

 

Mais laissons la parole à chaque écurie, pour nous narrer ces deux tours d'Atlanta :

 

Bonnini Bozzolo :

 

Punaise, quelle belle soirée pour les oranges ! Les Pannini Bozzolo se sont goinfrées !

panini + orange.jpg

 

Pourtant, la grille augurait rien de bien terrible, Alonsi 6ème et Kikinen 8ème et dernier... Même si on sait que la légende de Kikinen prétend que c'est sa position préférée pour gagner les courses !

 

Alonsi a pourtant été aidé dès le départ par le calage de Schumy, avalé en un dixième de seconde !

Faut dire que ses concurrents sont des petits farceurs :

farce calage au départ.jpg

Ensuite, chez Breizh de Nice, on poursuit le boulot en massacrant Heymansell dès le deuxième virage, il est casssssssssééééé ! C'est bien la preuve que sa victoire de la première course était rien que du cul...

Breizh de Nice.jpg

 

Dans les stands, on rend hommage au dernier voyage des Far East : Hibiki Time ! Harmonie japonaise, Pur malt ou pur meuf, meilleur à 17 ans comme on dit chez Silmarils...

HIBIKI.jpg

whisky meufs.jpg

Kikinen, en verve, passe Alonsi dans le 3ème virage, nous sommes 4è et 5è. Jusqu'ici Kikinen s'en sort mieux et passe  là où Alonsi se vautre et se fait en plus agresser par Vittel...

alonsi vittel.jpg

 

Kikinen est gêné par ses misérables concurrents en attaquant la ligne droite mais il se venge par une double aspi au B&B Brouillon & Bottas qui lui permet de prendre la deuxième place : l'Oracle avait raison !!!!

Matrix oracle.jpg

 

 Il est en pleine confiance et sort les testicules XXL pour rentrer dans le pénultième virage malgré cette Martha qui gène...

 

Vilo testicules.jpg

Tandis que Jeannot nous sort une 6ème d'oenologie pour rattrapper Kimi ! Tout le monde se regroupe et nous sommes 2ème et 3ème !!!!

2et 3.jpg

 

Alonsi trompe la mort et reste en 4 dans ce virage, ce qui lui permet de s'arroger la deuxième place rien qu'à lui tout seul dans le dernier virage. Y'a plus que Dribble à aller tacler dans les stands !

Alonsi stand.jpg

 

Alonsi, plein de sève pour un vieux, démarre le second tour par une 5ème un peu inutile et bien trop longue, il rend quasiment instantanément tous les beaux pneus qu'il vient de récupérer...

pneus.jpg

 

Et Kimi, quelques instants plus tard, fait la même... Copieur !!! Sauf qu'en plus, il loupe quand même l'entrée dans le 3ème virage...

 

Heureusement, le reste du tour d'Alonsi se déroule comme dans un rêve, même s'il tire un peu sur la corde en osant la 6ème dans l'avant-dernier virage, ce qui lui octroie toute la ligne droite d'avance. Ca fleure bon le champagne...

mouton.jpg

 

Kikinen a plus de mal, il loupe à peu près tout ce qu'il tente... il rêvait de seconde place mais voit venir une 6ème à la place...

 

Alonsi, toujours prêt à déflorer une statistique, se dit qu'il serait bien le premier pilote à remporter une course en roue libre et tente de faire exploser son moteur à fond de 5 dans le dernier tournant. Mais la mécanique Italienne est robuste !

Et il remporte la course à 0h36 et à fond à fond de 6 !!!

vilo vainqueur.jpg

 

Ca faisait 7 courses que ça n'était pas arrivé pour une Bonnini, et 12 et plus d'un an pour Alonsi qui pourra désormais dire "Une victoire par saison sauf en 2016..."

 

Tandi que Kikinen surnage parmi les abandons de fin de course (Dont l'habituel East mieux placée...) et décroche une belle 4ème place. 

abandion schulz.jpg

 

A noter que les 4 premiers de la course sont partis dans les 4 derniers de la grille. Etonnant, non ?

desproges.jpg

 

Les Boulimi-Bozzolo se payent déjà une belle avance au championnat, mais qui donc les arretera-t'il ?

8379949-Dr-le-de-monstre-orange-avec-tentacules-illustration-Banque-d'images.jpg

 

 Racing Matra 91

 

La saison ayant plutôt pas mal commencé pour les rugbymen motorisés, ce second GP américain a servi de test pour les nouveaux venus du paddock. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on a appris ce soir-là ! On a vraiment bien appris ... la modestie, l'humilité et la déchatte au dé noir !

 

Revenons donc sur ce match GP et analysons la course des rookies.

 

La météo étant radieuse et les qualifs s'étant plutôt bien passées (Bobottas 2è, Heymansell 3è), le patron de l'écurie bleu ciel et noir applique pourtant une stratégie assez conservatrice en chaussant des tendres sur ses 2 pilotes.

IMG_7044.JPG

Bon départ des 2 flèches bleu ciel qui grillent toutes les deux Brouillon (pourtant parti en tendres lui aussi) en sortie du premier virage, Heymansell prenant même la tête de la course !

Cela dit, Bobottas, en s'intercalant entre le fougueux breton et son pote d'écurie arrache un bout d'aileron à l'autre racingman !

IMG_7041.JPG

La classique croisée entre les centres a quelque peu foiré !

IMG_7038.JPG

Malgré cet incident, les 2 racing matra 91 mènent la course :

IMG_7042.JPG

Ce qui ravit leur entraîneur directeur d'écurie :

IMG_7046.JPG

La joie des racingmen est pourtant de courte durée car en sortie de 2è virage, Heymansell (qui n'avait déjà plus de pneus à force de pilonner la ligne adverse) est de nouveau touché par le revanchard Brouillon ... qui coule littéralement le franco-britannique qui n'aura couru que 20 minutes dans ce GP !

Forcément, ça picote :

accrochage qui picote.jpg

Et ça ne plaît pas au coach :

IMG_7047.JPG

Mais la vengeance étant un plat qui se mange bien glacé, ne doutons pas que les ciel et blanc et noir ne vont certainement pas laisser couler cet affront outrecuidant !

 

La colère et la déception plus ou moins passées, Bobottas continue donc seul pour les racingmen et reprend la tête de la course dans V3 d'une aspiration rusée sur le terroriste breizhois sus-cité :

IMG_7052.JPG

Pourtant pas trop mal placé pour entrer dans V4, il foire sa 5è et se retrouve 3è derrière Dribble qui a retrouvé la pédale de droite et Brouillon avec qui il n'a pas fini d'en découdre (quitte à se faire recoudre) :

IMG_7055.JPG

Le finno-fidjien résiste tant bien que mal au retour de ses poursuivants en usant de placements embêtants pour ses adversaires, comme on peut le voir sur cet instantané pris au passage du pénultième virage :

IMG_7059.JPG

Le passage de ce 5è virage est le témoin d'une petite joie côté Racing car entré 5è, la flèche bleu ciel en ressort second derrière Dribble qui a commencé à distancer ses poursuivants.

Mais surtout parce que, bien qu'il foire l'entrée du dernier virage, Bobottas aspire une Bonnini et se rabat violemment devant Brouillon qui avait déjà pris un pète auparavant. Ce contact rugueux est fatal au buveur de cidre qui se voit éjecté comme un malpropre de la piste : le fameux tank breton est vaincu !

tank game over.jpg

maldonado seal of approval.png

Ce qui ravit bien entendu Nico :

IMG_7060.JPG

1 partout, la balle au centre !

Non mais !

 

Suite à cet incident, le coach se permet même de chambrer le directeur d'East Force 1 suite à la grosse déchatte de Schumi qui, en plus de végéter en fond de course, foire improbablement son entrée dans le dernier virage.

IMG_7070.JPG

C'est pas bien méchant et en toute zenitude, Stef le prend avec une philosophie toute relative en répondant un gros "TG" que nous n'écrirons pas en entier par égard aux yeux les plus prudes qui viendraient à lire ce blog.

IMG_7064.JPG

Mais revenons à notre racingman préféré.

Ecoutant religieusement les consignes du coach à la mi-temps, il chausse les durs aux stands et passe en mode guerrier pour le deuxième tour.

mode guerrier.jpg

ça va chier dans le ventilo.png

Reparti 5è des stands, ils applique les consignes du coach à la lettre : il sort comme un bourrin de V2, se pose dans V3 comme une fleur et prépare son entrée dans V4 ... qu'il foire lamentablement !

"P... de dé violet de mes 2 !!!" entend-il à la radio, ce qui le surprend car, comme le grand Albert, il ne pensait pas que les dieux du Formule Dé jouaient justement au dé ... (il faudra lui expliquer un jour qu'il se trompe lourdement à ce sujet, d'ailleurs ...)

einstein.jpg

Ce bref ralentissement de tempo ne l'empêche pas d'enquiller une 6è couillue dans la ligne droite opposée pour entrer très fort dans V5 et en laissant des traces d'huile au passage.

belle paire.jpg

Et maintenant, gros serrage de fesses car tout autre résultat qu'un 7 à ce p... de dé vert, comme dirait l'autre, l'élimine impitoyablement ! Et devinez quoi ? Un 7 au dé le fait juste "tête-à-queuter" et non alimenter la rubrique nécro du Championne Chips !

IMG_7080.JPG

(Notons au passage l'écoeurement du directeur d'EF1 qui se demande si la déchatte va changer de camp un jour ...

Cela dit, l'écurie ciel et blanc et noir a eu son lot d'emmerdes ce soir côté lancer de dés, donc ça compense ...)

 

Bon, 5è et dernier des survivants au final, c'est pas la joie non plus du côté du preste finno-fidjien. Il a quand même passé la ligne pour la première fois cette saison ... maigre consolation.

 

Bilan : le leader d'avant ce GP abandonne au bout de 20 min de course et son coéquipier ne fait pas mieux que 5è : l'euphorie du GP inaugural a été bien douchée ce soir ! Y a du boulot si les racingmen veulent passer l'hiver au chaud !

 

 

Allah rivé :

  1. Alonsi               10 pts
  2. Vittel                  8
  3. Schumy              6
  4. Kikinen               5
  5. Bobottas             4
  6. Dribble                3 (Sortie de virage)
  7. Brouillon             2 (Accrochage)
  8. Heymansell         1 (Accrochage)

 

Championnat Pilotes :

  1. Alonsi                     15 pts
  2. Vittel                      14
  3. Kikinen                   13
  4. Heymansell             11
  5. Schumy                  6
  6. Bobottas                 6
  7. FanDJO                   4
  8. Dribble                    3
  9. Rosebud                  3
  10. Brouillon                 2
  11. Clak                        1
  12. Bourais                   0

 

 Championnat Ecuries :

  1. Bonnini Bozzolo                28 pts
  2. Matra Racing                    17
  3. Breizh                              16
  4. East Force One                 9
  5. Barjot                               7
  6. Lucky Carpet                    1

 

 

 

01/10/2016

GP des USA - Watkins Glen

30 Septembre 2016 - 20h16 - Vuvivy-fur-Orve

 

OKPODIUM 2017.jpg

 

Cette saison 2017 est lancée de façon tout-à-fait remarquable : La totalité des concurrents participe à la course !! Autrement dit, pas moins de 12 monoplaces vont s'aligner sur la grille de départ, étant donné la scission consommée entre les deux leaders de Barjot...

 

FD 2017 concurrents 2160930.jpg

 

 

A tout saigneur, tout honneur (Puis en plus c'est moi qui écris...) : Bonnini Bozzolo. Avec le désormais leader Kimi Kikinen, auréolé de ses deux titres consécutifs, série en cours. Et Jean Alonsi, bariolé de ses 6 abandons en 9 courses de la saison dernière...

F1 37.jpg

Mais aussi la très expérimentée Lucky Carpet, alignant le champion 2013 Sebastien Bourais et JimClak.

IMG_5221.JPG

Ainsi que les Breizh qui sévissent depuis tellement d'années maintenant ! Et leur duo de coureurs au long cours, le champion 2010 Sebastian Vittel et Brouillon, vice-champion en titre (a égalité de points avec le champion !!).

IMG_5248.JPG

Les East Force One, fidèles au poste ! Et leurs multiples vainqueurs Schumy et Dribble, avides d'enfin faire partie des Couronnés du plateau.

IMG_5260.JPG

Les Barjot désormais amputée de leur partie la plus tendre... avec le légendaire dur des durs Fan des J.O. et Kekette Rosebud qui accède au poste de titulaire après avoir rongé son frein en tant que 3ème pilote depuis 4 saisons.

IMG_5242.JPG

Et les nouvelles Racing Matra 91, composée de cette moitié déchirée de Barjot suscitée et donc beaucoup moins nouvelles que ce que prétend la date de naissance de l'écurie. Les deux pilotes alignés ont tout remporté dans les championnats inférieurs, Formule Ovale et Top 14000 km/h compris : Bobottas et Heymansell et voudront prouver qu'ils sont bien plus Rox que Rookies !

IMG_5222.JPG

 

Grande nouveauté réglementaire : Apparition de la météo ! Mais pour cette première, les nuages restent cléments et la course se déroule sous un soleil de plombier.

plombier.jpg

 

Précision utile pour les générations futures, sachez que nous décidons à l'humanité de faire l'impasse sur la chicane dite "WhiteBeerCap" afin de gagner de précieuses minutes de sommeil d'ici pas longtemps...

IMG_5229.JPG

 

21h45, la grille est dans la place, montez le son et rendez-vous au premier virage !!

  1. Fan des JO - Durs
  2. Brouillon - Tendres
  3. Kikinen - Tendres
  4. Vittel - Tendres
  5. Schumi - Tendres
  6. Heymansell - Tendres
  7. Bobottas - Tendres
  8. Bourais - Tendres
  9. Clak - Tendres
  10. Alonsi - Tendres
  11. Rosebud - Durs
  12. Dribble - Durs

 

 

Mais chaque écurie va vous raconter sa course, comme ce sera le cas pour les futurs résumés à partir de cette saison...

 

Bonnini Bozzolo :

"Ma !!! Qué c'est bon de retrouver la competizione !! La ouatoure elle va bien et est là pour encore fleurir notre plamarès !" Gian Luigi Bonnini.

 

Les essais d'intersaison ont été rondement mené, pour de vrai, à Magny Cours !!

F1 31.jpg

 

Kimi 3ème et Jeannot 9ème sur la grille, c'est pas trop mal ! D'autant plus qu'on échappe au départ à l'épidémie de calages qui ravage la dernière ligne...

IMG_5228.JPG

 

La principale difficulté de la soirée va être de résister à Mattrhias Rhassing qui triche en inventant des nouvelles règles dont lui seul se souvient et qui sont selon lui clairement écrites dans le règlement qu'il a lui même tapé et surtout lui-même oublié de ramener...

IMG_5246.JPG

 

Kikinen démarre en digne double champion du monde en titre : Il s'installe aux commandes dès le deuxième virage ! Et en principale cible des concurrents, il se fait rentrer dans le gras des pontons par Brouillon de Culture dès le virage suivant, boum, un bout d'nini tout bozzolé !

IMG_5235.JPG

 

Par simple esprit de vengeance, Alonsi décidé alors d'apprendre au jeune Heymansell à respecter ses zenés et lui tabasse le museau. Du coup il a rendu la Matra Racine carrée...

IMG_5237.JPG

 

Alonsi fait son show et sort fort de la Outter Loop. Et gagne encore une place dans The Boot ! On est 1er et 5ème, pas mal !!! 2017, serait-ce un bon cru pour Alonsi ?

 

Kikinen s'insert tout juste en 5ème dans l'avant dernier virage, et effrayé par les bouchons potentiels dans les stands, décide de tirer tout droit. Adieu eau, hache, pneus frais, case supplémentaire...

traffic.jpg

 

Un peu après, Alonsi s'y radine. Les stands sont déserts, Watkins Glen morne plaine...

nazareth_v100_13.jpg

 

Et en effet, seuls deux pilotes s'y arrêteront, du jamais vu !

 

Kikinen se bat toujours pour la victoire grâce à une belle 5ème dans le deuxième virage, puis s'accroche aux basques de Vittel et Heymansell dans Outter Loop. Vu que quasi tout le monde vit sur ses réserves du premier tour, c'est de l'équilibrisme savant !

IMG_5247.JPG

 

Vittel lâche la rampe en arrivant dans the boot. Un de moins !

cascade-chute-escalier-Mario-Sorrenti-e1422749819385.jpg

 

Alonsi, qui a laissé passer quasi toute la meute pendant son arrêt aux stands, est remonté en 6ème place. Il grappille, il grappille...

 

Pendant ce temps, les Youpi Tapettes roupillent, les East de Citrouille enchaînent les malédictions, les Balaise Breizh s'en tirent plutôt pas mal, les Birjit Barjot regardent Luke Skylander...

IMG_5241.JPG

IMG_5243.JPG

IMG_5219.JPG

IMG_5223.JPG

 

L'arrivée approche, Kimi se place mieux que Heymansell dans l'antépénultième virage, en 5ème ! Mais cela s'avère insuffisant et le rookie remporte une belle victoire (100% de réussite, les stats ne pourront qu'empirer...) tandis que le vieux sage sait qu'il engrange de précieux points...

IMG_5251.JPG

 

Alonsi fait de même avec Fan Des Jiho et sa manoeuvre réussit, ce qui lui permet de progresser de deux places puisque Bobottas a payé le prix de sa jeunesse en se vautrant dans le dernier virage. Puceau !!!!

IMG_5256.JPG

 

2ème et 4ème, carrément bien, Bonnini Bozzolo prend directement la première place des écuries !

IMG_5232.JPG

 

 

 

Racing Matra 91

RM92.png

 

+             Matra.jpg   

=   

 RM91.jpg

 

Nouvelle arrivée dans le paddock !!

L'ex-Barjot Matthias a décidé de fonder sa propre écurie !

Ses 2 pilotes :

            Heymansell                                  Bobottas

Heymansell 2.jpeg

                               Bobottas 2.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ils sont rapides, musclés, rusés et n'ont peur de rien : les autres écuries n'ont qu'à bien se tenir !

 

Voyons un peu comment "les bleus" d'OK Podium s'en sont tiré pour leur première apparition sous leurs nouvelles couleurs.

 

Heymansell

Le franco-britannique réalise une grille moyenne en s'élançant de la 6è place pour son premier GP.

Un départ correct dans le peloton suivi d'un offrage de fesses à son compère d'écurie pour l'aider à entrer dans le 2è virage démontre tout l'esprit d'équipes des racingmen.

Il accroche ensuite Alonsi dans The Esse histoire de salir un peu la piste (sympa pour les poursuivants !).

En bon renard couillu, il passe la 6è pour se poser comme une fleur dans Outer Loop et rejoindre ainsi les pilotes de tête. La réaction des autres concurrents à cette manœuvre impressionnante :

impressionné.jpg

Il ne profite malheureusement pas de sa bonne fortune car il plante l'entrée du 6è virage ... mais c'est pour mieux entrer dans The Boot d'une nouvelle 6è autoritaire.

A la fin du premier tour, ses stands sont en vue, mais il les snobe allègrement et se retrouve ainsi 4è dans le premier virage, puis 3è et donc virtuellement sur le podium, derrière Brouillon et Kikinen.

La lutte est âpre entre les 3 pilotes mais ce pseudo-rookie ne s'en laisse pas conter et tient le rythme.

Le deuxième passage dans The Boot est une étape décisive car, Brouillon largué, il prend la tête de la course à 3 virages de l'arrivée.

Le grand champion Kikinen doit s'employer pour tenir la dragée haute au racingman :

acrobaties bonnini.jpg

 

Mais le mental (et surtout le dé !) fait la différence en fin de course et pour sa première participation dans un GP du Championne Chips OK Podium, Heymansell s'adjuge la victoire !

On ne pouvait rêver meilleur scénario du côté du Racing Matra 91 !

 

Bobottas

Grille de départ également moyenne pour le finno-fidjien qui part de la 7è place et réalise un départ un peu mou car il se fait doubler par une Lucky Carpet juste avant The Ninety.

Son coéquipier lui file un coup de main en offrant son postérieur alléchant qu'il aspire allègrement pour entrer dans le 2è virage !

Après avoir quelque peu glissé sur les débris laissés plus ou moins volontairement par ses concurrents sur la piste, il entre de justesse dans The Boot et finit son premier tour en restant dans le ventre mou du peloton.

A l'instar de son pote d'écurie, il ne s'arrête pas aux stands, sa caisse étant plutôt propre, et envoie une 5è qui le propulse dans le 2è virage.

Il enquille une bonne 6è dans la ligne droite opposée et dépose Brouillon dans Outer Loop pour s'emparer de la 4è place.

La lutte contre les Breizh est intense car le racingman vise maintenant la 3è place de Vittel, mais là, il s'attaque au désormais célèbre tank breton :

tank.jpg

Les spectateurs assistent à un remake du lièvre et de la tortue sur la piste !

Vittel se place comme une fille de mauvaise vie dans l'avant-dernier virage, mais notre racingman n'en a cure et tel Prost à la grande époque, joue son va-tout sur le dernier coup : quitte ou double !

Malheureusement, une 5è un peu trop musclée le fait sortir violemment du dernier virage : abandon à quelques mètres de l'arrivée ! 

Virtuellement 9è et donc hors des points à ce moment du GP, le pilote (un peu trop) supersonique est tout heureux lorsque son ingénieur l'informe par radio que Clak puis Dribble abandonnent derrière lui à quelques minutes d'intervalle.

7è et donc 2 points pour le finno-fidjien : premier GP, premier abandon ... rentable !

 

 

Classement païlotes :

1) Heymansell      10

2) Kikinen              8

3) Vittel                 6

4) Alonsi                5

5) Fan des JO         4

6) Rosebud            3

7) Bobottas            2 - Sortie de virage

8) Clak                   1 - Sortie de virage

9) Dribble               0 - Casse moteur

10) Brouillon          0 - Sortie de virage

11) Bourais            0 - Tenue de route

12) Schumi            0 - Tenue de route

 

Classement constrictors :

1) Bonnini Bozzolo     13

2) Racing Matra 91    12

3) Barjots                   7

4) Breizh                    6

5) Lucky Carpet          1

6) East Force One       0 

29/06/2016

Un point sur les palmarès pilotes et constructeurs

Après 12 saisons à lancer les petits dés et se marrer comme des petits fous, prenons quelques instants pour nous pencher sur les palmarès pilotes et constructeurs.

 

Instant nostalgie ...

 

Palmarès pilotes

 

Palmarès pilotes - Saisons.png

 

Palmarès pilotes.png

 

Palmarès écuries

 

Palmarès écuries- Saisons.png

Palmarès écuries.png

 

Ça devrait rappeler de bons souvenirs pour certains ... et de moins bons pour d'autres !

Mais c'est ainsi que va le Formule Dé dans le Championne Chips !

21/06/2016

BILAN DE LA SAISON 2015-2016

Pour le plus grand plaisir de vos yeux ébahis : le bilan, messieurs et mes essieux !

 

 

1. CLASSEMENT PILOTES

 

Classement pilotes 2015-2016.png

 

11è : SCHUMI – 11 pts

Aïe, aïe, aïe ! Saison galère pour le baron jaune qui n'a pris part qu'à 3 GPs cette saison. Il finit quand même sur le podium (3è) lors du GP inaugural de Singapour. Souhaitons-lui de meilleurs résultats pour la saison prochaine car il a déjà montré par le passé qu'il était capable de faire bien mieux.

 

10è : DRIBBLE – 14 pts

Pas beaucoup mieux loti que son partenaire d'écurie, le plus footeux des pilotes du paddock réalise quand même un podium (2è) sur le GP de Long Beach. Pas évident d'aligner les résultats si l'écurie est souvent absente : il va falloir penser à ce que Schulz arrête le Gewurztraminer entre les GPs pour être d'attaque la saison prochaine !

 

9è : ROSEBUD – 15 pts

En seulement 2 participations, le pilote de réserve des Barjots fait mieux que 2 pilotes d'une écurie complète ! Il faut dire que sa victoire à Long Beach y est pour beaucoup. Belle efficacité du joker bleu (15 points sur 20 possibles)!

 

8è : ALONSI – 17 pts

Quelle cagade ! Première saison blanche de victoire pour l'orange d'habitude si pressé ! En cause, ses 6 abandons, dont 5 d'affilée lors des 5 premiers GPs. La saison 2014-2015 semble bien loin pour l'ancien champion qui n'a pas fait mieux que 4è à Austin cette saison. Espérons que ce ne soit qu'un accident de parcours et qu'il saura rebondir la saison prochaine !

 

7è : BALLINEN – 36 pts

Saison catastrophique pour le finlandais violent qui était habitué à jouer le titre les saisons précédentes ! Ses 2 podiums (3è à Hockenheim et Monza) ne lui permettent pas d'espérer mieux, lui qui peut nourrir de gros regrets (victoires en vue à Long Beach et Monza, plombées par des dés récalcitrants). Comme les actions en bourse, le Barjot fait 3 bonnes saisons, la 4è est foireuse !

 

6è : VITTEL – 37 pts

Saison mi-figue, mi-raisin pour le breton qui s'adjuge quand même l'étape chinoise et monte sur le podium à Silverstone. Ses 3 abandons à Singapour, Hockenheim et Long Beach ne l'aident pas. Il finit à égalité de points avec Bourais.

 

5è : BOURAIS – 37 pts

Comme dans le calbar de Dam' : on assiste à un net redressement de la situation du champion 2013 ! Il goûte à toutes les marches du podium : 3è à Long Beach, 2è à Monza, vainqueur à Silverstone et était titrable avant le GP d'Austin. Ses bons résultats conjugués à une mécanique plutôt fiable (2 abandons seulement) lui font redresser la barre et entrevoir une saison 2016-2017 prometteuse.

 

4è : CLAK – 41 pts

Il fait un poil mieux que son compère vert : 3è en Hongrie, 2è à Sebring et Shanghai et victoire à Austin pour aucun abandon ! Une saison solide pour celui qui n'était encore que le 3è baquet des Lucky Carpet il n'y a pas si longtemps. Au pied du podium cette saison, il faudra le surveiller la saison prochaine.

 

3è : FAN DES JO – 44 pts

Médaille de bronze largement méritée pour le Barjot qui a fait toute sa saison en pneus durs et en ne participant qu'à 7 courses sur les 9 programmées ! Les GPs européens lui réussissent plutôt bien cette saison : 2è en Allemagne, Hongrie et Angleterre et victoire en Italie plus une 3è place à Shanghai. Très belle régularité pour le dur des durs du paddock !

 

2è : BROUILLON – 48 pts

Ex-aequo aux points avec Kikinen, le virevoltant breton a fait montre d'une belle dextérité : 3è à Sebring et Austin, 2è à Singapour et vainqueur de l'étape hongroise ! Ne faisant pas pire que 6è et signant une "clean sheet" aux abandons, c'est un monstre de régularité ! Il se fait coiffer au poteau in extremis par le champion en titre lors du dernier GP.

 

CHAMPION DES PILOTES : KIKINEN – 48 pts

Bis repetitae pour l'autre orange pressé qui confirme qu'il ne sait pas passer l'hiver sereinement ! Après un début de saison tonitruant (3 victoires d'affilée lors des 3 premiers GPs), il a vu sa belle avance fondre comme neige au soleil pour finalement s'adjuger le titre grâce à sa 2è place au GP d'Austin. Il prend ainsi sa revanche en chipant le titre à Brouillon grâce à un meilleur nombre de victoires. Bravo à lui et à Vilo qui continue de glaner des titres saison après saison !


 

2.CLASSEMENT DES CONSTRUCTEURS

 

Classement constructeurs 2015-2016.png

 

5è : EAST FORCE ONE – 25 pts

Saison très compliquée pour les jaunards qui n'ont participé qu'au tiers des GPs. Cette assiduité vacillante plombe leurs résultats : une pole et 2 podiums seulement. Espérons que papa Schulz retrouve rapidement le chemin du paddock et de l'asphalte brûlant pour des joutes épiques la saison prochaine !

 

4è : BONNINI BOZZOLO – 65 pts

Grosse déception pour les oranges qui rétrogradent de 3 places cette saison ! Un résultat surprenant qui s'explique notamment par la très mauvaise saison d'Alonsi qui n'a franchement pas aidé son coéquipier à faire briller son écurie. Kikinen a en effet été le seul maître à bord du navire italien, mais, seul, ça devient vite compliqué. Les oranges vont découvrir les tréfonds des stands la saison prochaine…

 

3è : LUCKY CARPET – 78 pts

Belle saison des tapis chanceux : Bourais meilleur poleman, 7 podiums pour les 2 pilotes verts dont 2 victoires (une pour chaque pilote), seulement 2 abandons à eux 2 pour une participation à 7 GPs seulement ! C'est sûr, l'écurie de Dam est en train de remonter la pente (23 points de mieux que la saison dernière) : mais jusqu'où les verts iront-ils ?

 

2è : BREIZH – 85 pts

L'écurie bretonne semble avoir fiabilisé sa mécanique (seulement 3 abandons, tous pour Vittel) et ça se ressent dans les résultats : 6 podiums dont 2 victoires. Les 2 pilotes marquent des points de façon équilibrée pour leur écurie : la stratégie du tank carapaçonné fonctionne bien ! Nico va goûter aux joies des stands de tête la saison prochaine !

 

CHAMPION DES CONSTRUCTEURS : LES BARJOTS DU VOL'HAND – 95 pts

Prenez un pilote en dur qui fait un excellent travail, un finlandais violent qui score certes un peu moins mais un pilote de réserve ultra-efficace et vous obtenez une écurie championne ! Même si la mécanique barjotte n'a pas été un exemple de fiabilité (5 abandons), la stratégie des glandballeurs a prouvé son efficacité. Les bleus renouent avec le titre 3 ans après leur entrée en lice dans le championne chips !

 


 

3. POSITION AU DÉPART - NOMBRE DE DÉPARTS EN POSITION

 

Position départ 2015-2016.png

 

Les Lucky Carpet signent le plus grand nombre de poles cette saison : 5, dont 4 de l'indétrônable Bourais.

Grand écart pour les Breizh entre les premières positions (3 fois 2è et 4 fois 3è) et Brouillon qui est parti 3 fois de la 8è position.

En revanche, les Barjots partent souvent de la 2è moitié de la grille (5 fois 5è et 6è).

Notons qu'en 2 participations, Dribble a réussi à faire une pole et un départ en 3è position.

Une seule écurie a réussi à placer ses 2 pilotes en première ligne cette saison : les Lucky Carpet à Sebring.

A noter que seuls 3 pilotes ont pris part à tous les GPs : Ballinen, Vittel et Brouillon.


 

4. POSITION A L’ARRIVÉE - NOMBRE D’ARRIVÉES EN POSITION

 

Position arrivée 2015-2016.png

 

Les Bonnini Bozzolo finissent avec le plus grand nombre de victoires : 3, toutes pour le seul Kikinen et d'affilée, s'il vous plaît !

Les Barjots, Breizh et Lucky Carpet ont tous 2 victoires, chaque pilote en inscrivant une (sauf Ballinen pour les Barjots !)

Aucune victoire en revanche pour les East Force One mais ils se consoleront avec 2 podiums en autant de participations.

Les Barjots récoltent le plus grand nombre de podiums : 8 cette saison, dont 5 pour le seul Fan des JO.

Si aucun doublé n'est à noter cette saison, seuls les Barjots ont réussi à placer deux fois leurs 2 pilotes sur le podium : à Monza (Fan des JO vainqueur et Ballinen 3è) et Hockenheim (Fan des JO 2è et Ballinen 3è).


 

5. EVOLUTION PAR COURSE

 

Evolution 2015-2016.png

 

Kikinen a gratifié les spectateurs de 2 très belles remontées à Singapour et à Sebring : à chaque fois parti 8è, il s'adjuge ces 2 GPs. C'est le meilleur "remonteur de pente" du paddock : 4 points en moyenne remonté par GP.

En revanche, Alonsi et Bourais ont réussi de belles dégringolades (Long Beach et Silverstone pour le pilote italien, Sebring pour le pilote vert). Alonsi n'arrivant d'ailleurs pas à conserver sa place : 4 points perdus en moyenne par GP.

 

6. ABANDONS

 

Abandons 2015-2016.png

 

L'accrochage reste sans surprise la cause la plus fréquente (45%) des 20 abandons cette saison.

Toutes les causes d'abandons ont été enregistrées, même sur blocage ! (Alonsi à Sebring)

Les Bonnini Bozzolo ont abandonné le plus souvent (8 fois), la palme revenant à Alonsi : 6 abandons à lui seul !

Si les East Force One et Lucky Carpet bénéficient de la meilleure fiabilité en nombre brut (2 abandons pour chaque écurie), les verts remportent la palme de la "non-casse" si on pondère les résultats par la participation (2 abandons seulement pour les bretons en 7 participations).

Notons les "clean sheets" de Brouillon et Clak : 0 abandon en 9 et 7 GPs respectivement !

Le GP le plus meurtrier a été Singapour : 5 abandons, tous les pilotes restant ont fini sur le podium.

Fait exceptionnel en Formule Dé, 2 GPs n'ont vu aucun pilote abandonner (Monza et Shanghai) !

Egalité entre les Barjots et les Bonnini Bozzolo qui ont vu par 2 fois leurs 2 pilotes abandonner au cours d'un même GP (Singapour et Austin pour les glandballeurs, Budapest et Silverstone pour les italiens).

 

CONCLUSION

On remet ça l'année prochaine !   :-D

 

GP des USA - Austin 2016

Hue S.A - Asthin-Mons - 10 juin 2016

 

Conclusion Américaine de cette saison pour bagnoles burlesques ! Austin, Power !

girls-american-flag-b-500-6.jpg

14484695_1200086160051210_5892562031865818099_n.jpg

austin-powers-3-goldmember.jpg

 

C'est la finale, tandis qu'à la télé, la France est en jeu face à la Roumanie pour poursuivre sa route dans cet Euro 2016 à domicile qui nous emmènera aussi haut...

IMG_2021.JPG

 

Les East sont à l'ouest, comme trop souvent cette saison, on suppose qu'elles nous fomentent une arme terrible pour la saison prochaine ??

topelement.jpg

 

Les Barjots sont tous là, déjà auréolés du titre Constructeur glané avec un paquet d'avance qui met à mal le moral des zadversaires...

IMG_2008.JPG

Mais pour le titre Pilote, rien n'est fait : Fan des JO se voit bien finir la saison en beauté en ajoutant cette couronne à celle de l'équipe. Il mène avec 43 points, une unité devant Brouillon qui veut absolument ramener la couronne sur les Terres Bretonnes de ses aïeux !

Derrière, Kikinen a 40 points et se dit qu'il ferait bien le coup de Raïkkonnen en F1 en 2007 et surtout que ça serait bien dommage d'avoir raflé les 3 premières courses de l'année sans partir avec les lauriers finaux. Alonsi a fait foirer toute l'année des Bonnini Bozzolo, alors le patron fait les gros yeux !!

IMG_2056.JPG

Encore plus loin, Bourais, 35 points, fait confiance aux mathématiques pour rappeler à tout le monde qui'l peut encore coiffer à domicile tous ces blaireaux sur le poteau !!!

13225259-enseignant-de-sexe-masculin-crit-divers-math-matiques-du-secondaire-et-la-formule-la-science-sur-le--Banque-d'images.jpg

 

22h15, le match est quasi fini, les pizzas sont froides, Léo couché, et si on s'y mettait ? La grille est aussitôt décidée par les sacro-saints dés :

  1. Alonsi
  2. Clak
  3. Ballinen
  4. Fan des JO
  5. Bourais
  6. Vittel
  7. Kikinen
  8. Brouillon

IMG_2001.JPG

 

Encore complètement torchées par les festivités du titre au Curry, les 2 Darjots ratent le premier virage. Tandis que Brouillon s'y casse les dents, ce qui est une spécialité du maître de maison, le virage étant complet...

couple-moustachus-bourres.jpg

 

Kikinen fait l'inter dans le premier virage et passe devant FDJO qui voit roug... orange, et lui rentre dedans ! Mais c'est lui qui perd un éclat d'aileron.

Et Vittel harponne Bourais pour mettre un peu d'animation. Nous ne sommes qu'au deuxième virage et déjà 2 prétendants trainent la patte...

C'est pas fini, Hefdéjyo se reprend une torgnole façon Bud Spencer (Paix à l'âme de ce grand bonhomme Italien...) au 3ème virage, il est sonné...

IMG_2054.JPG

 

En sortie du virage 4, les leaders sortent à fond pour essayer d'atteindre la rive du Turn5. FDJO, toujours lui, nous sort une accélération de handballeur grippé, voire de footballeur Roumain (2-1 pour les Bleus !!!!), et s'impose comme le gars qui craque sous la pression de l'enjeu !

Devant, ni Alonsi, ni Clak ne rentrent, la meute qui s'époumonait derrière n'en demandait pas tant !!!

J-ai-teste-dormir-au-milieu-des-loups-au-Parc-animalier-de-Sainte-Croix_width620.jpg

 

 

Et BAOUM ! Ce grand bruit, mais qu'était-ce ? Un  astéroïde frappant la Terre ? Noooon, c'est juste Vittel qui tamponne le favori et qui lui brise les rêves en direct !!! C'est l'abandon de Fan des JO le Dur des Durs, il était pourtant parti blindé comme une Papamobile de chez Panzer !! 3 accrochages en 4 virages, c'est de l'acharnement tétrapneumatique ! Le leader du championnat ne pourra pas défendre ses chances, il s'est bien fait Breizher...

2332675127.jpg

IMG_2004.JPG

 

Du coup, Kikimène se sent en confiance et s'appuie un peu fort sur Bourais qu'il explose définitivement !!! Non sans se prendre quelques éclats collatéraux dans les pontons... Deuxième prétendant éliminé...

 

Derrière, Ballinen se rappelle au bon souvenir de tous en nous gratifiant d'une 5ème surnaturelle.

supernaturaltheimpala_0.png

 

Fallait bien que ça arrive : Vu que tout le monde est à fond intégral dans la grande ligne droite, Vittel éclate un moteur, y'a du pâté de bielle tout partout !

moteur-golf.jpg

 

Kikinen, le froid Finlandais, se mue en tueur de sang froid et dégomme Ballinen. Que Vilo est vilain ! Les Barjots sont au tapis, et il ne reste déjà plus que 5 ouatures...

IMG_2006.JPG

 

Alonsi prend son temps aux stands tandis que Clak en profite pour s'éclipser en tête...

 

Vittel, qu'est pas du genre à souffrir de la soif, décide de ne pas rentrer aux puits. Brouillon, lui, passe s'acheter un pack d'eau.

 

Les 2 Bonnini Grozidio se gènent comme des glands pendant un bon paquet de virages, environ.

 

En tête, Clak réussit l'exploit de passer à l'épingle, pas facile. Kikinen pareil un peu après. Y'a du level !

 

 L'arrivée est proche, Clak déroule tranquillou pour remporter un beau succès devant ses fans. Kikinen fait ce qu'il faut pour conserver sa couronne un an de plus, Alonsi le protégeant du dernier danger Breizhien...

IMG_2011.JPG

 

Sauf que le gars Brouillon ne se laisse pas faire et réussit à passer Alonsi dans l'avant-dernier virage !! Le titre est tout près, il faut doubler l'autre poubelle orange juste devant !!! Sinon c'est l'égalité parfaite aux points. Et Kikinen  a collectionné les victoires en début de saison... Il faut le doubler !! Plus qu'un virage, tel Cousteau et son bonnet rouge, il téléphone à l'ingénieur moteur pour qu'on donne tout, les moteurs de la Calypso sont à bloc !!!

cousteau-copie1.jpg

 

Mais fichtre, diantre, ça ne passe pas, et c'est Kikinen qui reste champion, 48 à 48 ! C'est la revanche de la saison 2010 où Vittel avait battu Alonsi 41 à 41...

IMG_2010.JPG

IMG_2015.JPG

IMG_2014.JPG

 

Austin mini classement :

  1. Clak
  2. Kikinen
  3. Brouillon
  4. Alonsi
  5. Vittel
  6. Ballinen (Accrochage)
  7. Bourais (Accrochage)
  8. Fan des JO (Accrochage)

 

Championnat Bonhommes :

  1.  Kikinen             48 (3 victoires)
  2. Brouillon            48 (1 victoire)
  3. Fan des JO         44
  4. Clak                   41
  5. Bourais               37 (1 victoire - 1 2de place)
  6. Vittel                  37 (1 victoire - 0 2de place)
  7. Ballinen              36
  8. Alonsi                 17
  9. Rosebud             15
  10. Dribble               14
  11. Schumi              11

 

Championnat et Curry :

  1. Barjots                   95
  2. Breizh                    85
  3. Lucky Carpet          78
  4. Bonnini Bozzolo      65
  5. East Force One       25